En Corps

 

3063490

Fiche :   

Résumé : 

Elise, 26 ans est une grande danseuse classique. Elle se blesse pendant un spectacle et apprend qu’elle ne pourra plus danser. Dès lors sa vie va être bouleversée, Elise va devoir apprendre à se réparer… Entre Paris et la Bretagne, au gré des rencontres et des expériences, des déceptions et des espoirs, Elise va se rapprocher d’une compagnie de danse contemporaine. Cette nouvelle façon de danser va lui permettre de retrouver un nouvel élan et aussi une nouvelle façon de vivre.

Ma Critique : 

« En Corps » est une comédie dramatique française réalisée par Cédric Klapisch, à qui l’on doit de très bons films : « Le Péril Jaune » en 1995, « Un air de famille » en 1996, « L’auberge espagnole » en 2002 ou plus récemment « Ce qui nous lie » en 2017. Passionné par la danse, le réalisateur avait déjà signé un documentaire « Aurélie Dupont, l’espace d’un instant ». Il se lance cette année dans ce projet cinématographique aux côtés du scénariste Santiago Amigorena.

Composé d’une jeune distribution de danseurs (la compagnie de Hofesh Shechter), qu’en est-il de ce long-métrage ? La réponse dans cette nouvelle Media’Critique, sans spoilers.

En corps: Marion
        Barbeau

Un drame puissant.

Contrairement à « Black Swan » (un film qui m’avait profondément marqué et qui expose la souffrance et la rivalité dans ce domaine), le film « En Corps » nous montre le monde de la danse sous un angle dramatique sans jamais négliger le plaisir que procure cette pratique. L’histoire débute sur une introduction efficace et remplie de grâce à l’Opéra de Paris. La scène est dépourvue de dialogues, une magnifique représentation de danse classique qui présente brutalement la protagoniste Élise, confrontée à un changement d’orientation suite à sa blessure. Le scénario enchaîne ensuite sur la nouvelle vie de Élise, cette jeune femme qui doit se reconstruire après les douloureuses épreuves qu’elle a vécu : sa blessure, la perte de sa mère et sa rupture amoureuse. L’histoire est profondément touchante et remplie de d’émotion.

Cédric Klapisch maîtrise la dimension dramatique de son long-métrage et l’intègre dans un cadre dynamique où Élise va découvrir la danse contemporaine et l’aider à surmonter ses soucis personnels. Un joli clin d’œil au titre du film qui a un double sens : En Corps, pour la danse, et Encore, pour le courage et la persévérance de la jeune danseuse. En dehors de la danse, le scénario repose également sur une relation père-fille particulièrement délicate. Henri est un père maladroit et peine à exprimer ses sentiments pour sa fille, surtout depuis la mort de sa femme. La situation de Élise créera un lien fort entre eux. Bref… Une belle histoire d’amour, d’amitié et de passion.

En corps: Marion
        Barbeau, Hofesh
        Shechter

Le monde de la danse

La thématique principale du film « En Corps » est la danse et, forcément, on s’attend à voir de belles représentations. En effet, Cédric Klapisch nous offre une mise en scène remarquable avec de belles chorégraphies de danse contemporaine et une magnifique scène d’introduction de danse classique. Le réalisateur a préféré faire appel à la troupe du chorégraphe Hofesh Schechter plutôt que des comédiens professionnels pour les scènes de danse. Un choix payant et une rendu visuel convaincant.

Des seconds rôles bien développés

La distribution de « En Corps » est portée par la jeune Marion Barbeau, sa première apparition sur le grand écran. Son interprétation est juste, elle apporte de l’émotion à cette histoire. Mais j’ai vraiment apprécié la place importante des rôles secondaires dans ce long-métrage : Muriel Robin est incroyable, Pio Marmaï est renversant et forme avec Souheila Yacoub un duo très drôle et débordant d’énergie, François Civil et son air candide passe à merveille et enfin Denis Podalydès interprète brillamment le père de Élise.

En corps: Muriel
        Robin, Pio
        Marmaï, François
        Civil

Pour résumer… Réalisé par Cédric Klapisch, « En Corps » est une très belle comédie dramatique. Elle nous plonge dans le monde de la danse classique et contemporaine, avec des personnages attachants, une mise en scène remarquable et une excellente distribution portée par la jeune Marion Barbeau.

TOI AUSSI PARTAGE TON AVIS SUR LE FILM DANS LES COMMENTAIRES DE L’ARTICLE ! 🙂

Note pour le scénario : 3etoiles12
Note pour la mise en scène : 4etoiles
Note pour le casting : 4etoiles

Note Globale :

15,5/20


La bande-annonce du film :
 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.