[Critique Film] Love and Monsters (Netflix), par MediaShow

 

5061463

Fiche :   

Résumé : 

Un jeune homme tente de survivre dans un monde post-apocalyptique envahi par des monstres. Un expert lui enseigne comment les combattre…

Ma Critique : 

Depuis sa sortie le 14 avril dernier sur Netflix, le film « Love and Monsters » apparait en tête des titres les plus vus sur la plateforme de streaming à travers le monde. Un très joli succès pour cette comédie de science-fiction qui aurait dû sortir en salles l’année dernière mais qui, comme de nombreux films, a sauté la case cinéma pour atterrir directement en (S)VOD et/ou achat digital.

Porté par Dylan O’Brien dans le premier rôle, qu’en est-il de ce long-métrage ? La réponse dans cette nouvelle critique sur le blog de MediaShow !

Love And Monsters

Où sont passés les zombies ?

Un monde post-apocalyptique sans zombies, ça existe vraiment ? Visiblement oui, avec le teen movie « Love and Monsters » qui retrace le voyage de Joel Dawson, un jeune homme maladroit et craintif, au cœur d’un monde envahi de créatures géantes (des animaux à sang froid) pour retrouver son amour d’enfance. Le scénario débute avec une introduction animée accompagnée d’une voix-off afin d’expliquer le contexte et les origines de cette catastrophe. « Classique pour un film de son registre », certains spectateurs diront mais, pour ma part, j’apprécie ce genre de prologue : simple, court et efficace.

Puis, l’aventure débute pour Joel. Au fil du périple, il y fera des rencontres plus ou moins amicales pour finalement se terminer sur un dénouement attendu mais décevant sur le côté romance. En effet, proposer cette quête d’amour pour conclure l’histoire sur des retrouvailles aussi banales, c’est regrettable (à se demander si toute cette aventure risquée était réellement nécessaire). On sent clairement le manque d’enjeux ! Je ne suis pas un grand adepte des scènes romantiques, mais là il faut dire que c’est vraiment risible. D’autre part, le scénario repose sur des archétypes du registre aussi dans les personnages (Clyde, le ranger qui fait rappeler Tallahassee dans « Bienvenue à Zombieland »), du récit (avec la voix-off) que dans les situations comiques. Malgré ce sentiment de déjà-vu, le film conserve une certaine fraîcheur avec ces créatures originales.

Love And Monsters: Dylan O'Brien

Enfin, le scénario est bien rythmé avec un juste équilibre entre humour (reposant majoritairement sur la maladresse de Joe), action, aventure et science-fiction. L’idée du guide de survie (volume 1) est une des idées originales du film. Avec la scène d’ouverture à la fin du film « Love and Monsters », une suite est fort probable. Interrogé par ComicBook Movie, le réalisateur a fait savoir qu’il « avait quelques idées intéressantes mais que ce n’était pas un sujet qu’il avait vraiment abordé ». Si les droits de diffusion du film ont été acquis par Netflix, la sortie d’un potentiel second volet dépendra de l’autorisation de Paramount. Affaire à suivre ! Un bon divertissement !

La nature a repris ses droits.

« Love and Monsters » se démarque surtout grâce son univers post-apocalyptique envahi par des créatures variées et visuellement impressionnantes. La mise en scène est donc soignée avec des effets spéciaux très sympas, des décors immersifs et une légère ressemblance avec l’atmosphère de la saga « Le Labyrinthe ». Enfin, la bande originale se révèle très classique dans le registre (aventure) mais efficace.

Dylan O’Brien face au danger !

La distribution est portée par Dylan O’Brien qui, depuis sa prestation dans la saga « Le Labyrinthe » (une coïncidence avec la mise en scène ?), gravit les échelons avec une filmographie intéressante. Dans « Love and Monsters », il offre une très bonne interprétation du protagoniste. Il est accompagné d’un casting honorable composé de Jessica Henwick, Michael Rooker ou encore Dan Ewing.

Love and Monsters | Site officiel de Netflix

Pour résumer… Initialement prévu pour une sortie en salle, le film « Love and Monsters » se retrouve finalement sur Netflix et crée la surprise : une aventure divertissante, un monde post-apocalyptique original avec de grosses créatures, une mise en scène soignée et une distribution menée brillamment par Dylan O’Brien. Seul bémol : un manque d’enjeux au sein du scénario.

TOI AUSSI PARTAGE TON AVIS SUR LE FILM DANS LES COMMENTAIRES DE L’ARTICLE ! 🙂

Note pour le scénario : 3etoiles12
Note pour la mise en scène : 3etoiles12
Note pour le casting : 3etoiles12

Note Globale :

14/20


La bande-annonce du film :
 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.