Le monde de Dory

dory5

Fiche : 

Résumé :

Dory, le poisson chirurgien bleu amnésique, retrouve ses amis Nemo et Marin. Tous trois se lancent à la recherche du passé de Dory. Pourra-t-elle retrouver ses souvenirs ? Qui sont ses parents ? Et où a-t-elle bien pu apprendre à parler la langue des baleines ?

Ma Critique :

Cela fait déjà treize ans que Le Monde de Nemo est sorti au cinéma. Ce bijou des productions Pixar, réalisé par Andrew Stanton et Lee Unkrich, avait séduit bon nombre de spectateurs dans nos salles et même encore aujourd’hui. Après ce succès, on ne s’attendait vraiment pas à une suite de la part des Studios Pixar ! Et bien… après Toy Story, Monstre & Cie et Cars, c’est au tour de l’univers de Nemo d’avoir donc sa suite. Même si l’initiative de faire un deuxième volet de la part des Studios Pixar est toujours rebutante (on se souvient de l’échec total de la suite de Monstre & Cie), notre curiosité est tout de même attirée par l’idée de raconter l’histoire d’un personnage secondaire, qui n’est autre que notre chère amie Dory !

Le plus dur pour nos deux réalisateurs, Andrew Stanton et Angus MacLane, était donc de trouver une intrigue nous replongeant dans l’univers de son prédécesseur tout en trouvant une part d’originalité pour éviter le « déjà-vu ». Chose promise, chose due ! Ce nouveau volet nous offre une aventure grandiose, à l’animation fluide, si bien détaillée et toujours aussi coloré. Après avoir recherché Nemo dans tout l’océan, c’est donc au tour de Dori de retrouver ses parents ! Histoire similaire ? Et bien non ! Même si ce second opus n’égale pas son prédécesseur, il prend vraiment une tout autre tournure avec de nouveaux personnages, de nouvelles surprises et encore plus de magie ! De l’humour, de l’aventure… Un grand bravo pour ce bouquet de créativité. MediaShow aime Le monde de Dory !

Toujours autant d’imagination et de créativité.

La question que l’on entend assez souvent de la part des spectateurs : Pixar réussira-t-il à produire un second opus original avec une nouvelle histoire, tout en restant dans la continuité de son prédécesseur ? Un défi de taille après l’excellent Monde de Nemo, qui avait fait un triomphe planétaire. Il est vrai qu’au vue de l’intrigue, on pourrait se dire que les studios Pixar ont joué la facilité : Retrouvant certains de ses souvenirs, Dori prend l’initiative de parcourir l’océan pour retrouver ses parents. Au final, cette histoire va beaucoup plus loin en nous proposant une belle aventure, magnifiquement liée à son prédécesseur. Agréable surprise !

Sans trop dévoiler le contenu du film, l’histoire navigue entre le passé et le présent de la vie Dory. Ce personnage que l’on connaissait essentiellement pour sa jovialité est donc ici bien plus approfondi. On y découvre son enfance, via de somptueux « flash-backs », qui viennent ponctuer son voyage, à la recherche de ses parents. Et durant son périple aux côtés de Marin et Nemo, on y découvre à nouveau l’excellente créativité de Pixar au travers de nouveaux personnages drôles et originaux, ainsi qu’un magnifique lieu principal, l’institut de biologie marine. Parmi les nouvelles recrues, nous avons Hank le poulpe, Destinée la baleine myope, Bailey le béluga, un excellent trio de phoques, l’imprévisible Becky l’oiseau et même l’étonnant caméo de Claire Chazal pour présenter l’institut, et qui m’a bien fait rigolé au passage. Enfin, les thèmes abordés dans ce film sont toujours aussi riches, notamment avec le rapport de l’homme face à la nature et au monde aquatique, ou encore le handicap. L’imagination et la créativité sont donc toujours au rendez-vous !

Un univers fidèle à son prédécesseur.

Même si ce film retrace la vie de Dory avec une nouvelle aventure, les scénaristes ont réussi à tisser astucieusement de nombreux liens avec le premier opus. Tout d’abord, l’histoire revient sur la rencontre accidentelle entre Dory et Marin, donnant donc une logique de continuité entre les deux films. Puis, pourquoi parcourir une nouvelle fois l’océan alors que nos amis les tortues connaissent bien le courant océanique ? Pourquoi ne pas utiliser Monsieur Raie et ses expéditions pour permettre à Dory de retrouver ses souvenirs ? Et ce n’est que quelques exemples parmi tous les éléments qui permettent d’avoir un univers plus que fidèle à son prédécesseur. Et donc comme vous l’aurez compris, Crush, Squiz les tortues et Monsieur Raie sont à nouveaux présents pour notre plus grand plaisir.

Une qualité visuelle et sonore agréable !

Comme pour le premier opus, la qualité visuelle du film est toujours aussi incroyable. Les images sont magnifiques et très colorés. Nous sommes vraiment « plongés » au cœur de l’univers grâce à ce gros travail ! En effet, Pixar a toujours le sens du détail avec des nouveaux personnages originaux et des décors avec toujours autant de profondeur et d’élégance. On pourra prendre l’exemple de l’aquarium du Grand Large de l’institut biologique qui est vraiment impressionnant. Sans parler de l’animation de Hank qui est fluide et très bien gérée. Enfin, pour la musique, c’est Thomas Newman qui revient à la composition pour cette suite. Le travail fournit par le compositeur sera toujours aussi agréable, même s’il manque ce côté un peu émotionnel du premier opus.

Un doublage français vraiment surprenant !

Enfin, terminons sur le doublage du film. Je suis très attaché par les versions françaises de Pixar. Pourquoi regarder la version originale quand la version française est excellente, voire même vraiment surprenante ? Alors oui… Il y a Kev Adams dans les doublages… Et bien c’est une grosse surprise ! Habitué à le voir dans des longs-métrages désastreux, Le monde de Dory nous montre à quel point son talent d’acteur se reflète nettement mieux dans ce genre de prestation. Il est drôle sans trop pousser dans la lourdeur et la fluidité dans ses paroles fait vraiment plaisir ! On pourrait en dire autant pour Franck Dubosc. Pourquoi ruine-t-il sa carrière avec des films comme Camping ? Cet homme a vraiment du talent et il nous le montre une fois de plus au travers de son personnage, Marin. De plus, Céline Monsarrat est toujours derrière le personnage de Dori, avec une voix touchante, tout comme Timothé Vom Dorp pour Nemo. Et du nouveau avec Mathilde Seigner pour Destinée, Philippe Lellouche pour Hank. En bref… un doublage français au top !

Pour résumer… Le monde de Dory est une excellente suite, produite par les studios Pixar. C’est aussi une agréable surprise avec une nouvelle aventure, centrée sur le personnage de Dori. Tout en gardant un lien fort avec son prédécesseur, la créativité et l’inventivité sont toujours au rendez-vous, notamment avec de très bons nouveaux personnages, des décors somptueux et une magnifique bande sonore. L’univers reste fidèle et riche, c’est vraiment plaisant. Les réalisateurs rajouteront cette petite touche d’humour, agréable ! Enfin, le doublage français est surprenant ! Même s’il reste moins bon que Le monde de Nemo, ce nouveau bijou des studios Pixar vous fera passer un moment magique !

Ma note : 17/20

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s