Helena Bonham Carter

portrait.jpg

  • Nom / Prénom : Helena Bonham Carter
  • Nationalité : Britannique
  • Date et Lieu de Naissance : 26 mai 1966 – Londres (Angleterre)
  • Profession : Actrice

Template Bio' du mois -Helena B.png

En savoir plus sur Helena Bonham Carter…

Né le 26 mai 1966 et petite nièce du réalisateur Anthony Asquith, Helena Bonham Carter passe son enfance à Londres et fréquente l’une des meilleures écoles du pays, Westminster. Elle obtient son premier contrat deux ans plus tard, à la suite d’un jeu concours de poésie : un spot télévisé dans lequel elle vante les mérites d’un appareil électro-ménager. C’est Trevor Nunn qui lui offre son premier rôle au cinéma dans le film d’époque « Lady Jane » (1986). . Tout au long de sa carrière, elle a su se diversifier également par rapport à ses choix de films, tout en restant avec un rôle extravagant. 

Ses grands début à l’écran.

Puis, elle décide de s’orienter vers un registre plus classique. En effet, durant la même de son rôle dans « Lady Jane », elle rencontre James Ivory, et ce dernier lui offre dans « Chambre avec vue » le rôle de Lucy Honeychurch, une jeune femme de bonne famille dont les amours sont contrariés. De plus, le réalisateur américain l’engage également en tant que second rôle dans « Maurice » (1987) et dans « Retour à Howards End » (1991). Cette collaboration avec le cinéaste va enfin lui permettre de lancer sa carrière. Son teint pâle et son allure d’héroïne victorienne devient son style favori et lui permet de figurer au casting de nombreux films en costumes dont « Hamlet » (1990) et « Frankenstein » (1994) de Kenneth Branagh, ou encore « La Nuit des rois » (1996), production grâce à laquelle elle retrouve Trevor Nunn, celui qui l’a fait débuter.

Son ascension dans le monde Hollywoodien.

Après des débuts prometteurs, la comédienne commence à travailler avec des réalisateurs prestigieux : marchande de tableaux chez Woody Allen avec le long-métrage « Maudite Aphrodite », jeune femme atteinte d’une grave maladie tombant amoureuse malgré elle pour Paul Greengrass avec « Envole-moi » ou encore toxicomane objet de tous les fantasmes chez David Fincher  dans « Fight club ». En 1997, la critique salue unanimement sa prestation dans « Les Ailes de la colombe », de Iain Softley, un rôle qui lui vaut une nomination à l’Oscar du Meilleur second rôle. Enfin, en 2001, elle incarne Ari, un primate évolué dans « La Planète des singes », réalisé par Tim Burton. Fascinée par son travail, elle devient alors la fiancée et la muse du cinéaste, lequel va le faire monter dans hautes marches du cinéma Hollywoodien.

Cette relation derrière la caméra change donc la carrière d’Helena Bonham Carter, qui figure désormais au casting de tous les succès de son mari et souvent accompagné du célèbre Johnny Depp. Un sacré bon plan pour l’actrice qui réussit à se distinguer à Hollywood par son style toujours aussi « gothique ». Transformée en sorcière dans « Big fish » (2003), mère du héros de « Charlie et la chocolaterie » (2005), partenaire funèbre de Johnny Depp dans « Les Noces funèbres » (2004) et « Sweeney Todd, le diabolique barbier de Fleet Street » (2007), la Reine Rouge dans la saga « Alice au Pays des Merveilles », carton mondial qui dépasse le milliard de dollars, ou encore en jouant une psychiatre dans « Dark Shadows » (2012), adaptation fantastique d’une série des années 60.

N’hésitant pas à participer à des projets audacieux, elle donne la réplique à Aaron Eckhart dans « Conversation(s) avec une femme », film indépendant utilisant le principe du split screen sur toute sa durée. Elle s’intéresse aussi au registre de l’animation et prête sa voix à un personnage de pâte à modeler pour les besoins de « Wallace et Gromit : le Mystère du lapin-garou » (2005).

Une actrice très demandée.

Désormais courtisée par les films à gros budget, elle joue une scientifique dans « Terminator Renaissance » (2009) et surtout, elle incarne est la redoutable Bellatrix Lestrange de la saga Harry Potter, rôle exceptionnel. Cette fidèle Mangemort, membre de la garde rapprochée de Voldemort, apparaît dans les quatre derniers films de la saga, de « Harry Potter et l’Ordre du Phénix » (2007) à « Harry Potter et les reliques de la mort – partie 2 » (2011). 

Aussi à l’aise dans les blockbusters que dans les productions dramatiques, Helena Bonham Carter interprète la Reine-Mère dans « Le Discours d’un roi » (Oscar du Meilleur film) de Tom Hooper. Sa prestation, toute en retenue, lui vaut un BAFTA et une nomination aux Oscars, dans la catégorie Meilleure actrice dans un second rôle. Actrice polyvalente, elle signe ainsi en 2011 son plus grand succès critique, ainsi que son plus grand succès au box office  dans « Harry Potter et les reliques de la mort – partie 2 ». L’année suivante, elle tourne à nouveau dans le film musical « Les Misérables », le film fantastique « Cendrillon » ou encore dans le film historique « Les Suffragettes » (2015) qui retrace l’histoire vraie de militantes britanniques revendiquant le droit de vote dans une Angleterre conservatrice. Enfin, cette année (2016), elle reprend son rôle de Reine Rouge pour le deuxième volet « Alice de l’autre côté du miroir », produit par son ex-mari (divorcé en 2014).

gif_helena.gif

– Quelques Extraits d’Allociné –
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s