The Social Network

social

Fiche :

Résumé :

Une soirée bien arrosée d’octobre 2003, Mark Zuckerberg, un étudiant qui vient de se faire plaquer par sa petite amie, pirate le système informatique de l’Université de Harvard pour créer un site, une base de données de toutes les filles du campus. Il affiche côte à côte deux photos et demande à l’utilisateur de voter pour la plus canon. Il baptise le site Facemash.

Le succès est instantané : l’information se diffuse à la vitesse de l’éclair et le site devient viral, détruisant tout le système de Harvard et générant une controverse sur le campus à cause de sa misogynie. Mark est accusé d’avoir violé intentionnellement la sécurité, les droits de reproduction et le respect de la vie privée. C’est pourtant à ce moment qu’est né ce qui deviendra Facebook.

Ma Critique :

A travers un biopic dramatique, David Fincher nous dévoile la véritable histoire de la création du plus grand réseau social du monde, Facebook. Tourné autour du conflit amené en justice par les créateurs, le scénario mêle la trahison et l’amitié. Facebook, Un enjeu crucial pour Mark Zuckerberg ! Reprenant les codes de ces nombreux thrillers, le réalisateur nous embarque dans une histoire à la pointe de la technologie sociale. Mené par un trio d’acteurs fabuleux, le film prend de l’ampleur et réussit à captiver notre attention de manière efficace. Mediashow vous expose sa critique !

social1    social3

David Fincher a joué la carte d’une mise en scène plutôt sobre mais accentuée de nombreuses tensions. En effet, la majorité du film concerne le conflit entre les créateurs de Havard Connection et les créateurs de Facebook. Correctement mise en scène, le réalisateur réussit à garder notre attention en mettant en scène, en arrière plan, la vie quotidienne de Mark Zuckerberg et de ses amis. De nombreuses tensions apparaissent donc. Il est donc intéressant de voir que le réalisateur n’a pas voulu visé une personnalité en particulier mais plutôt une vision globale de ce conflit.

Enfin, en mettant en avant cette rivalité entre tous les personnages, il est donc assez facile d’exposer de nombreux thèmes dramatiques et psychologiques tels que l’envie, la trahison, la jalousie ou encore la rancœur. En bref … en se basant sur un scénario basique, David Fincher réussit un travail remarquable sur la psychologie d’une rivalité capitale : la création du plus grand réseau social mondial.

 

social2    social4

Comme cité précédemment, en plus d’une mise en scène remarquable, le film se consolide avec un trio d’acteurs éclatant. Tout d’abord, nous avons Jesse Eisenberg, que l’on retrouve dans Insaisissables et bientôt dans Suicide Squad. Cette acteur, sous un air plutôt calme, a ce don d’inverser l’ambiance du film, surtout lors des scènes en justice. Il est donc l’homme idéal pour interpréter Mark Zuckerberg. Puis, nous avons Justin Timberlake, que l’on retrouve dans Time Out. Séducteur et manipulateur, son rôle de « business man », Sean Parker, lui correspond à merveille. Enfin, il nous reste le jeune Andrew Garfield, dans le rôle de Eduardo Saverin, co-fondateur de Facebook. Pétillant et bourré de talents, Andrew est plus que convaincant ! En bref… le casting est au top !

Pour résumer, David Fincher a réussi à captiver notre attention avec un scénario basique mais une mise en scène tout à fait brillante. Un véritable travail fourni sur la psychologie humaine et sur la création du plus grand réseau social du monde, Facebook. Accompagné d’un casting très intéressant, le tour est joué ! Un remarquable biopic dramatique !  

Ma Note : 15/20

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s