Insaisissables 2

insai

Fiche : 

Résumé :

Un an après avoir surpassé le FBI et acquis l’admiration du grand public grâce à leurs tours exceptionnels, les 4 Cavaliers reviennent !  Pour leur retour sur le devant de la scène, ils vont dénoncer les méthodes peu orthodoxes d’un magnat de la technologie à la tête d’une vaste organisation criminelle.

Ils ignorent que cet homme d’affaires, Walter Marbry, a une longueur d’avance sur eux, et les conduit dans un piège : il veut que les magiciens braquent l’un des systèmes informatiques les plus sécurisés du monde. Pour sortir de ce chantage et déjouer les plans de ce syndicat du crime, ils vont devoir élaborer le braquage le plus spectaculaire jamais conçu.

Ma Critique :

Louis Leterrier, réalisateur du premier opus de « Insaisissables », laisse le lead à Jon M. Chu dû à de nombreux projets en parallèle… Mais pas de panique ! Il reste derrière la caméra en tant que producteur. Mais… est-ce que le passé cinématographique de Jon M. Chu fait rêver ? Hmmm… Pas tellement. Réalisateur de la saga sur Justin Bieber ou encore de « G.I. Joe : Conspiration », le voir à la tête du deuxième volet de « Insaisissables » nous laisse un vent glacial dans le cou… Va-t-il nous impressionner ? Telle est la question. Au final, bien qu’il soit moins bluffant que le premier opus, il réussit à créer la surprise où le second volet est bien exploité, avec un juste équilibre entre magie, action et suspense. On y retrouve nos Cavaliers, Dylan, Arthur et Thaddeus avec un petit nouveau … Daniel Radcliffe dans le rôle de Walter ! Nous en reparlerons après. Enfin, les effets spéciaux sont toujours présents et de bonne qualité. Un ensemble correct qui peut donner suite à une trilogie ! C’est le moment de faire une petite analyse de ce film… avec MediaShow !

Abracadabra nous revoilà !

Vous n’avez jamais le premier opus ? Faites demi-tour dès que possible ! En effet, ce deuxième volet se veut comme une suite logique et il est indispensable pour vous de voir son prédécesseur pour bien comprendre le cadre et le contenu. A quoi faut-il s’attendre sur l’histoire ? Et bien… Après avoir dérobé des millions à une banque puis à Arthur Tressler, un assureur n’ayant pas indemnisé les victimes de Katrina, les 4 Cavaliers (enfin 5 si on compte le mystérieux Dylan) se sont éloignés du grand public. Mais leur guide, appelé l’œil, a encore besoin d’eux pour compromettre et déjouer les plans d’un magnat de la technologie. Malheureusement, cet homme a plus d’un tour dans son sac, et piège les Cavaliers pour les envoyer à l’autre bout du monde. Ils se retrouvent alors confronter à une affaire dont ils seront victimes de chantage. Histoire banale ? Pas tellement, car il y a une vraie logique entre les deux films et l’histoire suit bien. Cependant, il ne faut pas s’attendre à voir autant de magie. L’effet de surprise est passé, et l’intrigue se concentre davantage sur une enquête policière, puisque les 4 Cavaliers sont recherchés après leur disparition soudaine.

« Insaisissables 2 » est une sorte de mélange entre Mission Impossible et le Prestige de Nolan en quelque sorte. On retrouve un rythme bien soutenue avec un juste équilibre entre scènes d’action, de narration et de magie. La succession de retournement de situation est plaisant, même si ils sont un peu moins originaux. En effet, la réalisation ne s’est pas autant compliqué la tâche qu’auparavant. La facilité sur la mise en scène est bien visible sur ce second opus. Mais, malgré cela, on reste toujours aussi impressionné par les tours de magie du film, notamment un show final exceptionnel et renversant, quoique truffé d’incohérences et un peu prévisible. Autre petit point négatif concerne l’abondance de personnages secondaires qui peut paraître assez brouillon sur l’ensemble du scénario. Il aurait été plus judicieux de se focaliser sur moins de personnages, que d’en mettre un certain nombre peu développé (On pourra citer Daniel Radcliffe, Jay Chou ou encore Sanaa Lathan). Dans l’ensemble, le film reste honorable et très divertissement !

Des effets spéciaux toujours au poil.

Si le scénario se veut plus focalisé sur de l’action que sur de la magie, les effets spéciaux ne manquent pas le rendez-vous pour toujours nous impressionner. Une claque visuelle ? On n’est pas très loin mais il manque ce petit « quelque chose » qui fait que le premier opus reste inégalable encore sur ce point. Alors oui vu que le film apporte plus d’action, le budget qui suit derrière est plus conséquent. Les plans s’enchaînent sans aucun temps mort et les effets sont bien maîtrisés, justifiant ce petit plus sur le budget.

On pourra prendre l’exemple du tour d’illusion avec la pluie, tout simplement grandiose et même si cela parait irréaliste dans la vraie vie, cette maîtrise du visuel rendra ce tour beaucoup plus réaliste. En revanche, pour contredire mon dernier propos, une exception échappe à la règle : cela concerne le « bouquet final » qui ne fera pas le même effet de surprise que pour le premier opus, dû à un mauvais jeu de caméra, rendant le tour trop prévisible. Mais dans l’ensemble, l’aspect visuel du film est très bien géré par les équipes du tournage !

Daniel Radcliffe… C’est pas encore ça !

Terminons sur le casting ! Dans sa globalité, le casting de la première génération reste toujours aussi excellent. Tout d’abord, même s’il a perdu un peu de son caractère au travers de son rôle, Jesse Eisenberg reste fidèle en tant que second leader et nous délivre une bonne prestation, notamment lors de son dernier tour d’illusion vraiment impressionnant ! Puis, Mark Ruffalo reste selon moi l’homme du film. Son personnage colle parfaitement à sa personnalité, exécutant un parfait double jeu. Le reste de l’équipe reste aussi très bon avec Woody Harrelson et son excellent double jeu, ou encore Dave Franco. Enfin, Morgan Freeman et Michael Caine viennent compléter ce casting pour former un ensemble plus que correct.

Mais… il y aussi du nouveau ! Commençons par la remplaçante d’Isla Fisher. Etant tombée enceinte, elle a décidé de quitter complètement le projet. Une place qui n’est pourtant pas restée longtemps vacante puisque la production a choisi Lizzy Caplan pour la remplacer. Connue dans la série « Master of Sex », cette actrice nous a montré au travers de son rôle qu’elle a vraiment du talent et un fort caractère. Une bonne prestation de sa part ! En revanche, ma grosse déception de ce film revient à … Daniel Radcliffe. Quel manque de caractère… Le personnage de « méchant » ne lui correspond pas du tout ! Je serai peut-être le seul à le prononcer mais … Ce rôle qu’il endosse nous montre bien que le petit Harry Potter lui colle encore à la peau ! Daniel… trouve toi un vrai rôle qui te correspond…

Pour résumer… Si l’ensemble s’avère moins abouti que le premier opus, le divertissement est toujours bien présent. Le film se focalise plus sur une enquête policière, pour laisser de côté ce côté magique que l’on attendait. Le scénario est donc beaucoup plus simple, mais toujours d’une efficacité non négligeable. Les effets spéciaux sont toujours au poil avec des tours d’illusions toujours aussi bluffant, bien qu’irréalistes ou incompréhensibles pour certains. Mais bon c’est la magie après tout ! Enfin, le casting est toujours aussi solide, avec l’excellent double jeu de Woody Harrelson mais… une grosse déception de la part de Daniel Radcliffe, qui n’arrive toujours pas à se décoller de son personnage qui l’a rendu célèbre.

Ma note : 14/20

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s