Brice 3

brice3

Fiche : 

Résumé :

Brice est de retour. Le monde a changé, mais pas lui. Quand son meilleur ami, Marius, l’appelle à l’aide, il part dans une grande aventure à l’autre bout du monde… Les voyages forment la « jaunesse » mais restera-t-il le roi de la casse ?

Ma Critique :

Jean Dujardin et son personnage Brice de Nice sont enfin de retour sur nos écrans au cinéma, pour un troisième opus… Où est passé le 2 ? Brice l’a cassé ! Et franchement la campagne publicitaire, tournée autour de ce nouveau long-métrage, est vraiment exceptionnelle et créative, aussi bien à travers des affiches que sur les réseaux sociaux (On pense notamment à la fausse diffusion « streaming » ou le clip musical sur YouTube vraiment énormes !). Après le succès colossal du premier épisode dans les salles françaises en 2005 avec 4,5 millions d’entrées, James Huth retente l’aventure avec Jean Dujardin ! Et même si l’acteur de 44 ans s’inquiétait de ses capacités à jouer à nouveau son personnage, qu’il avait créé au début de sa carrière, il rayonne une fois de plus en surfeur blond complètement abruti, déjanté et séduit une fois de plus les plus grands fans ! Que vaut ce film ? Et bien étonnement… c’est une franche réussite ! Bien que l’esprit du film soit encore d’un humour vraiment lourd, l’ensemble est totalement assumé et on rigole à chaque connerie de Brice. Le scénario est certes débile sur son contenu, mais sa forme laisse un zest d’originalité. C’est donc un vrai plaisir de retrouver le surfeur, avec de beaux plans, de beaux décors, et des acteurs et leurs personnages toujours au top de leur forme ! Il est temps de surfer sur la vague !

« Le premier avion s’il te plaît ! »

Brice est de retour ! Le monde a changé, mais sûrement pas lui. Habitant la plage de Nice dans sa caravane aménagée, il reçoit alors une lettre de Marius, son meilleur ami, lui demandant son aide. Il décide alors de partir le retrouver à l’autre bout du monde où il va découvrir qu’un danger le menace pour son titre de roi de la casse… ! Au premier abord, le scénario n’est pas si alléchant, surtout quand on apprend que la genèse de ce film est relier à un… poisson, le « fish » de Brice ! Cependant, la bande annonce ainsi que le spot publicitaire donnaient vraiment envie d’aller voir ce second opus. Et franchement… bien que le scénario soit complètement absurde dans son contenu, le film est pas mal du tout ! Un « nanar » joyeusement assumé ! Tout d’abord, le schéma narratif est vraiment intéressant. Nous retrouvons Brice étant vieux et qui raconte son histoire à des enfants. Une forte ressemblance au dernier « Aladin » avec Kev Adams, mais contrairement à cette daube, « Brice 3 » réussit à nous séduire avec cette mise en forme fluide grâce à une bonne gestion de l’oscillation entre le présent et le passé du surfeur, aussi bien sur les scènes que sur les dialogues.

Puis, ayant eu du succès avec le premier opus, James Huth décide de pousser sa fausse trilogie vers un humour au summum de l’absurdité, en laissant de côté tout forme de réalisme. On a donc le droit à un contenu complètement « WTF ?! », notamment avec des répliques d’une lourdeur incroyable, des séquences déjantées et des objets improbables, le tout encapsuler au travers d’un road movie. Je prendrai exemple de l’insertion d’un pseudo-manga durant le film ou bien la scène de l’avion, étant tout simplement hilarante ! L’ensemble du scénario est très bien équilibré, avec la première moitié se concentrant sur une tirade de « gags », suivi d’une intrigue plus construit autour de Brice.  Ainsi, il ne faut donc surtout pas s’attendre à du contenu cohérent ou à un scénario intellectuel, mais bien se fixer l’idée que l’on va visionner un film aussi stupide que son prédécesseur, mais franchement très drôle et digne d’un bon moment cinématographique humoristique. Ne ratez pas le dénouement, fou rire garanti !

 « Tu te fous de ma gueule ? Non juste de ta VOIX ! »

Le plus incroyable dans ce long-métrage c’est que l’humour est complètement assumé ! Les séquences et les vannes sont d’une lourdeur incalculable mais on se sent tellement emporté par cette vague jaune qu’à la moindre absurdité, on est obligé de rire tellement la débilité atteint des sommets. De plus, on voit toujours cette créativité car le réalisateur cherche toujours à placer le mot phare « casse » dans les vannes de Brice…. Steak Haché ! Franchement… qui aurait pu penser à la caser dans le film ? Une belle audace de la connerie ! D’autre part… Vous avez adoré Brice de Nice et vous connaissez ses répliques sur le bout de la langue ? Bonne nouvelle, le surfeur blond est intemporel et bien évidemment la nostalgie va opérer ! Les références au premier opus seront donc au rendez-vous avec de nombreux clins d’œil, que ce soit dans les décors, situations, musique, personnages ou répliques.

Concernant les personnages, on retrouve bien évidemment Brice mais aussi notre cher Marius, qui prend ENFIN une vraie place dans l’intrigue. Dans son style « Robinson Crusoé », il réussit à bien nous faire rigoler. Puis, nous assistons au retour étonnant d’Igor d’Hossegor (cherche pas t’as tort !). Bien qu’il ne soit pas essentiel pour l’intrigue, il apporte néanmoins un brin de nostalgie et les scènes humoristiques auxquelles il participe sont tordantes ! De nouveaux personnages apparaîtront, tels que Gregor, Brice d’Hawaïssss et j’en passe, chacun étant unique ! Enfin, je terminerai sur l’aspect visuel de ce film. Nous avons le droit à de beaux plans, de beaux décors (je pense notamment à l’île d’Hawaï ou encore les montagnes au début du film). On appréciera également le sens du détail : chaque objet a son importance et sa signification, notamment dans la caravane de Brice. Brosse à dents, réveil, veilleuse, horloge, nourriture, etc. C’est assez incroyable ! Enfin, rassurez-vous… « C’est le casse de Brice ! »… la célèbre chanson sera de retour !

Jean Dujardin retrouve enfin son personnage !

Jean Dujardin retrouve son personnage fétiche qu’il avait créé au début de sa carrière. L’acteur étant maintenant très sollicité par les studios américains, c’est toujours un véritable plaisir de le retrouver comme à ses débuts dans une comédie ! Dans le rôle de Brice, il fait ce qu’il veut de son personnage et réalise une performance complètement burlesque et déjantée. Il nous prouve bien que malgré son âge, il réussit parfaitement à interpréter son personnage. Il est intemporel ! Face à lui, ses coéquipiers du premier épisode sont également au top de leur forme. Parmi eux, Bruno Salomone reprend le rôle du pire ennemi de Brice : Igor d’Hossegor. La double facette de son personnage en fera rire plus d’un. Clovis Cornillac, quant à lui, incarne à nouveau Marius Lacaille (comme l’oiseau !). Moins présent dans le premier opus, il parvient à présent à s’imposer dans les premiers rôles et propose une interprétation toujours aussi drôle, en « handicapé de la langue française ».  Enfin, dans les rôles secondaires, nous retrouverons Alban Lenoir, en Gregor d’Hossegor, Noëlle Perna en Edwige ou encore Jean-Michel Lahmi. N’oublions surtout pas Fabrice Le Fish ! Enfin bref… Un casting nostalgique !

Pour résumer… Jean Dujardin et son personnage Brice de Nice sont enfin de retour sur nos écrans au cinéma, pour un troisième opus… Où est passé le 2 ? Brice l’a cassé ! Sans être transcendante, cette comédie complètement burlesque restera un bon moment au cinéma. Bien que l’esprit du film soit encore d’un humour vraiment lourd, l’ensemble est totalement assumé et on rigole à chaque connerie de Brice. Le scénario est certes débile sur son contenu, mais sa forme laisse un zest d’originalité avec une oscillation intéressante entre le passé et le présent de Brice. Enfin, on y trouvera également un brin de nostalgie ainsi qu’un casting toujours aussi au top ! En bref… Un bon moment de déconne autour d’un humour absurde !

Ma note : 13/20

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s