Westworld – Saison 1

westworld

Fiche :  

Résumé : 

A Westworld, un parc d’attractions dernier cri, les visiteurs paient des fortunes pour revivre le frisson de la conquête de l’Ouest. Dolores, Teddy et bien d’autres sont des androïdes à apparence humaine créés pour donner l’illusion et offrir du dépaysement aux clients. Pour ces derniers, Westworld est l’occasion de laisser libre-cours à leurs fantasmes. Cet univers bien huilé est mis en péril lorsqu’à la suite d’une mise à jour, quelques robots comment à adopter des comportements imprévisibles, voire erratiques. En coulisses, l’équipe, qui tire les ficelles de ce monde alternatif, s’inquiète de ces incidents de plus en plus nombreux. Les enjeux du programme Westworld étant énormes, la Direction ne peut se permettre une mauvaise publicité qui ferait fuir ses clients. Que se passe-t-il réellement avec les androïdes ré-encodés ?

Ma Critique : 

Très longtemps considérées comme inférieures au cinéma, les séries sont aujourd’hui très nombreuses et il semble vraiment difficile de sortir du lot. Mais certaines réussissent à gagner leurs lettres de noblesse, notamment grâce l’apparition de grands acteurs sur le casting. Et ce fut le cas pour « House of Cards » avec Kevin Spacey ou encore « Game of Thrones » avec Sean Bean. « Westworld » s’inscrit également dans cette lignée de séries avec l’excellent acteur oscarisé Anthony Hopkins, qui incarnera le docteur Robert Ford. Et on ne le cachera… il est vraiment excellent dans cette série ! Tout comme les autres acteurs présents !

Mais d’où vient cette idée de scénario alléchant, alliant western et science-fiction ? Tout simplement d’une reprise d’un film de 1973, intitulé « Mondwest », réalisé par Michael Crichton (auteur du roman « Jurassic Park »). Le long-métrage racontait le séjour de deux hommes dans un parc d’attractions, qui avait pour but de reproduire l’ambiance western, avec des androïdes. C’est donc J.J Abrams, grand maître de la science-fiction et de l’action, connu également pour le succès de ses séries comme « Lost » ou « Fringe », qui décide de produire cette série, « Westworld », en laissant les commandes à Jonathan Nolan, frère de Christopher.

Niveau casting et production, c’est déjà très intriguant ! Mais cela ne suffit pas pour valider l’efficacité de cette série, bien évidemment. Quel est donc le résultat scénaristique et visuel de cette adaptation ? Tentons de décortiquer cela au travers d’une nouvelle critique !

Un scénario très riche et complexe.

La première saison de « Westworld » pourrait paraître complexe et il n’est pas étonnant que certaines personnes l’aient regardé deux fois pour y comprendre ses moindres détails. Mais la série pose efficacement les bases afin d’ouvrir les portes d’un univers flamboyant vers une deuxième saison, remplie de mystères… à tel point que l’alliance des genres Western et Science-Fiction est tout simplement redoutable et vraiment incroyable ! L’histoire se passe dans un parc d’attractions futuriste, accueillant des visiteurs afin de les plonger au cœur du Far West, où les hôtes (qui sont des androïdes) peuplent cet univers. Mais, suite à une mise à jour, le comportement des hôtes va changer et de nombreuses anomalies vont surgir. C’est alors qu’un mystérieux visiteur fait son apparition et va mener l’enquête afin de découvrir les secrets que renferment ce mystérieux parc. Une intrigue plutôt alléchante, n’est-ce pas ?

Si beaucoup de séries ont tendance à aborder des thématiques récurrentes comme la violence ou encore la pornographie, « Westworld » échappe à la règle en nous proposant un scénario riche, original et d’une grande profondeur sur certains sujets. Libérée de ses contraintes cinématographiques, l’adaptation approfondit donc, avec une grande fluidité, les thématiques de l’œuvre originale afin de construire un univers encore plus impressionnant et mystérieux, où le spectateur devient lui-même un véritable acteur. La série va même plus loin en nous proposant une excellente réflexion sur l’humanité, remettant ainsi en cause la puissance de l’Homme, se prenant parfois pour un Dieu. Mais la particularité de « Westworld » repose essentiellement sur la construction de son scénario, très proche de celle de « Penny Dreadful ».

La série est avant tout composée de dialogues riches, parfois complexes. L’action est bien évidemment au rendez-vous avec des scènes de combat violentes et sanglantes, mais le réalisateur a préféré opter pour une série verbale. C’est un choix risqué car il est souvent difficile de tenir en haleine le spectateur dans ces conditions. Au final, c’est une franche réussite avec des dialogues parfaitement maîtrisés et des concepts vraiment bien détaillés, laissant place à d’étonnantes réflexions comme sur la conscience. Il est vrai que le rythme de la série prend un sacré coup car les trois premiers épisodes paraissent vraiment longs, mais l’ensemble s’accentue efficacement avec des rebondissements redoutables. Les derniers épisodes sont bouleversants et changent totalement notre vision des choses ! Enfin, « Westworld » aura le mérite d’avoir des personnages vraiment bien développés et attachants. Rien n’est laissé au hasard sur la personnalité de chacun d’entre eux, et les relations entre les acteurs et les androïdes sont vraiment bien gérées. Du grand travail sur l’aspect scénaristique !

Un véritable régal visuel !

Un véritable éloge sur le plan scénaristique ! « Westworld », c’est aussi un véritable régal visuel ! Tout d’abord, le générique est un exploit artistique et musical. Il donne vraiment envie de voir cette série. Il est tout simplement grandiose et original… la construction des androïdes… sous un air de piano mécanique envoûtant. Puissant ! D’autre part, les scènes d’action sont d’un réalisme exceptionnel, et retranscrivent parfaitement la violence des combats. En effet, le réalisateur n’hésite pas à balancer les poches d’hémoglobine lors des fusillades. Cela peut paraître un peu abusif par moment, mais l’ensemble est si soigné dans les moindres détails, que cette technique en devient essentielle pour le réalisme des combats. Puis, l’alliance Western et Science-Fiction est aussi redoutable sur le plan visuel. Les décors sont incroyables et les hôtes sont plus vrais que nature (même si on sait que derrière ce sont des acteurs). Enfin, je terminerai sur la bande sonore, réalisé à merveille. Elle est entraînante, aussi bien celle jouée par le piano mécanique, que celle qui accompagne les scènes. Un ensemble esthétique à couper le souffle !

La cerise sur le gâteau…

Je parle bien évidemment du casting ! Je ne vais pas énumérer l’ensemble des acteurs car ils sont tous vraiment excellents, avec de très bonnes interprétations. Parmi le lot, Evan Rachel Wood est tout simplement magistrale dans son personnage, Dolores. Ed Harris et Jeffrey Wright sont remarquables. C’est aussi une joie de découvrir Thandie Newton dans le meilleur rôle de sa carrière, selon moi. Et enfin, Anthony Hopkins, toujours aussi exceptionnel dans son jeu d’acteur et d’un grand sang-froid au cœur de « Westworld » !

Pour résumer… « Westworld », réalisée par Jonathan Nolan, est la grande surprise de l’année 2016 parmi les nombreuses séries. Reprise du film « Mondwest », la série est une véritable réussite sur le plan scénaristique avec des dialogues parfaitement maîtrisés et des concepts vraiment bien détaillés, une excellente réflexion sur l’humanité et ses limites, et enfin des scènes d’action d’un grand réalisme. C’est également une réussite visuelle avec une excellente alliance du western et de la science-fiction, ainsi qu’une envoûtante bande sonore. Enfin, la série aura l’honneur d’avoir le grand Anthony Hopkins au casting ! Une pure merveille !

Note pour le scénario : 4etoiles
Note pour l’esthétique :(Visuel, Musique, etc.) 5etoiles
Note pour le casting : 4etoiles

Note Globale :

18/20

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.