HHhH

178191.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Fiche :  

  • Date de sortie : 7 juin 2017
  • Durée du film : 2h00
  • Genre : Historique, Action, Thriller
  • Avec : 
  • Réalisé par :

Résumé : 

L’ascension fulgurante de Reinhard Heydrich, militaire déchu, entraîné vers l’idéologie nazie par sa femme Lina. Bras droit d’Himmler et chef de la Gestapo, Heydrich devient l’un des hommes les plus dangereux du régime. Hitler le nomme à Prague pour prendre le commandement de la Bohême-Moravie et lui confie le soin d’imaginer un plan d’extermination définitif. Il est l’architecte de la Solution Finale.

Ma Critique : 

« HHhH » est une adaptation du premier roman de Laurent Binet, paru en 2010. L’écrivain avait d’ailleurs obtenu le prix Goncourt pour son ouvrage. Il a été réalisé par Cédric Jimenez, à qui l’on doit « La French » avec Jean Dujardin et « Aux Yeux de tous » avec Julia Roberts, et qui confirme son talent de cinéaste malgré son jeune âge. La première question qui pourrait vous venir à l’esprit : que veut dire « HHhH » ? Le titre du film signifie « Himmlers Hirn heißt Heydrich », littéralement « Le cerveau d’Himmler s’appelle Heydrich ». Il s’agit en réalité du surnom donné à Reinhard Heydrich par les SS.

Finalement, que vaut réellement ce thriller historique ? Est-il pertinent ? La réponse dans cette nouvelle critique de MediaShow !

HHhH : Photo Jason Clarke

Plongé au cœur de l’Allemagne !

« HHhH » est donc un biopic historique palpitant et captivant. Sous des airs de thriller, ce film expose avec honnêteté la vie et les méandres de la pensée de Reinhard Heydrich, depuis son commencement jusqu’à son assassinat en mai 1942. Cet homme était un dirigeant nazi efficace et redoutable à l’origine de la création de la solution finale de la question juive en Europe. Le scénario est assez ingénieux puisqu’il offre une double vision de ce fait historique, en se divisant en deux parties explicites. Dans un premier temps, le film se concentre sur les débuts d’Heydrich, sa vie de famille et de son ascension au cœur du Régime Nazi. Puis, dans un second temps, l’histoire change d’horizon pour s’intéresser à la résistance tchèque qui vont tenter l’impossible pour assassiner ce monstre de la seconde Guerre Mondiale. Ce choix est donc vraiment avantageux et efficace puisqu’il nous permet de visionner une reconstitution riche et surtout personnel de la vie de cet homme.

D’autre part, le scénario s’intéresse également à la situation de l’Allemagne entre les deux guerres mondiales. En effet, grâce à sa structure acerbe et bouleversante, le film n’hésitera pas à jouer sur nos émotions, en partant de la situation de crise d’avant-guerre avec un pays pauvre et improductif jusqu’à l’avènement et l’ascension du 3ème Reich et de ses atrocités. Pour renforcer cette tragédie, de sérieuses thématiques seront abordées (comme l’exclusion des Juifs, la race aryenne, etc.) afin d’imposer au spectateur une profonde réflexion sur l’Homme, qui est responsable de ce massacre. Ce qui est encore plus frappant, c’est de savoir que Reinhard Heydrich n’était qu’un simple père de famille aimant ses enfants et sa femme. Un homme très pointilleux qui a malheureusement sombré au cœur du Régime Nazi. Ceci offre donc au film une dimension inquiétante, et qui se reflète encore aujourd’hui par le biais du terrorisme. Et malgré la difficulté d’aborder ce genre de faits historiques, Cédric Jimenez réussit à nous livrer un long-métrage certes démonstratif et très choquant mais ô combien très objectif de la situation Nazi et de ses conséquences.

HHhH : Photo Jason Clarke

Le massacre de l’Allemagne Nazi

Biopic historique rime souvent avec longueur. Ce n’est pas le cas pour « HHhH », qui réussit à maintenir un rythme homogène tout au long de l’histoire, par le biais de rebondissements efficaces, de scènes d’action marquantes mais aussi grâce à des dialogues concis, utiles et riche en contenu. Le long-métrage nous propose également une excellente mise en scène. Elle est assez surprenante car elle réussit à rester crédible tout en étant à la fois intensive et profonde sur les faits historiques de l’Allemagne Nazi mais également très intimiste sur la vie de Heydrich. Pour cela, afin de dépeindre cette réalité, le réalisateur n’hésitera pas à insérer des scènes d’une rare violence et d’une profonde cruauté, comme la maltraitance des femmes ou encore le massacre d’innocents par les soldats nazis. Rien n’est caché, tout est exposé, jusqu’à la dernière goutte de sang. Le film fait donc preuve d’un grand réalisme.

La crédibilité de ce long-métrage passe aussi par son excellente direction artistique. Les effets spéciaux sont correctement gérés afin d’obtenir un rendu visuel redoutable et assez choquant au cours des scènes d’extermination. Les décors sont également bien travaillés afin de nous plonger totalement au cœur des événements. Enfin, dernier point positif : la bande originale, avec de formidables musiques purement instrumentales. Cette dernière vient parfaitement accompagnée les séquences du long-métrage, avec une grande sincérité.

HHhH : Photo

Des acteurs brillants

Le gros point positif du long-métrage : Jason Clarke. Récemment vu dans « Everest » en 2015, l’acteur fait preuve d’une grande performance, sans faille, et colle parfaitement au profil d’un dirigeant nazi : de la rage, de la fureur, du sang-froid. Le plus incroyable c’est qu’on le voit complètement possédé par son personnage et qu’il devient méconnaissable dans son rôle. Il est capable de passer d’un père de famille faisant preuve d’amour et de tendresse à un homme sans pitié envers les personnes qu’il assassine. Incroyable !

A ses côtés, Rosamund Pike est exceptionnelle et toujours aussi séduisante. Elle fait preuve d’un grand charisme, manipulatrice, qui nous fait rappeler son rôle principal dans « Gone Girl ». Elle incarne l’épouse de Heydrich et devient son partenaire qui le guidera sans relâche jusqu’à son ascension dans le régime Nazi. Du côté de la résistance, nous pourrons retrouver Jack O’Connell, Jack Reynor ou encore Mia Wasikowska qui proposeront d’excellentes prestations. Enfin, Stephen Graham est marquant dans le rôle de Heinrich Himmler, et la brève apparition de Gilles Lellouche est efficace ! Un casting de qualité !

Pour résumer… « HHhH » est un biopic historique marquant et captivant. Le long-métrage s’intéresse à la vie du dirigeant Heydrich mais également à l’ascension du régime Nazi. Le scénario est efficace, bien rythmé, crédible et doté d’une excellente mise en scène. Enfin, la prestation de Jason Clarke est remarquable, tout comme celle de Rosamund Pike. A voir absolument !

Note pour le scénario : 4etoiles
Note pour la direction artistique : 4etoiles
Note pour le casting : 4etoiles

Note Globale :

16/20

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s