[Critique Film] Minuit dans l’univers (Netflix), par MediaShow

3714695

Fiche :   

Résumé : 

Dans ce film post-apocalyptique, Augustine, scientifique solitaire basé en Arctique, tente l’impossible pour empêcher l’astronaute Sully et son équipage de rentrer sur Terre. Car il sait qu’une mystérieuse catastrophe planétaire est imminente…

Ma Critique : 

Voici le premier article de l’année 2021 consacré au long-métrage « Minuit dans l’univers », disponible exclusivement sur la plateforme de streaming Netflix depuis le 23 décembre 2020. Ce film est adapté roman éponyme de Lily Brooks-Dalton. Acteur et réalisateur de ce drame de science-fiction, George Clooney a perdu douze kilos pour incarner cet astronome qui lutte contre un cancer. Une perte de poids qui lui a coûté quatre jours d’hospitalisation en amont du tournage.

Il est accompagné de Felicity Jones, David Oyelowo ou encore de Kyle Chandler. Qu’en est-il de ce long-métrage ? La réponse dans cette nouvelle critique sur le blog de MediaShow !

Encore un film post-apocalyptique…

Le registre des films post-apocalyptiques a déjà été exploré de nombreuses fois. Il parait donc difficile pour George Clooney de surprendre le spectateur avec sa nouvelle réalisation qui, malgré ses personnages attachants, n’arrivera pas à se démarquer. Commençons tout de même par le point positif du scénario : les personnages. En effet, « Minuit dans l’univers » impose dès l’introduction un ton mélodramatique, accentué par les deux protagonistes Augustine Lofthouse et la jeune fille Iris qui sont interprétés respectivement par George Clooney et Caoilinn Springall. Le duo est très attachant et apporte ainsi un brin d’émotion à l’histoire. De plus, les sentiments des deux personnages sont également bien transmis sur le « petit » écran (diffusion sur Netflix), tout particulièrement la solitude de Lofthouse. Sans oublier le dénouement qui, pour ma part, m’a surpris. Une belle surprise !

En soit, même si le scénario présente quelques longueurs, l’histoire n’est pas ennuyante. Plutôt qu’à chercher le spectaculaire, « Minuit dans l’univers » se révèle plutôt comme un conte philosophique avec pour thématique principale la fin de l’humanité. On suit avec grand intérêt les périples de Lofthouse mais également ceux des astronautes depuis leur station spatiale. Malheureusement, ce concept a déjà été exploité par de grands films de science-fiction. Ainsi, le scénario manque de consistance et d’originalité pour pleinement attirer notre curiosité. De plus, ce dernier présente de nombreuses incohérences : chuter dans l’eau glacée sans réelle conséquence, sortir d’un blizzard sans aucune blessure pour la fillette alors que Lofthouse n’est pas en bon état. Enfin, il est dommage d’évoquer cette catastrophe qui a touché la Terre à de nombreuses reprises sans y apporter d’information sur la nature / l’origine.

Un voyage spatial.

Si le scénario se montre fébrile, George Clooney réussit à nous impressionner sur le plan visuel. Malgré un manque de réalisme sur certains passages (comme cité précédemment), la mise en scène nous offre de magnifiques effets spéciaux ainsi que des décors immersifs. Les scènes depuis la station spatiale sont grandioses, rappelant celles de « Gravity » où George Clooney portait également le premier rôle. Les images du pôle où l’on suit les périples de Lofthouse sont également sublimes.  Enfin, la bande originale est belle et s’intègre parfaitement à l’intrigue. Elle est composée par Alexandre Desplat et se révèle comme un atout pour ce long-métrage.

Finalement, George Clooney semble avoir tout misé sur la mise en scène pour présenter une belle expérience visuelle mais qui aurait pu être apprécié à sa juste valeur avec une sortie sur grand écran.

Acteur et réalisateur.

Est-ce une bonne idée que George Clooney porte les deux casquettes ? Finalement, il se montre convaincant dans le premier rôle en tant que scientifique très malade, très investi dans son rôle. Il est accompagné de Caoilinn Springall dans le rôle d’Iris, avec une interprétation touchante. Loin d’eux, c’est Felicity Jones, Tiffany Boone, Kyle Chandler, Demian Bichir et David Oyelowo qui interprètent les astronautes. Ils offrent également de bonnes interprétations. Un casting efficace.

Pour résumer… « Minuit dans l’univers » est un film de science-fiction honorable. Malgré son manque d’originalité et ses quelques longueurs, George Clooney propose un divertissement honnête avec une mise en scène immersive. Rien d’exceptionnel… mais ça se regarde !

TOI AUSSI PARTAGE TON AVIS SUR LE FILM DANS LES COMMENTAIRES DE L’ARTICLE ! 🙂

Note pour le scénario : 2etoiles12
Note pour la mise en scène : 3etoiles12
Note pour le casting : 3etoiles12

Note Globale :

12/20


La bande-annonce du film :
 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.