Les Enquêtes du Département V : Profanation

enq

Fiche :

Résumé :

En 1994, un double-meurtre défraye la chronique. Malgré les soupçons qui pèsent sur un groupe de pensionnaires d’un internat, la police classe l’affaire, faute de preuve… Jusqu’à l’intervention, plus de 20 ans après, du Département V : l’inspecteur Carl Mørck, et Assad, son assistant d’origine syrienne, spécialisés dans les crimes non résolus. Ensemble, ils rouvrent l’affaire qui les amène à enquêter sur un des notables les plus puissants du Danemark.

Ma Critique :

Le scénariste de Millénium ressort son jeu de cartes et met en scène deux nouveaux thrillers en l’espace de 5 mois seulement, le premier sorti au cinéma, puis l’autre en VOD. Une volonté assez étrange, car on pourrait se demander pourquoi ce choix a été retenu. Enfin là n’est pas la question. Intéressons nous plutôt sur le premier épisode sorti au cinéma : Profanation. Ce polar scandinave, tiré de l’oeuvre d’Olsen, est assez intéressant malgré ses longueurs. On ressent un atmosphère assez sombre. Et puis l’ambiance est glauque, froide. Enfin, les personnages sont pour certains complètement barrés et pour d’autres très mystérieux. Un mélange plutôt efficace et qui réussit à nous absorber au cœur d’une intense enquête. Mediashow vous partage son avis sur le film !

enq2   enq3

Il est vrai que ce film peut paraître ennuyeux, voir très long pour certaines personnes. Il ne faut pas s’attendre à voir un thriller dynamique et il faut rester accroché pour tout comprendre à l’histoire. Le réalisateur a plutôt misé sur le scénario et sur la mise en scène. En effet, Profanation est un thriller dans la digne succession de la série Millénium. On y retrouve de nombreux « flash-back », permettant de transiter entre le passé, l’année du meurtre, et l’instant présent, au cœur de l’enquête. Ce procédé, très utilisé de nos jours, réussit à bien s’intégrer à l’enquête et c’est un point plutôt positif.

Mais … quelle enquête ? Suite au suicide d’un homme, nos détectives du département V ré-ouvre l’enquête sur le double meurtre des enfants de cet homme, qui s’est produit il y a 20 ans. Le scénario est bien ficelé et peut paraître complexe. Mais c’est très bien réfléchi, il y a du suspens, et donc cela permet de garder notre attention du début à la fin ! Comme je l’ai dit précédemment, l’atmosphère du film est très sombre, voire glauque. Au travers de l’enquête, divers thèmes sont abordés tels que le viol, la violence et la stupidité des adolescents issus de la haute société, et même le mal absolu. Tous ces thèmes renforcent bien cette ambiance assez spéciale et se rapproche fortement de l’univers de la saga Millénium.

enq4   enq1

Enfin, malgré des personnages moins charismatiques que dans la saga Millénium, certains d’entre eux arrivent à se démarquer et à appuyer sur l’ambiance du film. Parmi eux, Nikolaj Lie Kaas, interprétant l’inspecteur Carl, dégage une personnalité perturbée, froide et un dur caractère. Et puis aussi, Danica Curcic interprète à merveille Kimmie Lassen, qui est une femme psychologiquement malade. Ces deux personnages sont les acteurs clefs du film. Selon moi, le reste du casting est médiocre. Et c’est le point faible relevé ! Trop de mise sur ces deux acteurs et donc le reste est mis de côté, voire complètement superficiel, comme l’adjoint de Carl.

En résumé, malgré quelques longueurs et un casting assez médiocre, Profanation reste un bon thriller, sur les pas de Millénium. Une ambiance glauque et un scénario bien ficelé ! De quoi plaire aux amateurs d’enquêtes policières.

Ma Note : 15/20

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.