Jim Carrey

carrey

  • Nom / Prénom : James Carrey 
  •  Nationalité : Canadien, Américain
  • Date et Lieu de Naissance : 17 janvier 1962 (Newmarket, Ontario – Canada)
  • Profession : Acteur, Producteur et Interprète 

Template Bio' du mois - J.Carrey.png

EN SAVOIR PLUS SUR JIM CARREY…

Son début de carrière à la télévision

Né le 17 janvier 1962 à Newmarket au Canada, James Eugene Carrey est un enfant qui a le goût de la scène et du spectacle. Malheureusement, ses parents possèdent de petits moyens financiers et lorsque Jim quitte l’école à 16 ans, c’est pour entrer dans la même usine que son père. Le jeune homme crée malgré tout son propre Stand Up et se produit dans de petites salles canadiennes. En 1981, il plaque tout pour tenter sa chance à Los Angeles.

En Californie, Jim Carrey se fait rapidement une place dans les cabarets et les petites salles de spectacle. C’est le moment qu’il choisit pour écumer les castings. Il débute donc dans des téléfilms comme Introducing… Janet, puis dans quelques films de moindre importance : Copper Mountain, Séduction à pleines dents et Peggy Sue s’est mariée de Francis Ford Coppola. En 1988, son nom apparaît même au générique de l’un des films de l’Inspecteur Harry : La dernière cible, avant qu’il ne retourne travailler pour le petit écran dans la série In Living Color.

La naissance d’une star de la comédie

En 1994, la carrière de Jim Carrey prend un virage décisif avec trois films qui mettent en valeur son comique extrêmement visuel. Si Dumb and Dumber, premier film des frères Farrelly, et Ace Ventura, détective chiens et chats sont de jolis succès d’estime, c’est avec The Mask que l’acteur se révèle au grand public en créature verte déjantée. La carrière de Jim Carrey est alors lancée. En 1995, il incarne le méchant Nygma dans Batman Forever de Joel Schumacher, puis, dans la même année, reprend son personnage d’Ace Ventura dans une suite intitulée Ace Ventura en Afrique et enfin interprète, un an plus tard, un inquiétant employé du câble dans Disjoncté de Ben Stiller. En 1997, il revient au comique pur avec Menteur, menteur de Tom Shadyac.

Un acteur polyvalent, doté d’un grand talent

Spécialisé dans la comédie, Jim Carrey enchaîne alors l’année suivante avec deux longs métrages à tonalité plus dramatique, The Truman Show de Peter Weir et Man on the Moon de Milos Forman, qui lui apportent à la fois la crédibilité auprès du public et des professionnels. Dès lors, il oscille entre comique pur, comme Fous d’irène ou encore Bruce tout-puissant, et œuvres plus ambitieuses comme The Majestic en 2001 et l’unique et éternel Eternal sunshine of the spotless mind en 2004, qui sera le rôle le plus important de sa carrière. Après avoir joué les détestables personnages, abordé le thriller fantastique avec Le Nombre 23 en 2007 et prêté sa voix à un éléphant dans Horton en 2008,  Jim Carrey dit « oui » à tout en 2009 avec la comédie Yes Man !

Ces dernières années semblent tout de même assez fébriles pour l’acteur où Dumb & Dumber De ainsi que M. Popper et ses pingouins, films dans lesquels il tient le rôle principal, n’ont pas fait un grand succès… On l’attend néanmoins dans The Bad Batch,  aux côtés de Jason Momoa, très prochainement dans nos salles de cinéma.

— Tiré du site de l’Internaute et d’Allociné —

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.