Le Voyage d’Arlo

arlo

Fiche :

Résumé :

Et si la catastrophe cataclysmique qui a bouleversé la Terre et provoqué l’extinction des dinosaures n’avait jamais eu lieu ? Et si les dinosaures ne s’étaient jamais éteints, et vivaient parmi nous de nos jours ?  Arlo, jeune Apatosaure au grand cœur, maladroit et craintif, qui va faire la rencontre et prendre sous son aile un étonnant compagnon : un petit garçon sauvage, très dégourdi, prénommé Spot.

Ma Critique :

Pixar ne manque d’imagination ! Après l’excellent Vice-Versa, Pixar revient dans nos salles avec un film destiné à un public plus jeune. Malgré cela, la magie opère toujours pour les plus grands enfants et nous retrouvons cet instant nostalgique et merveilleux que peut nous procurer les films d’animations Disney-Pixar. Si ce film n’est pas le chef-d’oeuvre d’animation de l’année, il parvient tout de même à nous provoquer une certaine stupéfaction et montre bien que Pixar est toujours à la pointe dans le domaine.

Concrètement c’est quoi l’idée ? Pixar s’est dit : « Et si les dinosaures étaient encore en vie ? Que se passerai t’il si les humains rencontraient ces bêtes ? ». Et hop, c’est dans la poche ! Pixar joue ainsi la carte de la simplicité et nous délivre un récit enfantin sans jamais chercher à dépasser les limites de leur imagination débordante. Un nouveau style, puisqu’on a l’habitude des scénarios sortant complètement de l’ordinaire, comme pour Vice-Versa ou Cars. C’est un risque à prendre pour continuer d’innover et aussi garder la tête dans le domaine de l’animation. Au final, c’est quand même efficace et tout le monde est séduit par la magie de ce film.

arlo4        arlo3

Nous retrouvons donc le petit Arlo qui se retrouve perdu dans un vaste monde. Il va alors vivre une grande aventure avec son compagnon Spot. Et justement ce qui rend le film unique, c’est que l’aventure de ce petit dinosaure est légère, séduisante et vraiment entraînante ! Ainsi, on est vite emporté dans le film. Tout est bien ficelé, il n’y a aucun temps mort et on ressent une certaine compassion pour eux. Une vraie amitié qui réveille notre sensibilité et notre émotion. Et le plus intéressant sur cette aventure c’est la communication entre Arlo et Spot car elle se résume à un échange d’une plus grande simplicité. Aucune complexité, et cela montre une fois de plus que Pixar peut faire passer un message aisément sans trop rentrer dans les détails. La simplicité quoi ! Et c’est un coup gagnant ! 

En parallèle de cela, le film est un émerveillement esthétique. Des décors qui nous éblouissent et qui parviennent en permanence, au fil de cette aventure, à couper notre souffle et même à provoquer une agréable surprise chez certains d’entre eux. On peut voir que le travail fourni est incroyable et très pointilleux. En effet, les images de synthèse reproduisant champs, rivières, forêts et montagnes sont d’une grande précision et sont illuminées dans une richesse de nuances et d’ondes lumineuses. Ainsi, cela expose bien que Pixar a vraiment mûri dans ce domaine et qu’il est toujours le maître de l’animation. 

arlo2        arlo1

Mais, en jouant trop avec la simplicité, Pixar s’est, selon moi, trop limité sur le sujet. Il y avait de quoi produire un film d’animation un peu plus long et débordant d’imagination. En effet, tout le potentiel de cet univers n’a pas été entièrement exploité et donc l’intrigue est réduite par rapport au nombre de possibilités existantes, pouvant étendre le scénario d’origine. Pourquoi autant de possibilités ? Car l’histoire et l’univers sont remplis de choses intéressantes, comme la faune de l’univers jurassique ou encore le fait d’humaniser les dinosaures et d’animaliser l’Homme. Mais rien de grave car malgré ça, le film réussit à nous séduire. Mais bon… dommage que Pixar n’ai pas sorti plus d’imaginations comme pour Vice-Versa.

Enfin bref… Pixar joue la carte de la simplicité et réveille notre sensibilité et notre émotion. Une histoire fondée sur la complicité entre un dinosaure et un petit garçon, et ceci reste toujours aussi divertissant. Moins imaginatif que Vice-Versa, le film réussit tout de même à nous embarquer dans une belle aventure aux décors éblouissants et magnifiques. Pixar reste le maître de l’animation !

Ma Note : 16/20

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.