Greenland – le dernier refuge

0065268

Fiche :  

Résumé : 

Une comète est sur le point de s’écraser sur la Terre et de provoquer un cataclysme sans précédent. John Garrity décide de se lancer dans un périlleux voyage avec son ex-épouse Allison et leur fils Nathan pour rejoindre le dernier refuge sur Terre à l’abri du désastre. Alors que l’urgence devient absolue et que les catastrophes s’enchainent de façon effrénée, les Garrity vont être témoin du meilleur comme du pire de la part d’une humanité paniquée au milieu de ce chaos.

Ma Critique : 

Après avoir réalisé « La chute du président » (2019) et « Infiltré » (2013), Ric Roman Waugh signe son premier long-métrage dans le genre cinématographique ‘catastrophe’ avec « Greenland – Le dernier refuge ». Deuxième collaboration avec Gerard Butler, c’est également un plaisir coupable de revoir l’acteur au cinéma dans ce registre, malgré un « Geostorm » assez décevant.

En ces temps difficiles de crise COVID-19, ce blockbuster va-t-il sauver le box-office en France ? Vaut-il le détour au cinéma ? La réponse dans cette nouvelle critique sur le blog de MediaShow !

Greenland - Le dernier refuge : Photo Gerard Butler, Morena Baccarin, Roger Dale Floyd

Encore la fin du monde ?

Outre l’annonce récente de la sortie de « Tenet » de Christopher Nolan fin août en France, « Greenland – Le dernier Refuge » est le seul véritable blockbuster américain jusqu’ici présent dans les salles françaises pour cette période estivale. C’est un film ‘catastrophe’ sans grande originalité mais qui se révèle solide sur sa forme. Le concept est proche de celui du film « Armageddon » mais ici l’histoire se focalise sur les évènements vécus depuis la Terre.

Côté scénario, le film débute avec une brève présentation des personnages principaux, où l’on fait la connaissance de John Garrity et sa famille, et de la situation autour de la comète Clarke. Comme de nombreux films du même registre, les évènements ne se déroulent pas comme prévu par les scientifiques et cette anomalie stellaire devient une grande menace pour l’Humanité. Le scénario change alors de rythme et nous entraîne dans cette course contre la montre.

Si la plupart des rebondissements ne créent pas la surprise, le film demeure dynamique et percutant avec des scènes d’action intenses. Quelques facilités scénaristiques sont bien évidemment présentes (notamment l’élément déclencheur à l’aéroport…), tout comme des dialogues parfois risibles. Cependant, ces défauts sont typiques du registre ‘catastrophe’ et cela ne gâche en rien l’aspect divertissant de ce long-métrage. De plus, le scénario s’aventure également sur le terrain de l’émotion. Les scènes sont crédibles et permettent d’accentuer le côté dramatique de l’histoire. Enfin, le film se conclut sur un dénouement attendu mais honorable.

Greenland - Le dernier refuge : Photo Gerard Butler, Morena Baccarin, Roger Dale Floyd

De gros effets spéciaux ?

Ric Roman Waugh dispose d’un petit budget pour un film ‘catastrophe’ : seulement 44 millions de dollars, en comparaison avec « Armageddon » qui avait coûté 140 millions de dollars et « 2012 » qui lui avait dépassé les 200 millions de dollars. Pour autant, les effets spéciaux sont de bonne qualité dans l’ensemble. Certes, la qualité est bien inférieure aux précédents films cités, notamment les dégâts de la comète, mais on se laisse tout de même facilement entraîner dans cette sombre histoire. Enfin, à l’instar du scénario, la bande originale n’est guère originale mais efficace lors des scènes d’action ou dramatiques.

Gerard Butler en pleine action !

C’est un plaisir de retrouver Gerard Butler en grande forme dans ce premier rôle. Il joue John Garrity, un père de famille prêt à tout pour protéger sa femme et son enfant. L’acteur nous offre une bonne interprétation. A ses côtés, Morena Baccarin s’impose dans ce rôle féminin important et propose également une belle prestation. En revanche, Roger Dale Floyd ne m’a pas convaincu pour son second rôle au cinéma, après « Doctor Sleep ». Peut-être la faute au personnage trop cliché ?

Greenland - Le dernier refuge : Photo Morena Baccarin, Roger Dale Floyd

Pour résumer… « Greenland – le dernier refuge » est un film ‘catastrophe’ qui n’apporte aucune originalité au registre. Néanmoins, ce blockbuster estival demeure divertissant, avec une mise en scène dynamique et un Gerard Butler au top de sa forme !

TOI AUSSI PARTAGE TON AVIS SUR LE FILM DANS LES COMMENTAIRES DE L’ARTICLE ! 🙂

Note pour le scénario : 3etoiles
Note pour la mise en scène : 3etoiles12
Note pour le casting : 3etoiles12

Note Globale :

13/20


La bande-annonce du film :
 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.