Menteur, Menteur

met

Fiche :

Résumé :

Un jeune ténor du barreau gagne toutes les causes qu’il défend en mentant comme un arracheur de dents et en usant d’une mauvaise foi abyssale. Mais il est allé jusqu’à décevoir son propre fils qui, écoeuré, conçoit le souhait qu’il soit incapable de mentir pendant vingt-quatre heures. Ce qui va entraîner catastrophe sur catastrophe mais finalement lui remettre les pieds sur terre.

Ma Critique :

Menteur Menteur est un film comique réalisé par Tom Shadyac, avec la présence de l’unique Jim Carrey ainsi que Maura Tierney. Petite remarque que l’on remarquera par la suite que Tom engagera Jim Carrey dans la majorité de ses films. Ce long-métrage, d’un culte outre-Atlantique, se concentre autour de trois thèmes, à savoir la vie de famille et le métier d’avocat et le mensonge. C’est Jim, lui-même, qui s’empare de la tête de ce film en jouant le premier rôle et nous déballe un sacré et désopilant « One Man Show ». Que se passerait-il si vous étiez contraint de dire la vérité durant toute une journée ? C’est Jim Carrey qui sera le prototype de cette expérience. Interprétant le rôle d’un avocat menteur, il va subir ce sort jeté par son fils lors de son anniversaire. C’est alors que débute une longue série de rigolade et d’humour, qui feront rire la majorité d’entre nous. Malgré un scénario pour le moins léger, ce film reste tout de même très divertissant avec un Jim Carrey, irrésistible en affreux jojo repenti ! MediaShow vous expose son point de vue.

Découvrons au travers de ce film la plus grande terreur des avocats incapables de mentir : la vérité. Que ce soit pour défendre un coupable ou pour séduire son ex-femme, Jim Carrey se colle dans la peau de ce genre de personnes. Avec un humour qui peut parfois paraître lourd, Jim Carrey arrive néanmoins à nuancer son humour « rentre-dedans » d’une bonne dose de tendresse. La transformation qu’il subit dans ce long-métrage lui permet de nous montrer une palette d’émotions afin de regagner la confiance et l’amour de son fils. L’acteur le plus « bankable » des années 90 en fait des tonnes, de nombreuses grimaces, il se contorsionne, voir même à en exploser littéralement. On voit donc avant tout un comique de geste mise en avant et il le fait mieux que nul autre. Menteur, Menteur est en effet une petite comédie entièrement portée par sa prestation délirante. Avec un scénario léger et banale, il faut tout de même dire que il est préférable de porter un jugement plus affectif que critique pour ce genre de film car ce dernier se base essentiellement sur la prestation de Jim Carrey et non sur le contenu. 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Enfin, on retrouve sur la carte le célèbre Jim Carrey, en duo avec Maura Tierney mais aussi Justin Cooper. Le reste du casting restera assez transparent, voir quasi-inexistant. En effet, tout tourne autour de Jim ! Le célèbre acteur au visage vert élastique effectuera une bonne prestation mais tout de même moins bon que pour Yes Man ou The Truman Show. Visage hyper-expressif et tirades gestuelles, il est unique en son genre ! Ce film reste donc un très bon divertissement familial et plutôt généreux sur le ton humoristique. Un Jim Carrey à fond dans son rôle, et plus loufoque que jamais !

Ma Note : 14/20

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s