Ballerina

ballerina

Fiche : 

Résumé :

Félicie est une jeune orpheline bretonne qui n’a qu’une passion : la danse. Avec son meilleur ami Victor qui aimerait devenir un grand inventeur, ils mettent au point un plan rocambolesque pour s’échapper de l’orphelinat, direction Paris, ville lumière et sa Tour Eiffel en construction ! Félicie devra se battre comme jamais, se dépasser et apprendre de ses erreurs pour réaliser son rêve le plus fou : devenir danseuse étoile à l’Opéra de Paris…

Ma Critique :

 « Ballerina » est un film d’animation franco-canadien réalisé par Éric Summer et Éric Warin, actuellement au cinéma. A l’image de « Comme des Bêtes » ou encore de « Kubo et l’Armure Magique » cette année, ce nouveau film d’animation met en avant l’ascension des petites productions, essayant de concurrencer en termes de qualité d’animation, d’esthétique ou encore de féerie face aux géants américains Disney et Dreamworks. Disposant de 30 millions de dollars pour réaliser leur œuvre, les réalisateurs ont donc redoublé d’efforts et d’imagination afin de nous proposer un rendu de grande qualité. Côté doublage français, nous retrouverons le duo Camille Cottin et Malik Bentalha ! Mais… Que vaut réellement le film « Ballerina » ? Propose-t-il autant de magie qu’un Disney ? MediaShow vous partage son retour !

ballerina3

Terminons l’année en beauté… sur un pas de danse !

Allons à l’essentiel dans un premier temps : « Ballerina » est un très beau film d’animation, rempli de sincérité et reflétant à merveille, au travers de son personnage principale Félicie, la magie de Noël. Sans un énorme budget, accumulant inventivité et bons sentiments, le rendu scénaristique et esthétique est vraiment impressionnant. On sent une véritable passion chez les réalisateurs ! Mais revenons un peu sur l’intrigue de ce long-métrage. Félicie est une jeune orpheline bretonne qui n’a qu’une seule passion : la danse. Décidée dans ses projets, elle décide avec son meilleur ami Victor, jeune inventeur, de s’échapper de l’orphelinat. Direction la ville Lumière, Paris, afin d’accomplir son rêve : devenir danseuse étoile à l’Opéra. C’est alors que nous suivons avec plaisir son aventure, remplie de petites péripéties mais aussi de belles rencontres ! Va-t-elle réussit à accomplir ses projets ? D’où peux provenir cette passion ?

Tant de questions pourtant très classiques pour un film d’animation mais qui sont magnifiquement orchestrées, avec un zest de magie, qui donne finalement un scénario somptueux et attachant. La personnalité du personnage principal est vraiment bien travaillée. Aventurière et pleine de volonté, Félicie arrive à nous transporter au cœur de son voyage et c’est ce qui fait vraiment le succès de ce film d’animation. Le scénario est assez original et bourré de créativité. Le thème de la danse est très bien amené en nous faisant découvrir avec élégance cette discipline. Grand jeté, Menée, Assemblé, Battement, Saut de biche… La fille se cambre dans les airs pour le grand saut… Tant de mouvements artistiques magnifiquement transposés au travers de ce film d’animation ! Enfin, le rythme du film est homogène, bien géré et accentué par quelques rebondissements émouvants et parfois inattendus. Humour, amitié et émotion sont au rendez-vous !

ballerina1

Paris, la ville Lumière

Si « Ballerina » est une réussite scénaristique, ce dernier nous propose également un rendu visuel étincelant. Même si le manque de moyen technique est visible via le petit budget offert aux réalisateurs, la partie esthétique a été intelligemment construit et mise en scène. Ce travail se reflète bien évidemment au travers des scènes de danse qui sont vraiment belles et admirables, notamment sur les chorégraphies travaillées par Aurélie Dupont, directrice du Ballet de l’Opéra national de Paris mais aussi ancienne danseuse étoile. En effet, à l’origine créés via du stop-motion, les mouvements de Félicie ont finalement été mis en place avec une autre technique peu connue : le keyframe (de l’animation par image-clés), afin d’obtenir plus de dynamisme et de fluidité.

Le film nous propose aussi une belle reproduction de la ville de Paris vers la fin du XIXème siècle, à l’époque de la révolution industrielle. La tour Eiffel est en construction à l’époque ! Cette représentation est vraiment grandiose et permet aux spectateurs d’admirer la beauté de cette ville, de jour comme de nuit, aussi bien au travers de ses monuments que de ses rues piétonnes… et de ses mythiques pigeons ! Le tout est accompagné d’une bande sonore douce mais aussi entraînante, nous faisant naviguer entre l’Opéra et le pays Celtique ! Un ensemble artistique rempli de grâce et vraiment touchant. Enfin, le doublage français est bien orchestré par Camille Cottin et Malik Bentalha. On pourra cependant reprocher une voix un peu trop adulte pour le personnage de Félicie.

ballerina2

Pour résumer… « Ballerina » est la preuve évidente qu’il ne suffit pas de travailler avec Disney ou Dreamworks pour faire un excellent film d’animation. Sincère et rempli de créativité, le film nous fera voyager au cœur de cette magnifique aventure où Félicie et son meilleur ami, Victor, tenteront de réaliser leurs rêves dans la ville Lumière… Paris ! Le rendu scénaristique et visuel est étincelant, le tout accompagné d’une bande sonore douce et parfois entraînante. Petit point négatif sur le doublage de Camille Cottin, avec une voix trop adulte pour son personnage. Un film d’animation à voir en famille ou en amoureux durant cette période de fête !

Ma note : 16/20

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.