Penny Dreadful – Saison 3

pds3

Fiche : 

Résumé :

Evelyn Poole est morte. Vanessa Ives a réussi à vaincre le démon. Sembene est mort. L’heure est au deuil. Malcom retourne en Afrique rendre le corps du majordome. Victor Frankenstein découvre le couple immortel de Lily et Dorian Gray, qui le dévaste et le plonge encore plus dans la drogue. Que va t’il arriver à Lily ? Ethan préfère se rendre à la police et repars dans ses terres natales. Va t’il s’en sortir ? Mr Clare tente de renouer le lien avec son passé. Retrouvera t’il la mémoire ? Seule dans la maison Murray, Vanessa Ives n’arrive pas à remonter la pente. Malgré sa thérapie avec le Dr Seward, elle va s’exposer à un nouveau danger qui pourrait lui coûter la vie… 

Ma Critique :

La série « Penny Dreadful » s’achève… La troisième saison vient conclure cette magnifique « trilogie ». Malheureusement, la chaîne Showtime a annoncé que, conformément aux souhaits du réalisateur de la série, Josh Logan, voyant sa série comme une trilogie, cette dernière ne reviendrait pas pour une quatrième saison sur nos écrans. Une triste nouvelle pour cette série qui avait le grand mérite d’avoir un véritable scénario doté d’une belle écriture et d’une ambiance alliant mélancolie et horreur. Quoiqu’il en soit, le réalisateur débranche sa machine horrifique avec cette ultime saison, nous emmenant vers de nouveaux horizons parfaitement maîtrisés, aussi bien sur le plan physique que psychologique. Chaque personnage prend son envol, de nouveaux rebondissements inattendus surviennent et le suspens est à son summum ! Que vas t’il arriver à Ethan Chandler ? Est-ce que Vanessa Ives trouvera la paix en elle ? Mr Clare réussira-t-il à renouer les liens avec son passé ? Tant de questions auxquelles cette ultime saison répondra ! C’est l’heure de la critique avec MediaShow !

« I want you to be the mother of Evil »

Après le dénouement de la deuxième saison annonçant la mort d’Evelyn Poole et de Sembene, le chemin de chaque personnage semble être tracé et tous se retrouvent séparés. Malcom retourne en Afrique pour enterrer le corps de son majordome. Ethan retourne dans son pays natal afin d’y être jugé pour le massacre qu’il a commis à Londres. Victor cherche à reconquérir le cœur de Lily, sous l’emprise de Dorian. Mr Clare tente de renouer les liens avec son passé. Enfin, Vanessa Ives lutte contre la solitude, ses démons et la dépression. Nous nous retrouvons donc avec plusieurs « fils rouges », chacun offrant une nouvelle vision de chaque personnage. Chaque histoire est bien développée, sans y perdre les thématiques de la série, et fusionnent parfaitement lors de l’ultime épisode où tous les personnages seront à nouveau réunis. On prend bien évidemment de l’affection pour chaque personnage,  surtout pour Mr Clare qui est selon moi le personnage le plus étonnant et emblématique de cette série.

Cette dernière saison a donc pour principal objectif de continuer efficacement le développement de chaque personnage mais aussi de creuser leur passé au travers de « flash-back » très efficaces, aussi bien pour Vanessa Ives, Ethan, Mr Clare et Lily. Que va-t-il arriver à Ethan ? Est-ce que Victor réussira à reconquérir le cœur de Lily ? Tant de questions qui se posent ! Ainsi, ces développements amènent des questionnements vraiment intéressants sur la psychologie, les limites et le futur de chacun d’entre eux, créant évidemment du suspens et de nombreux rebondissements. Enfin, cette saison est aussi mouvementée par l’arrivée de nouveaux personnages tels que le docteur Seward, le mystérieux Dr Alexander Sweet, l’étrange Kaetenay ou encore Jared Talbot. Chacun d’entre eux permettront également de consolider chaque épisode. Le rythme est donc bien conservé !

Une belle diversité sur l’aspect visuel et thématique.

En plus d’avoir un scénario riche et bien construit, « Penny Dreadful » est une série également étonnante du fait qu’elle conserve parfaitement ses thématiques, son ambiance ainsi que son écriture. Elle ose même de belles choses sur sa mise en scène jusqu’à son dénouement. Nous retrouverons donc à nouveau dans cette dernière saison de la culpabilité, de la mélancolie, du romantisme et de la rédemption, toujours aussi bien alliés à l’aspect horrifique. D’autre part, l’ambiance est toujours aussi malsaine et glauque. Enfin, la beauté de l’écriture est toujours présente avec des répliques et dialogues diaboliquement somptueux et touchants. La saison saura nous émouvoir, mais aussi nous faire frissonner à plusieurs reprises !

D’autre part, chaque épisode nous ouvre les portes sur de nouveaux horizons avec des décors diversifiés et un style très hétérogène. Ce choix aurait pu être périlleux pour la stabilité du scénario mais Josh Logan a su parfaitement gérer ce risque. D’un côté, les aventures d’Ethan offre à la série de belles allures de western, avec un style proche de celui de Tarantino. Puis, Mr Clare nous embarquent au cœur d’un beau voyage à travers plusieurs paysages dont l’Antarctique. Et ceci pour chaque personnage, comme Vanessa Ives et son passé. La mise en scène est donc magnifique, celle-ci accompagnée d’une belle bande sonore. La fin de série se conclut dignement pour chaque personnage, et permettra d’élucider toutes les questions et les doutes.

Christian Camargo, un acteur épatant

La série est toujours portée par un casting hautement charismatique. On y retrouve Eva Green qui continue de « crever » l’écran avec un jeu d’acteur parfaitement maîtrisé. « I want you to be the mother of Evil », une citation qui résume parfaitement l’état d’âme de son personnage durant cette ultime saison. A ses côtés, Christian Camargo rejoint le casting. Et franchement… quel charisme ! Ayant eu quelques seconds rôles dans des séries, il prend une place considérable durant cette saison avec un personnage très diabolique… je vous laisse découvrir par vous-même. Quoiqu’il en soit, son jeu d’acteur est épatant ! Timothy Dalton, Josh Hartnett et Harry Treadaway restent tous convaincant. Reeve Carney s’efface un peu avec un Dorian Grey moins imposant… Le gros coup de cœur va cependant pour Rory Kinnear, dans le rôle de Mr Clare ! Enfin, dans les nouveaux acteurs, nous retrouverons Patti LuPone (de retour mais pour un rôle totalement différent), Brian Cox ou encore Douglas Hodge. En conclusion, le casting est à la hauteur des autres saisons, avec l’arrivée de nouveaux acteurs intéressants.

Pour résumer… La série « Penny Dreadful » se clôt en beauté avec une magnifique troisième saison, alliant romantisme, mélancolie et horreur. Cette saga, créée par Josh Logan, marquera les esprits par son scénario exceptionnel et bien construit, par son univers horrifique original, par ses riches dialogues, par son incroyable aspect visuel mais aussi par son somptueux et charismatique casting. Remplie de rebondissements et de suspens, cette ultime saison s’achève dignement et met un terme à toutes nos questions. Chaque personnage a le droit à sa fin de manière élégante et dramatique. Une série qu’il ne faut donc absolument pas louper !

Ma note : 18/20

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s