Illusions perdues

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Fiche :   

Résumé : 

Lucien est un jeune poète inconnu dans la France du XIXème siècle. Il a de grandes espérances et veut se forger un destin. Il quitte l’imprimerie familiale de sa province natale pour tenter sa chance à Paris, au bras de sa protectrice. Bientôt livré à lui-même dans la ville fabuleuse, le jeune homme va découvrir les coulisses d’un monde voué à la loi du profit et des faux-semblants. Une comédie humaine où tout s’achète et se vend, la littérature comme la presse, la politique comme les sentiments, les réputations comme les âmes. Il va aimer, il va souffrir, et survivre à ses illusions.

Ma Critique : 

Adaptation du roman de Honoré Balzac (après « Eugénie Grandet il y a quelques mois), « Illusions perdues » est la nouvelle réalisation de Xavier Giannoli (à qui l’on doit également « Marguerite » en 2015 et « L’Apparition » en 2018). A noter qu’il ne s’agit pas de la première adaptation puisqu’une série télévisée a été diffusée en 1966.

Afin de ne pas simplement transposer l’œuvre sur le grand écran, le réalisateur s’est concentré sur la deuxième partie du roman : Un grand homme de province à Paris. Verdict d’après-séance dans cette nouvelle critique sur MediaShow (sans spoilers) !

Illusions Perdues: Benjamin
        Voisin

Une belle adaptation.

Ce film historique est une belle réussite. En effet, « Illusions perdues » est un projet très ambitieux et prouve une nouvelle fois que le cinéma français peut réserver de belles surprises (le film remportera très certainement un ou plusieurs prix à la prochaine cérémonie des César). C’est une adaptation libre de la part du réalisateur Xavier Giannoli, notamment le personnage de Nathan qui a été inventé pour ce long-métrage ou encore la voix-off qui apporte une touche d’originalité à l’œuvre (un côté documentaire fort plaisant) et lui permet d’être compréhensible du grand public. Côté scénario, l’histoire est passionnante et nous plonge au cœur de la capitale française durant la Restauration avec des thématiques fortes : la liberté de la presse et de l’opinion, le pouvoir de l’argent. Il est d’ailleurs très facile d’établir une parallèle entre la presse de l’époque et les réseaux sociaux avec une abondance rumeurs et de polémiques. Une adaptation est dans l’air du temps !

D’autre part, le film séduit par son excellent travail narratif. Les personnages ainsi que leurs relations sont bien développés, aussi bien les principaux (Lucien, Louise, Etienne ou encore Coralie) que les secondaires (Nathan, Dauriat ou bien Singali). L’histoire de Lucien de Rubempré est vraiment touchante, apportant ainsi son lot d’émotion. De plus, malgré la quantité de personnages, l’histoire reste claire, captivante et les enjeux pertinents. Chaque scène a son importance et indispensable à la bonne compréhension de l’histoire. Bien évidemment, Xavier Giannoli a recours à quelques raccourcis scénaristiques, tout particulièrement le dénouement qui est volontairement précipité pour apporter une touche tragique brutale à l’histoire, mais le réalisateur ne tombe jamais dans la facilité. Enfin, j’ai particulièrement apprécié l’intonation théâtrale dans les dialogues. C’est devenu assez courant dans des adaptations similaires mais c’est fort appréciable !

Une mise en scène généreuse.

La réalisation du film « Illusions perdues » est soignée, avec une belle sélection musicale. De plus, la reconstitution de Paris durant la Restauration est immersive et réaliste, avec de magnifiques décors et costumes. Le réalisateur accentue cette vision réaliste en y apporte une touche poétique sur le plan visuel en tournant avec des objectifs déformants et qui assombrissent les bords. Un rendu plutôt convainquant ! D’autre part, afin d’accélérer le rythme du film durant certaines scènes, le montage s’intensifie également avec une multiplication des plans. Un procédé visuellement efficace mais qui pourra diviser chez certains spectateurs.

Un casting talentueux !

Enfin, Xavier Giannoli s’entoure d’une très bonne distribution, menée par Benjamin Voisin. L’acteur est parfait dans le rôle de Lucien, il est très impliqué et joue son personnage avec beaucoup de justesse. Xavier Dolan rentre parfaitement dans son rôle, Nathan d’Anastazio, et Vincent Lacoste m’a réellement surpris dans ce long-métrage avec une belle interprétation remplie de sang-froid. Gérard Depardieu, bien que peu présent, se montre honorable tout comme André Marcon. Côté féminin, Cécile de France et Jeanne Balibar proposent également des prestations honorables, ainsi que Salomé Dewaels qui apporte une véritable touche d’émotion à l’histoire.

Pour résumer… Réalisé par Xavier Giannoli, « Illusions perdues » est une très belle adaptation du roman de Honoré de Balzac : scénario captivant et qui se reflète dans notre société actuelle, une bande originale envoûtante et un casting vraiment bon. 

 

TOI AUSSI PARTAGE TON AVIS SUR LE FILM DANS LES COMMENTAIRES DE L’ARTICLE ! 🙂

Note pour le scénario : 4etoiles
Note pour la mise en scène : 3etoiles12
Note pour le casting : 4etoiles

Note Globale :

14/20


La bande-annonce du film :
 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.