Alien : Covenant

133613.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

Fiche :  

Résumé : 

Les membres d’équipage du vaisseau Covenant, à destination d’une planète située au fin fond de notre galaxie, découvrent ce qu’ils pensent être un paradis encore intouché. Il s’agit en fait d’un monde sombre et dangereux, cachant une menace terrible. Ils vont tout tenter pour s’échapper.

Ma Critique : 

Ridley Scott est le réalisateur de l’excellent premier volet intitulé « Alien, le huitième passager », un long-métrage qui a révolutionné le domaine de la science-fiction au cinéma en y combinant pour la première fois le genre horrifique. Un pur chef d’œuvre qu’il ne faut pas louper ! Plus de 30 ans après ce succès, Ridley Scott avait renoué les liens avec ses petits xénomorphes en 2012, en réalisant « Prometheus ». En essayant d’offrir un nouveau souffle à sa création, il n’avait finalement pas conquis la majorité des spectateurs, avec un long-métrage sans réel contenu pertinent.

Cette année (2017), Ridley Scott revient avec « Alien : Covenant », la suite de « Prometheus ». Va-t-il réussir à raviver la flamme de son premier film ? Est-ce que ce nouveau long-métrage dépasse le précédent volet ? Les réponses dans cette nouvelle critique sur MediaShow !

Alien: Covenant : Photo Michael Fassbender

Une recette qui s’épuise…

J’ai longtemps critiqué le film « Prometheus » pour ses nombreux défauts comme son absence de créativité, ses facilités scénaristiques ou encore son rythme insoutenable. Verdict d’après-séance pour « Alien : Covenant » : Je regrette mes propos sur le premier volet, tellement cette suite m’a terriblement déçu… pour plusieurs raisons. La recette d’Alien s’épuise et Ridley Scott se ridiculise en nous offrant un brouillon scénaristique. En effet, le long-métrage arrive à regrouper l’ensemble des clichés des films d’épouvantes spatiales, initiés par Ridley Scott en 1979. Le film d’horreur se transforme en une succession de scènes calamiteuses, où les rires se font facilement entendre dans la salle de cinéma.

Ainsi, en restant le plus objectif possible, l’histoire est répétitive, expédiée, truffée d’incohérences, et bien évidemment avec un cruel manque de profondeur et de subtilité dans les dialogues. C’est difficile à entendre je sais… mais c’est bien vrai ! On se retrouve donc une fois de plus avec un équipage insignifiant qui font tous les mauvais choix possibles, à bord d’un vaisseau pitoyable, pour au final affronter un Alien qui va les anéantir. « Oh un signal d’une planète inconnue… Et si nous allions y faire un tour et abandonner notre destination originelle qui a suscité des années de recherche ? ». Voilà comment résumer l’intelligence et la pertinence de l’élément perturbateur en début de film… La suite de l’histoire en va de même… Franchement c’est bien dommage car le film regorgeait de bonnes idées mais la construction scénaristique de Ridley Scott joue une nouvelle fois avec de nombreux facilités…

D’autre part, les personnages ne sont vraiment pas attachants. Leurs présentations tiennent sur une ligne (voir même un mot…) et la majorité d’entre eux ne servent qu’à devenir des appâts, tellement leurs affrontements avec les Aliens sont pitoyables. Enfin, si « Prometheus » nous avait offert une part de mystère, son successeur brisera complètement cette théorie en nous proposant une histoire vraiment prévisible avec un twist houleux qui rend la tâche facile aux scénaristes pour le prochain volet, mais également en exposant trop rapidement des Aliens en manque d’innovation et d’originalité… « Et si on reprenait les mêmes Aliens que ceux de 1979 ? ». Chers cinéphiles, les nombreuses interrogations posées dans « Prometheus » resteront encore enfouies jusqu’au prochain volet…

Alien: Covenant : Photo Amy Seimetz, Carmen Ejogo

Mais quelques qualités à ne pas négliger !

Mais « Alien : Covenant » n’est pas exempt de qualités. Tout d’abord, Ridley Scott a pu nous offrir un meilleur rythme que celui proposé dans « Prometheus », par l’ajout de scènes d’action et de rebondissements. De plus, bien que le lien entre ces deux volets soit assez facile, il demeure assez intéressant avec une continuité scénaristique honorable, et avec des flashbacks habiles et surtout utiles pour la compréhension de ce raccordement. D’autre part, la question absolue de l’humanité et de ses origines, abordée dans « Prometheus », est de nouveau mis en scène et approfondie au travers du personnage de Michael Fassbender. C’est d’ailleurs le véritable point fort de ce second opus, avec un personnage qui n’hésitera pas à offrir son lot de surprises afin de satisfaire les plus grands fans de la saga.

Puis, hormis le vaisseau, la direction artistique est véritablement soignée. En effet, Ridley Scott est toujours autant impressionnant sur le plan technique (en écartant au maximum l’utilisation du numérique), aussi bien sur les effets spéciaux que sur les décors. Et même si le physique des Aliens m’a fortement déçu, ces grosses bébêtes sont brillamment mises en scène avec de belles apparitions, comme par exemple dans le passage dans les hautes herbes. D’autre part, la bande sonore est bonne et colle très bien à l’ambiance « angoissante » que laisse paraître la réalisation. On y retrouve d’ailleurs quelques thèmes musicaux cultes de « Alien, le huitième passage », histoire d’y faire un petit clin d’œil.  Enfin, même si les personnages ne méritent pas des éloges, le casting demeure honorable, porté par l’excellent Michael Fassbender.

Alien: Covenant : Photo

Pour résumer… « Alien : Covenant » est une grosse déception, et je regrette fortement mes propos négatifs à l’égard de « Prometheus ». La nouvelle réalisation de Ridley Scott est finalement un brouillon scénaristique… La recette Alien s’épuise… pour nous offrir une histoire truffée d’incohérences, avec un cruel manque de profondeur et de subtilité dans les dialogues, et bien évidemment trop prévisible. Seule la direction artistique et Michael Fassbender sauvent la mise !

Note pour le scénario : 2etoiles
Note pour la direction artistique : 3etoiles12
Note pour le casting : 3etoiles12

Note Globale :

11/20

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s