Evil Dead

evil

Fiche : 

Résumé :

Mia a déjà connu pas mal de galères dans sa vie, et elle est décidée à en finir une bonne fois pour toutes avec ses addictions. Pour réussir à se sevrer de tout, elle demande à son frère David, sa petite amie Natalie et deux amis d’enfance, Olivia et Eric, de l’accompagner dans la cabane familiale perdue au fond des bois. Dans la cabane isolée, les jeunes gens découvrent un étrange autel, et surtout un livre très ancien, dont Eric commet l’erreur de lire un passage à haute voix. Les plus épouvantables des forces vont se déchaîner sur eux…

Ma Critique :

Avant-Propos

De nos jours, le « remake » est vraiment à la mode et le genre horrifique ne peut pas échapper à ce concept. Evil Dead en ai l’une des victimes. Les films marquants du genre se font vraiment rares ces dernières années et pour la majorité ne font plus l’effet effrayant attendu, laissant donc place à des longs-métrages vraiment pitoyables. Même si James Wan a réussi à sauver la mise en redonnant de l’efficacité au genre avec Insidious et Conjuring, le genre horrifique ne fait plus ses preuves comme il avait pu nous impressionner avec The Ring, Shining ou encore L’exorciste. De nombreux films d’horreurs ont donc subis des « remakes » vraiment décevants… C’est au tour d’Evil Dead, la série culte réalisée par Sam Raimi. Et contre toute attente, cette nouvelle version est plutôt convaincante et sort des banalités que l’on peut trouver dans la majorité des « remakes ». C’est l’Uruguayen Alvarez qui s’y colle ! En reprenant l’histoire de base, le réalisateur a su donner sa touche d’originalité en nous donnant une version plus gore et surtout plus sombre. L’humour présent dans la série d’origine disparaît totalement pour laisser place à une ambiance plus glauque. On se rapproche ainsi du style de La colline a des yeux ou encore de Massacre à la Tronçonneuse. Alvarez réussit à donner un coup de jeune à la série, avec une version plus moderne, gore et malsaine, mais qui manque tout de même d’effets de surprises et de moments de frayeurs que l’on recherche dans ce genre de films. Un avis donc assez partagé… MediaShow vous expose son point de vue !

Un coup de jeune à la série de Raimi !

Alvarez reprend les bases de la série d’origine à savoir un groupe de jeunes qui se retrouvent dans une maison délabrée, coupée de toute civilisation au beau milieu d’une forêt. Suite à la lecture d’un étrange livre, ces jeunes vont devoir faire face à des entités maléfiques qui vont les pousser à s’entre-tuer. Dans la série d’origine, ce groupe se retrouvait dans ce lieu pour des vacances, un prétexte plutôt positif. Ici, dans ce « remake », le réalisateur a fait totalement disparaître cet aspect positif en remplaçant ce prétexte par un fait plus sombre. Nous nous retrouvons donc au cœur d’une famille, et non des amis, où l’une des membres est accro à la drogue et le groupe tente de la soutenir en s’isolant dans cette ancienne maison familiale. Une idée qui est donc plutôt intéressante et qui permet au « remake » de se distinguer avec un esprit plus sadique, étant donné que le démon va se servir de cette trame pour attendrir ses victimes.

Puis, l’effet auto-dérisoire et l’humour que l’on peut retrouver dans la série d’origine disparaît donc, laissant place à une atmosphère plus sombre et plus malsaine. D’autre part, les personnages sont mieux travaillés, mieux présentés et plus approfondis. On ressent cette cohésion familiale et on prend un certain plaisir à les voir se mutiler. Le casting est bon avec des acteurs dans l’ensemble correctes et qui maîtrisent bien leur rôle. Enfin, le réalisateur nous dévoile des effets spéciaux qui modernisent la série, notamment avec un démon assez effrayant et des blessures plus réalistes. Bref… Alvarez a réussi à incorporer sa part d’originalité dans ce « remake », mais pour un rendu un peu trop gore…

Une version plus gore et moins effrayante.

Le saviez-vous ? Ce « remake » de la série Evil Dead détient le record de faux sang utilisé sur un film avec l’utilisation de plus de 750.000 litres. La séquence finale utilise par exemple à elle seule 25.000 litres de faux sang. Une sacré quantité d’hémoglobine pour un seul long-métrage n’est-ce pas ? C’est bien le gros souci que l’on reprochera à ce dernier. Trop c’est trop… on ne voit que ça durant le film et en se focalisant sur cet aspect, le réalisateur en a oublié les moments de frayeurs et de sursauts. Effectivement, le film ne fait pas peur comme on l’aurait voulu. On ne sursaute pas.  Au lieu de cela, Alvarez a donc préféré se concentrer sur un film d’horreur glauque, poisseux et violent. Ainsi, on est plutôt dégoutté et horrifié par ces traits. En soit c’est une bonne idée mais ce n’est pas vraiment ce que l’on cherche à avoir dans des films traitant du thème des esprits et du démon. C’est bien dommage car les jeux de lumière sont bons, les décors sont crédibles, les fantaisies gores tels que la pluie de sang sont atypiques et les maquillages sont effrayants. Le film a donc des qualités, mais malheureusement pas tellement adapté aux thèmes abordés. On aurait donc préféré retrouver la même ambiance que dans la série d’origine …

Pour résumer… Alvarez redonne un coup de jeune à la série Evil Dead, réalisée Raimi dans les années 1980. Un coup osé et plutôt convaincant. Malgré histoire plus sombre, le film aura souvent tendance à tomber dans l’excès d’utilisation d’hémoglobine. C’est bien dommage car le film a ses qualités mais malheureusement ce n’était pas l’effet recherché en visionnant ce film. Moins effrayant, ce remake aurait pu être nettement mieux réussi !

Ma note : 13/20

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.