Baby Boss

Baby Boss : Affiche

Fiche :  

Résumé : 

C’est toujours un choc de voir ses parents rentrer à la maison avec un bébé dans les bras – surtout quand il porte une cravate, qu’il se balade avec un attaché-case et qu’il a la voix d’un quinquagénaire !

Si Tim, 7 ans, ne voit pas d’un très bon œil ce «Baby Boss» débarquer chez lui, il découvre qu’il a en réalité affaire à un espion et que lui seul peut l’aider à accomplir sa mission ultra secrète…

Ma Critique : 

Après leur dernier excellent film d’animation « Les Trolls », les studios Dreamworks reviennent cette année avec « Baby Boss ». Toujours en concurrence face à Disney, ce studio ne cesse d’innover sur ces scénarios afin de faire rêver les grands et les petits. Pour leur dernier long-métrage, c’est Tom McGrath qui se colle à la réalisation, après avoir travaillé sur les trois volets de la saga Madagascar.

« Baby Boss » est l’adaptation d’un livre écrit et illustré par Marla Frazee en 2010. Parmi les voix originales, nous retrouverons Alec Baldwin, Steve Buscemi ou encore Jimmy Kimmel. Alors… Les studios Dreamworks ont-ils réussi leur nouveau film d’animation ? La réponse dans cette nouvelle critique sur MediaShow !

Baby Boss : Photo

Le bébé domine la maison !

En étant un fils unique, l’arrivée d’un petit frère n’est pas toujours facile. En effet, il y a toujours cette peur de la rivalité fraternelle, où le partage de l’amour des parents devient nécessaire. Et dès l’arrivée du bébé, les parents sont toujours au petit soin pour lui : le nouveau petit frère devient le boss ! C’est ainsi l’histoire de Tim, racontée dans « Baby Boss ». Par la suite, on apprend également que ce nouveau-né est en mission pour Baby Corporation et que Tim semble être la seule personne à pouvoir l’aider pour sauver sa société. Bien que l’histoire se rapproche fortement de « Cigognes et Compagnie » par les studios Warner Bros, Tom McGrath nous propose un scénario bien rythmé et intelligemment construit. Les thématiques abordées sont assez classiques, mais il y a toujours ce petit « plus » qui rend « Baby Boss » vraiment agréable à visionner !

Le contenu du scénario est assez riche, nous offrant trois intrigues au sein d’une même histoire. Par ailleurs, l’oscillation est bien maîtrisée avec, tout d’abord, les péripéties de la famille chamboulée par l’arrivée du petit frère, puis la mission du bébé pour sauver sa société, et enfin l’imagination débordante de Tim qui se réfugie dans son univers afin de calmer sa jalousie tout en nous faisant voyager au cœur d’un monde fantastique, rempli de références et en parfait contraste avec la vision de ses parents. Ainsi, bien que le film manque de suspens, nous voilà embarqué à bord d’une merveilleuse aventure parfaitement touchante, rythmée (endiablée !), par le biais de rebondissements, et colorée grâce à une magnifique animation. Enfin, on pourra également observer un véritable travail d’écriture sur les personnages ayant chacun une personnalité singulière, les rendant donc vraiment attachants.

Baby Boss : Photo

Une belle animation faisant preuve d’originalité.

De l’originalité sur deux points : l’humour et la direction artistique. Tout d’abord, Tom McGrath nous offre un comique de situation assez intéressant et subtil, tout en conservant l’humour « made in » Dreamworks que l’on apprécie fortement. Les dialogues des personnages (et surtout le bébé !) sont drôles pour les plus petits et offrent un vent de fraîcheur pour les grands enfants. Il y a donc de très bonnes idées sur les gags, qui ouvrent également une porte sur une belle satire du monde du travail et de sa culture. Qu’on soit fan ou non de Dreamworks, « Baby Boss » nous fait rire et c’est l’essentiel d’un bon moment au cinéma !

Enfin, l’ensemble scénaristique est accompagné d’une excellente direction artistique, arrivant à enfin faire face à Disney (et donc Pixar par la même occasion). Les images sont remarquables avec de belles couleurs. La bande originale est agréable et contribue fortement au rythme. Mais le point qu’il faut vraiment retenir de ce film concerne les magnifiques transitions entre l’animation de synthèse et les courts passages de dessin animé lorsque nous entrons au cœur de l’univers imaginaire de Tim. C’est visuellement extraordinaire et envoûtant ! Ceci fait donc preuve d’une grande maîtrise sur la réalisation, avec un graphisme efficace et appréciable par son côté rétro.  

Baby Boss : Photo

Pour résumer… Le nouveau film d’animation « Dreamworks » est un véritable vent de fraîcheur, nous offrant une belle aventure touchante, parfaitement rythmée, par le biais de rebondissements intelligents, et colorée grâce à une magnifique animation. Humour garanti ! 

Note pour le scénario: 3etoiles12
Note pour l’humour: 3etoiles12
Note pour la direction artistique: 4etoiles

Note Globale :

15/20

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.