[Critique Film] Incassable, par MediaShow

051101_af

Fiche :

Résumé :

Elijah Price souffre depuis sa naissance d’une forme d’ostéogénèse. S’il reçoit le moindre choc, ses os cassent comme des brindilles. Depuis son enfance, il n’a de cesse d’admirer les superhéros, des personnages qui sont tout l’opposé de lui-même. Propriétaire d’un magasin spécialisé dans les bandes-dessinées, il épluche pendant son temps libre les vieux articles de journaux à la recherche des plus grands désastres qui ont frappé les Etats-Unis. Il se met alors en quête d’éventuels survivants, mais y parvient rarement.

Au même moment, un terrible accident ferroviaire fait 131 morts. Un seul des passagers en sort indemne…

Ma Critique :

Alors que le troisième volet « Glass » (le deuxième étant « Split » en 2017) s’apprête à sortir dans les salles de cinéma (le 16 janvier 2019), il est temps de faire un petit voyage dans le passé et de redécouvrir le thriller fantastique… « Incassable » ! Sortie le 27 décembre 2000, ce long-métrage signe le deuxième succès du réalisateur M. Night Shyamalan mais également sa deuxième collaboration avec l’acteur Bruce Willis, après « Le Sixième Sens ». Passons à la critique !

Une autre vision du super-héros ?

Un grand plaisir de revoir ce film pour son originalité et son twist final étonnant ! En effet, « Incassable » nous offre une image surprenante et assez étrange du super-héros. Loin des explosions, des pouvoirs hors-norme, des combats ou encore des costumes, ce long-métrage repose sur un véritable combat psychologique entre deux hommes : David Dunn, doté d’une force extrême qu’il tente de cacher à ses proches et Elijah Price, un handicapé souffrant d’ostéogenèse mais très intelligent et qui recherche, au travers de sa passion pour les comics, son opposé. Une lutte entre le bien et le mal sans passer par la violence !

Il est difficile de juger ce film car au premier visionnage, on a ce ressenti que, malgré qu’il soit bien ficelé, le scénario est assez plat avec de nombreuses longueurs. Mais, après réflexion, il faut considérer ce thriller fantastique comme un film de personnages car l’intégralité du scénario se concentre sur ces deux hommes et leur évolution respective. En effet, les personnages sont vraiment bien développés, tout en conservant une part de suspense sur leur véritable identité, et l’écriture et les dialogues sont soignés.

D’autre part, M. Night Shyamalan sème le flou chez le spectateur avec une réalisation à caractère hybride et qui met un certain temps à poser les bases : à mi-chemin entre un drame, un thriller et un film de super-héros (fantastique). En effet, le réalisateur joue sur cette spécificité pour complexifier son scénario et multiplier les questions dans l’esprit du spectateur : Quel est le lien entre David et Elijah ? Quelle est la place des comics dans cette histoire ? Tant d’interrogations qui génèrent une sacrée dose de suspense et une atmosphère angoissante.

Enfin, le film se conclura sur un dénouement surprenant, renversant… même déstabilisant ! Le seul reproche : le scénario laisse derrière lui trop d’interrogations sur le personnage de David Dunn. J’espère pouvoir obtenir ces réponses dans le troisième volet. Réponse le 16 janvier 2019 !

Une mise en scène énigmatique !

La mise en scène est soignée et très créative. Tout d’abord, les quelques flash pour illustrer les visions de David Dunn sont bien illustrées, certes avec des effets spéciaux de l’époque mais correctement réalisés et qui laissent un certain suspens au regard des spectateurs. D’autre part, le réalisateur nous propose une belle opposition de couleurs entre les teintes claires et sombres afin d’appuyer la forte opposition entre les deux personnages.

Pour sa bande sonore, M. Night Shyamalan fait une nouvelle fois appel à James Newton Howard. Celle-ci accentue la tension présente au sein du film. Enfin, les plans-séquence entre Elijah et David sont efficaces et parfois angoissants (par exemple, la scène où l’on voit Bruce Willis se réveillait au second plan).

Un duo d’élite.

Alors que l’on a l’habitude de le voir dans des blockbusters comme la saga « Die Hard », Bruce Willis s’éloigne de ses rôles habituels et nous propose un très bon jeu d’acteur dans le rôle de David, un personnage désorienté, et montre qu’il est capable de s’adapter à tout genre cinématographique. Face à lui, Samuel Jackson est excellent dans le rôle de cet homme malade et interprète toujours aussi bien les personnages qu’il endosse. Les deux acteurs forment un duo d’élite, contribuant fortement à la réussite du film. Enfin, les seconds rôles sont honorables.

Pour résumer… c’est un véritable plaisir d’avoir revu « Incassable » ! Un thriller fantastique qui présente un scénario original avec une vision différente des super-héros, une mise en scène soignée et un duo exceptionnel ! Vivement le troisième volet !

TOI AUSSI PARTAGE TON AVIS SUR LE FILM DANS LES COMMENTAIRES DE L’ARTICLE ! 🙂

Note pour le scénario : 3etoiles12
Note pour la mise en scène : 3etoiles12
Note pour le casting : 4etoiles

Note Globale :

15/20


La bande-annonce du film :

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.