[Critique Film] Doctor Strange 2, par MediaShow

 

1779137

Fiche :   

Résumé : 

Dans ce nouveau film Marvel Studios, l’univers cinématographique Marvel déverrouille et repousse les limites du multivers encore plus loin. Voyagez dans l’inconnu avec Doctor Strange, qui avec l’aide d’anciens et de nouveaux alliés mystiques, traverse les réalités hallucinantes et dangereuses du multivers pour affronter un nouvel adversaire mystérieux.

Ma Critique : 

Vingt-huitième film de l’univers cinématographique Marvel et le cinquième de la phase IV, « Doctor Strange in the Multiverse of Madness » est réalisé par Sam Raimi et succède ainsi à Scott Derrickson, après nous avoir proposé deux célèbres trilogies : « Evil Dead » et « Spider-Man » avec Tobey Maguire. Le réalisateur a bénéficié de 170 millions de dollars pour mener à bien ce projet, où l’on retrouve Benedict Cumberbatch, Elizabeth Olsen, Chiwetel Ejiofor et Benedict Wong. Verdict d’après-séance dans cette nouvelle Media’Critique. Attention cet article contient quelques spoilers.

Info’ à savoir : « Doctor Strange », sorti en salles fin 2016, a rapporté près de 680 millions de dollars de recettes dans le monde et a réuni près de deux millions de spectateurs en France.

Doctor Strange in the Multiverse of Madness: Rachel McAdams, Benedict Cumberbatch, Xochitl Gomez

Une mise en scène originale.

Le Multivers nous a déjà offert une explosion d’effets spéciaux dans « Spider-Man : No Way Home ». Proposer un long-métrage exclusivement sur ce concept complexe aux côtés du Doctor Strange semblait être un projet risqué, tout particulièrement sur la mise en scène. Finalement, Sam Raimi impose son style artistique et nous offre du grand spectacle. Difficile pour lui de s’éloigner des codes visuels du MCU et pourtant il n’hésite pas à faire référence à sa filmographie (notamment « Evil Dead ») avec un mélange fantastique / horrifique bien maîtrisé. Les scènes de combats sont incroyables, la photographie est superbe, les effets spéciaux sont soignés et les décors sont immersifs. Le voyage au cœur du Multivers est donc visuellement réussi et ce volet révèle une mise en scène très originale (par exemple, le piège du miroir sur Wanda ou bien la chute de Doctor Strange dans le Multivers).

Après Michael Giacchino pour le premier volet, Danny Elfman a été choisi pour créer la musique de « Doctor Strange in the Multiverse of Madness » et signe une excellente bande originale. Le compositeur s’y connaît d’ailleurs en matière de films de super-héros puisqu’il avait conçu les musiques des deux premiers « Spider-Man » de Sam Raimi, mais aussi celles de « Hulk », « Avengers : L’Ere d’Ultron » et « Justice League ».

Doctor Strange in the Multiverse of Madness: Elizabeth
        Olsen

Au cœur du Multivers !

Pour être honnête, la bande-annonce de ce deuxième volet ne m’avait pas convaincu. En effet, aborder le Multivers était pour moi un projet casse-gueule, pouvant rapidement se transformer en un véritable film rempli de fan-service. Finalement, Sam Raimi nous propose un scénario étonnant et dans l’ensemble bien structuré. Nous y retrouvons Doctor Strange qui, après avoir assisté au mariage de son ex-femme, va devoir venir au secours de America Chavez, une jeune fille dotée d’un pouvoir tant convoité : voyager à travers le Multivers. Grâce à cette aventure, on y découvre avec beaucoup d’intérêt de nouveaux éléments du MCU (le livre du Vishanti, le Darkhold) mais également la véritable identité de Wanda. Il est d’ailleurs préférable d’avoir visionné la série « Wandavision » pour comprendre ses motivations.

Si le scénario a parfois tendance à se montrer trop généreux, il n’en demeure pas moins rythmé. Le Multivers permet également de développer certains personnages du MCU (avec de nouvelles portes à explorer dans les prochaines phases) à travers d’autres univers mais aussi d’en apprendre davantage le passé du Doctor Strange. Outre son caractère fantastique, cette aventure est plus sombre accompagnée d’une touche de surnaturelle, ce qui permet au film de se démarquer des autres réalisations du MCU. L’histoire se conclut sur un combat explosif, laissant les pleins pouvoirs à Doctor Strange, et une scène post-générique qui laisse présager d’un troisième volet (la deuxième scène post-générique est inutile, passez votre chemin 😉).

Doctor Strange in the Multiverse of Madness: Benedict
        Cumberbatch

Le retour de Wanda.

Sam Raimi s’entoure d’une très bonne distribution. Que l’on accroche ou non à l’univers de Doctor Strange, la performance de Benedict Cumberbatch reste excellente. C’est d’ailleurs, en ce qui me concerne, le meilleur acteur de la franchise MCU et il nous offre une brillante interprétation. A ses côtés, Benedict Wong est également très bon dans son rôle. En revanche, la jeune Xochitl Gomez qui signe son premier rôle sur le grand écran et a dû mal à s’imposer dans la peau de America. Elle se montre à mon sens un peu trop discrète pour le pouvoir qu’elle détient.

L’objectif n’étant pas de dévoiler l’intégralité du casting, les seconds rôles sont très bons, mais citons néanmoins l’interprétation remarquable de Elizabeth Olsen dans le rôle de Wanda / sorcière rouge. Après « Wandavision », elle s’impose une nouvelle fois à travers ce personnage charismatique.

TOI AUSSI PARTAGE TON AVIS SUR LE FILM DANS LES COMMENTAIRES DE L’ARTICLE ! 🙂

Note pour le scénario : 4etoiles
Note pour la mise en scène : 4etoiles
Note pour le casting : 4etoiles

Note Globale :

16/20


La bande-annonce du film :
 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.