[Critique Film] Un Peuple et son Roi, par MediaShow

un peuple et son roi.jpg

Fiche :  

Résumé : 

En 1789, un peuple est entré en révolution. Écoutons-le. Il a des choses à nous dire. UN PEUPLE ET SON ROI croise les destins d’hommes et de femmes du peuple, et de figures historiques. Leur lieu de rencontre est la toute jeune Assemblée nationale. Au coeur de l’histoire, il y a le sort du Roi et le surgissement de la République…

Ma Critique : 

La révolution Française de 1789 à 1799, un épisode marquant de l’histoire de la France. Une période qui a suscité de nombreuses adaptations au cinéma et pour la majorité au cours du XXème siècle. Cette année, avec « Un peuple et son Roi », le réalisateur Pierre Schoeller nous replonge au cœur de Paris aux côtés du peuple Français, depuis la prise de la Bastille jusqu’à l’exécution de Louis XVI.

Il reste bien évidemment fidèle à sa thématique phare : la politique et le débat social, après « Versailles » et « L’exercice de l’Etat ». Qu’en est-il de ce drame historique ? La réponse dans cette nouvelle critique sur MediaShow !

Le visuel… et c’est tout…

Commençons (pour changer) par la mise en scène qui se présente comme le seul véritable point positif de ce long-métrage. C’est triste à dire mais c’est bien la vérité, pour un film qui avait un véritable potentiel. Le travail apporté est absolument remarquable aussi bien sur les costumes, sur les décors de l’époque (avec une belle reproduction des lieux marquants de Révolution Française) mais également sur la photographie avec des images grandioses (certaines scènes ressemblent à de véritables tableaux) sans oublier la bande sonore avec de nombreux chansons populaires de l’époque (et pour certaines encore aujourd’hui…) bien restituées.

Ainsi, sur son aspect visuel (et sonore), « Un Peuple et son Roi » est remarquable et doté d’un fort réalisme… chose que l’on ne retrouve malheureusement pas dans le scénario.

Un Peuple… et son Roi ?

Trois points bloquants à relever. Tout d’abord, le film manque clairement de réalisme sur le contenu scénaristique. A vouloir trop privilégier le réalisme des décors et des costumes, le réalisateur en oublie complètement l’atmosphère de l’époque, à savoir la force et l’acharnement qui se dégage de cette période historique. En effet, il manque cette fièvre, cette soif de victoire et de liberté de la part du peuple Français qui est réduit, dans cette histoire, à un petit lot de personnages bien trop sages pour le contexte. On ressent également ce manque de réalisme / crédibilité dans l’aspect physique de ces quelques Parisiens, ce qui les rends peu attachants.

D’autre part, il y a un problème sur la forme scénaristique. En effet, même si l’histoire réussit par moment à captiver notre attention, l’enchaînement des scènes est trop brusque et sans transition marquante. En effet, le réalisateur expose les faits historiques sans pour autant nous transporter au cœur des évènements en raison d’un manque de projection mais également de rythme (c’est d’une lenteur…). Ainsi, on passe de scènes en scènes sans relation explicite, au risque de parfois nous perdre sur le fil rouge de l’histoire. La forme est trop didactique, à la limite d’un documentaire…

Enfin, il est assez difficile de discerner le point de vue porté par le réalisateur. Un peuple et son Roi ? Le peuple est réduit à une petite poignée de Parisiens et qui manquent de développement, et le Roi (interprété par Laurent Lafitte) est bien trop « maigre » sur sa présentation. Au final, on n’en apprend que très peu sur les deux « personnages » principaux de l’histoire et le réalisateur n’arrive pas à équilibrer le scénario pour apporter suffisamment de matière. Il reste la scène finale qui devient le seul passage véritablement marquant de ce scénario…

Un manque de volonté…

En soi, les acteurs ne sont pas si mauvais dans leurs interprétations mais, du fait que les personnages sont vraiment mal développés, le casting n’est pas à la hauteur des espérances attendues. L’exemple le plus marquant est Laurent Lafitte. Physiquement correct dans le rôle de Louis XVI (costumes et morphologie), son jeu d’acteur n’est pas mis en valeur dans le scénario puisque son personnage n’est que très peu présent. Quant au Peuple français, il est illustré au travers de Gaspard Ulliel, Adèle Haenel, Olivier Gourmet, Louis Garrel et bien d’autres… mais rien de transcendant car les personnages ne sont pas attachants… Un avis mitigé sur ce casting…

Pour résumer… Une déception pour « Un Peuple et son Roi » qui semblait avoir du potentiel ! Malheureusement, le résultat n’est convaincant que sur le plan visuel… le scénario manque de consistance et le casting n’est pas à la hauteur.

TOI AUSSI PARTAGE TON AVIS SUR LE FILM DANS LES COMMENTAIRES DE L’ARTICLE ! 🙂

Note pour le scénario : 2etoiles12
Note pour la mise en scène : 4etoiles
Note pour le casting : 2etoiles12

Note Globale :

12/20


La bande-annonce du film :
 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.