Mechanic : Résurrection

mechanic

Fiche : 

Résumé :

Arthur Bishop pensait qu’il avait mis son passé de tueur à gages derrière lui. Il coule maintenant des jours heureux avec sa compagne dans l’anonymat. Mais quand son plus redoutable ennemi enlève sa femme, il est obligé de parcourir le monde pour remplir trois assassinats impossibles. Et comme toujours, il doit faire en sorte que ses exécutions ressemblent à des accidents. Une course contre la montre sans relâche s’engage.

Ma Critique :

Arthur Bishop pensait pouvoir vivre sa vie tranquillement après avoir simulé sa mort lors du premier opus… jusqu’au jour où une organisation, dont le leader lui est familier, le retrouve et n’est pas prêt de lui lâcher la grappe… Pas de chance pour lui effectivement ! Au boulot mon gars ! A la mise en scène de cette suite, l’Allemand Dennis Gansel succède au Britannique Simon West. Son film le plus célèbre est « La Vague ». Et nous retrouvons aussi le célèbre Jason Statham, interprétant une nouvelle fois Bishop. Il faut dire que cet acteur aime vraiment les franchises, avec cinq à son actif ! « Le Transporteur », « Hypertension », « Expendables », « Fast & Furious » et bien évidemment « Mechanic » (en français « Le Flingueur »). Une belle collection n’est-ce pas ? Ce genre de rôle lui va tellement bien en même temps ! Sinon, concernant le long-métrage, c’est un bon film d’action très divertissant malgré les nombreuses facilités utilisées et les clichés récurrents. Car oui Jason Statham est … invincible ! L’intrigue est simple et bien ficelée. De belles cascades et scènes d’action au rendez-vous ! Allez c’est le moment de passer à la critique !

Bishop reprend du service !

Jason Statham reprend son rôle de tueur à gages pour une nouvelle mission, remplie de cascades improbables, de bastons et de fusillades à foison… et surtout de clichés typiques des films d’actions américain. Avec un budget similaire au premier opus, à savoir 40 millions de dollars, le réalisateur s’est fait donc plaisir. Au programme ? Sa compagne se fait enlever (d’une facilité déconcertante d’ailleurs…) et on lui demande de tuer trois personnes pour la récupérer. C’est tout ? Eh bien oui… Certains auront la dent creuse avec ça… Mais il faut se dire avant tout, qu’en voyant la bande annonce, ce film se veut divertissant et rien d’autre. Facilités scénaristiques, clichés à perte de vue, histoire très basique et récurrente dans le genre, scènes d’action et cascades au rendez-vous… Bref de quoi nous divertir et retenir notre attention. On y retrouve ainsi les mêmes caractéristiques que son prédécesseur.

L’objectif pour le réalisateur consistait à davantage explorer la personnalité du tueur chevronné campé par Jason Statham. Homme d’honneur (et invincible d’ailleurs) vivant dans un univers violent, Bishop se retrouve comme un chevalier errant. Cet objectif est en quelque sorte rempli (on ne va pas jouer le gars difficile…), bien qu’il manque un petit quelque chose pour remplir ce contrait assez maigre. Enfin, pour terminer sur l’intrigue, l’ensemble est bien ficelé, les évènements s’enchaînent bien, parfois un peu rapidement, voir même trop facilement pour Bishop. Mais cela fait partie des nombreuses facilités employées à la réalisation. Déconnectez votre cerveau durant la diffusion, ouvrez vos yeux et vos oreilles et laissez-vous divertir par ce film d’action, pas si mauvais qu’il en a l’air.

On le surnomme l’Homme invincible.

On prend un peu de James Bond, puis on y rajoute un râpé de Mission Impossible et enfin on donne l’invincibilité à Bishop … Et hop ça fait un « Mechanic : Resurrection » ! Plus sérieusement, il faut souligner ce cliché car c’est aussi un peu une réalité. En effet, Jason Statham a réalisé lui-même la majorité de ses cascades, comme la montée sur le building. Une certaine habitude pour cet acteur qu’il a une grande expérience dans les films d’action mais aussi une grande maîtrise d’arts martiaux et de gymnastique. Les cascades sont donc parfois assez impressionnantes. En revanche, et c’est le plus gros point négatif du film, les effets spéciaux sont vraiment … mauvais ! Les explosions et fusillades sont très moyennes pour la plupart des scènes d’action… On pourrait croire qu’on frôle l’amateurisme…

Concernant le tournage, les décors sont assez diversifiés sur plusieurs sites en Thaïlande. On y découvre la culture locale. Les scènes au Brésil ont magnifiquement été reproduites en studios. Enfin, la scène finale sur le yacht a été tournée à Pattaya et son port. D’autre part, les scènes en prison ont été filmées dans une prison abandonnée à la frontière entre le Laos et la Thaïlande. Au final, tout ce tournage a été dignement dirigé par le célèbre Vic Amstrong, metteur en scène ayant travaillé sur la saga « James Bond ». Un aspect visuel qui est donc dans l’ensemble maîtrisé, à l’exception de certains effets spéciaux.

Jason Statham, le tueur à gages par excellence.

Scénario tenant sur quatre petites lignes, où est l’intérêt majeur du film alors, vous allez me dire ? Bah franchement Jason Statham est vraiment très bon. Et c’était d’ailleurs ma seule source de motivation. Acteur reconnu pour ses nombreux films d’action, il ne loupe pas l’occasion de s’exposer une fois de plus dans ce genre de film. Cascades personnelles, carrure physique imposante, charisme indiscutable et bon jeu d’acteur, Jason impressionne toujours autant. A ses côtés, il retrouve la séduisante Jessica Alba, notamment connue pour avoir incarnée la Femme invisible dans la première adaptation des « 4 fantastiques ». Interprétant un personnage inutile à mon goût (car à part faire la jeune femme en détresse… Voilà quoi !), elle réussit néanmoins à s’imposer grâce à son charme.

Mais l’acteur le plus déjanté présent dans le film est bien Tommy Lee Jones. Avec sa dégaine de « hippie », il incarne un dealer vraiment atypique. Un rôle assez surprenant de sa part mais qui lui colle étonnement bien ! En revanche, grosse déception concernant Sam Hazeldine… Dans son rôle de leader du gang des méchants, il n’est pas le bon profil attendu… Peu charismatique et assez transparent… Ce qui assez dommage, impactant la crédibilité du film.

Pour résumer… Ce second opus reprend la même recette que son prédécesseur : cascades improbables, bastons et fusillades à foison et scènes d’action garanties. Bien que le film aura recours à de nombreuses facilités scénaristiques, il restera néanmoins divertissant avec une histoire très simple. Clichés américains à perte de vue bien évidemment ! Et puis on retrouve un Jason Statham invincible, avec un bon jeu d’acteurs et d’un fort charisme. Déconnectez votre cerveau durant la diffusion, ouvrez vos yeux et vos oreilles et laissez-vous divertir par « Mechanic : Résurrection ».

Ma note : 12/20

Publicités

Un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s