Suicide Squad

suicide5

Fiche : 

Résumé :

C’est tellement jouissif d’être un salopard ! Face à une menace aussi énigmatique qu’invincible, l’agent secret Amanda Waller réunit une armada de crapules de la pire espèce. Armés jusqu’aux dents par le gouvernement, ces Super-Méchants s’embarquent alors pour une mission-suicide. Jusqu’au moment où ils comprennent qu’ils ont été sacrifiés. Vont-ils accepter leur sort ou se rebeller ?

Ma Critique :

Réalisateur de « Sabotage » en 2014 puis de « Fury » la même année, David Ayer entame deux nouveaux projets pour cette année. En cours de négociation avec Netflix pour « Bright », le réalisateur s’est donc concentré d’avantage sur le dernier DC Comics, « Suicide Squad ». La franchise DC se distingue nettement de Marvel avec un univers plus sombre, comme on avait pu le remarquer dans « Batman vs. Superman » de Zack Snyder. Cette recette se retrouve dans ce nouveau long-métrage, faisant figure d’une bonne surprise, très drôle et vue sous un angle complètement décalé. C’est un peu le film rival de « Deadpool » chez Marvel ! Car oui l’humour a ici sa place et c’est bien le gros point fort de ce film. Accompagné à cela, les personnages sont hauts en couleurs, avec une Harley Quinn assez incroyable dans son apparence et son caractère, mais aussi un Joker complètement déjanté et sans pitié. En revanche, il ne faudra pas trop s’attarder sur le scénario qui, selon moi, aurait pu être mieux travaillé, surtout en ce qui concerne l’ennemi de notre escadron ! L’ensemble forme donc un très bon divertissement explosif, collant parfaitement à l’esprit DC. C’est l’heure de décortiquer ce long-métrage, avec MediaShow !

Super-héros, un métier pas si facile

Suicide Squad, un escadron suicide ? Les super-héros sont dépassés et la sécurité américaine est au bord du goufre. L’agent secret Amanda Waller décide de sortir son ultime arme pour faire face à une nouvelle menace méta-humaine : le projet « Task Force X » ou encore la « Suicide Squad ». Une équipe de super-héros ? Pas tellement…. Une bande de méchants ! Deadshot, Harley Quinn, Killer Croc, El Diablo, Captain Boomerang, Katana et Slipknot, au complet et armés jusqu’aux dents pour cette mission « suicide ». Alléchant sur le menu mais assez maigre dans l’assiette ! Le scénario est donc plutôt simple. Un méchant veut anéantir le monde… Mouais ! Où est l’originalité ? Car c’est bien l’histoire que l’on retrouve dans tous les films de super-héros aujourd’hui. Mais au-delà de ce point négatif, c’est la mise en scène et l’humour qui viennent assaisonner l’ensemble ! Contrairement à « Batman vs. Superman », ce film se veut plus divertissant et plus humoristique.

Cette mise en scène débute en fanfare par le splendide « catalogue » des super-méchants ! Tous les personnages sont vraiment bien introduits et c’est vraiment original de commencer un film de la sorte. D’autre part, l’univers carcéral est également bien mise en scène, avec de belles trouvailles, une belle photographie, et des cellules propres à chaque méchant. Puis, le film s’enchaîne avec de belles scènes d’action, où l’aspect fantastique du film est bien travaillé, ainsi que de beaux effets spéciaux. Dans sa globalité, l’univers colle bien à l’esprit DC Comics, à savoir plus sombre que Marvel. La touche humoristique est bien dosée. Enfin, d’intelligents « flash-back » bien distillés sont ajoutés au scénario, permettant de se plonger dans la vie antérieure et la psychologie de certains méchants. Un grand plaisir ! L’ensemble est donc correct, malgré une histoire un peu légère.

Un escadron explosif !

Si l’histoire est un peu décevante quant à son contenu, les personnages ne loupent pas l’occasion de faire le show durant la totalité du film ! C’est avant tout Harley Quinn, la blonde allumée et décalée, qui domine la troupe de super-méchants. Elle est incroyable par son apparence physique mais aussi par sa psychologie, proche du Joker. De plus, grâce à son comportement désinvolte, elle réussit à créer de nombreuses situations assez humoristiques, et radicalement opposées au contexte général, au sein de la bande. Cela renforce ainsi le côté divertissant du film. Le reste de l’escadron est composé d’anti-héros tous aussi impressionnants que monstrueux, consolidant un peu l’aspect sombre du film. On y trouve Deadshot, un homme tireur d’élite et qui ne manque pas de culot, Killer Croc, monstrueux et Don Juan, El Diablo, l’homme pyromane, Captain Boomerang, un homme sombrant dans l’alcool,  Katana ou encore Slipknot. Une belle équipe, où les acteurs ne manquent pas l’occasion de s’amuser !

En revanche, certains personnages sont un peu mis de côté, comme Batman ou le Joker. Ils ont plus des rôles de situation ou d’accompagnement, qu’une présence vraiment décisive. C’est assez décevant, surtout en ce qui concerne le Joker. En effet, au vue de la bande-annonce, ce personnage semblait être l’un des piliers du scénario mais malheureusement c’est vraiment le contraire ! Mais bon cela permet de garder une part de mystère pour le prochain opus. Quoiqu’il en soit, la troisième génération du Joker est vraiment réussie avec un personnage plus déjanté et plus sadique. Le style est bien particulier car on ne retrouve plus le même maquillage qu’auparavant, mais cela ne choque pas ! Enfin, l’ennemi de la « Suicide Squad » ne m’a pas trop emballé… Trop fantastique et ne colle pas du tout à l’ambiance du film.

Effets spéciaux et bande sonore au rendez-vous.

Une partie importante du film (surtout dans le budget) se concentre sur les effets spéciaux, mais aussi la bande sonore. Avec un budget de 175 millions de dollars, on ne pouvait qu’assister à de magnifiques scènes d’actions remplies d’effets spéciaux « hollywoodiens » ! C’est un coup gagnant. Bien que la 3D soit quasi-inexistante (comme souvent d’ailleurs), les effets spéciaux sont bien au rendez-vous. Des décors, des costumes, des combats maitrisés… Tout y est pour nous en mettre plein la vue, afin d’oublier un peu la légèreté de l’histoire. D’autre part, le rendu des couleurs ainsi que la photographie sont aboutis, le tout apportant une esthétique soignée.

Enfin, la bande sonore est l’un des gros points fort de ce film. Ce qui est assez exceptionnel, c’est que chaque musique colle parfaitement aux scènes. Eminem pour la présentation de l’escadron, Skrillex pour l’arrivée du Joker, Lil Wayne et Imagin Dragons pour la marche de la « Suicide Squad », Twenty One Pilots avec « Heathens » pour l’univers carcéral. On y retrouve aussi des musiques classiques comme les Rolling Stones ou Nirvana. Le réalisateur n’hésite pas à offrir à son oeuvre un côté « 90’s » des plus appréciables.

Un jeu d’acteurs surprenant.

Il faut aussi compter sur un bon jeu d’acteurs pour rendre un long-métrage de bonne qualité. C’est aussi le cas pour « Suicide Squad ». Fraîchement cueilli, le casting est vraiment plaisant avec un ensemble d’acteurs qui se donnent à fond dans leur rôle et prennent un malin plaisir à jouer les super-méchants. Interprétant brillamment Harley Quinn, Margot Robbie se déchaîne dans son rôle ! On avait pu remarquer son talent et son aisance dans « Tarzan » ou dans « Diversion », et confirme cela au travers de son personnage. Déjantée et esthétiquement magnifique, vous tomberez sous son charme. Puis, Will Smith interprète Deadshot et prouve qu’il reste l’un des meilleurs acteurs hollywoodiens avec son fort caractère.

Contrairement aux nombreux retours négatifs, Jared Leto est un Joker très convaincant. Il ouvre une troisième facette du personnage après Jack Nicholson et Heath Ledger. Très loin du personnage interprété par Ledger, il arrive à se distinguer par son caractère azimuté et complètement sadique. Notre cher Batou a du souci à se faire avec un nouveau Joker plus proche physiquement que celui du Comics, et avec une forte personnalité. Puis, nous retrouvons Joel Kinnaman dans le rôle de Rick Flag, Viola Davis dans celui d’Amanda Waller, Jai Courtney pour Captain Boomerang ou encore Jay Hernandez pour El Diablo. Un ensemble très correct ! Petite déception en revanche pour Clara Delevingne qui n’a, selon moi, pas la carrure pour interpréter l’Enchanteresse… Peu imposante…

Pour résumer… Cette nouvelle adaptation de l’univers DC Comics fait à nouveau un gros succès au box-office pour son premier week-end. En effet, malgré une histoire assez simple, « Suicide Squad » réunit tous les ingrédients pour former un très bon divertissement. Explosif avec une touche humoristique, ce long-métrage crée la surprise. Accompagné d’un casting plaisant, c’est une belle réussite pour cet escadron suicide. 

 

Ma note : 16/20

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.