Alicia Vikander

affiche

Bonjour à tous ! Nouveau Design, Nouveau Format ! Pour cette nouvelle édition de la « Bio’ du Mois », intéressons-nous à la jeune et talentueuse Alicia Vikander !

Brief Carrière Alicia Vikander

9 nominations, dont 3 récompenses dont l’Oscar de la Meilleure actrice dans un second rôle dans : The Danish Girl… Après avoir fait un rapide tour sur sa carrière (ci-dessus), passons à présent aux moments marquants de sa vie d’actrice !

Telle mère, telle fille !

Alicia Vikander est la fille de comédienne suédoise Maria Fahl Vikander. Elle grandit ainsi dans les coulisses des théâtres dans lesquels sa mère exerçait son métier, lui permettant très tôt de s’intéresser au monde du cinéma et au métier d’actrice. Avant que ce choix de carrière ne soit définitif, l’actrice a également joué du violon pendant sept ans avant d’abandonner pour devenir danseuse classique professionnelle. En effet, Alicia avait un fort penchant pour ce domaine et elle prenait régulièrement des cours de danse classique. Durant neuf années, elle s’illustrait sur de nombreux opéras en Suède et parfois les plus prestigieuses scènes, tels que le Ballet royal suédois. C’est en 2002 qu’elle décide finalement de se lancer en tant qu’actrice.

Un début de carrière remarqué.

La carrière cinématographique d’Alicia Vikander débute donc en 2002 avec quelques apparitions dans des téléfilms, séries et courts-métrages suédois. Mais c’est en 2011 qu’elle se fait véritablement remarquer à la tête du casting du drame « Pure », réalisé par Lisa Langseth. Elle reçoit d’ailleurs le Guldbagge Award de la meilleure actrice pour son interprétation, équivalent des César du cinéma en Suède. Suite à cet événement, l’actrice est couverte de récompenses pour sa prestation et commence à se faire connaître sur la scène internationale, tout particulièrement grâce au film danois « Royal Affair » en 2012 (qui fut nommé à l’Oscar du meilleur film étranger) où elle incarne la reine du Danemark Caroline-Mathilde de Hanovre.

En 2012, elle interprète Kitty dans « Anna Karérine », réalisé par Joe Wright et qui est l’adaptation du roman de Tolstoï. Sa prestation lui vaut d’ailleurs une nomination au Rising Star Award en 2013 lors de la 66e édition des BAFTA Awards. Alicia Vikander décroche alors son billet vers Hollywood !

Hollywood est à ses pieds ?

Le début d’une belle aventure ? Bien évidemment. Pour commencer, l’actrice fait une entrée remarquée dans le cinéma hollywoodien, en 2013, en faisant partie du casting du thriller géopolitique « Le Cinquième Pouvoir », réalisé par Bill Condon et présenté en ouverture du Festival international du film de Toronto. Mais l’actrice sait conserver ses racines et garde un pied en Suède en portant le drame indépendant « Hotell », pour lequel elle retrouve la cinéaste Lisa Langseth, trois ans après le film « Pure » qui l’avait révélé. Le film est d’ailleurs aussi présenté lors du Festival international du film de Toronto, et la performance de l’actrice est saluée par la critique.

L’année suivante, elle enchaîne sur deux films : le thriller australien « Son of a Gun », avec Ewan McGregor et Brenton Thwaites, ainsi que le blockbuster hollywoodien « Le Septième Fils », face à Jeff Bridges et Julianne Moore. Malgré les critiques négatives sur ces deux films, les prestations d’Alicia Vikander demeurent honorables.

L’Oscar… c’est dans la poche !

Depuis 2014, Hollywood ne lâche plus l’actrice suédoise qui va crouler sous les nombreux projets proposés. En 2015, elle est à l’affiche d’ « Ex-Machine » dans le rôle d’un cyborg à l’intelligence artificielle sur-développée, réalisé par Alex Garland, mais également dans le film « Agent très spéciaux : code U.N.C.L.E ».

La même année, Alicia Vikander devient l’héroïne de « Mémoires de jeunesse » et « Une vie entre deux océans » avec Michael Fassbender. On la retrouve également, en 2016, pour « The Danish Girl » qui lui valut l’Oscar de la Meilleure actrice dans un second rôle. A la fin de cette année plutôt chargée, elle conclut dans « Jason Bourne » pour épauler Matt Damon dans les nouvelles aventures de l’espion. 2018, la bonne année ? Sûrement, avec son rôle dans Tulip Fever aux côtés de Christoph Waltz mais également dans le rôle de Lara Croft, célèbre héroïne des jeux vidéo Tom Raider.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.