Bridget Jones Baby

bjb

Fiche : 

Résumé :

Après avoir rompu avec Mark Darcy, Bridget se retrouve de nouveau célibataire, 40 ans passés, plus concentrée sur sa carrière et ses amis que sur sa vie amoureuse. Pour une fois, tout est sous contrôle ! Jusqu’à ce que Bridget fasse la rencontre de Jack… Puis retrouve Darcy… Puis découvre qu’elle est enceinte… Mais de qui ?

Ma Critique :

« Bridget Jones Baby » est le troisième volet de la célèbre trilogie racontant les péripéties amoureuses de Bridget Jones. Incroyable mais vrai : Les deux premiers films de la saga, à savoir « le Journal de Bridget Jones » (2001) et « Bridget Jones : l’âge de raison » (2004), avaient rapporté plus de 540 millions de dollars de recettes dans le monde. Au vue de ce grand succès, il était donc envisageable de retenter l’aventure afin de séduire les plus grands fans de cette gaffeuse hors-pair. Ayant réalisé le premier volet, Sharon Maguire reprend le projet, plus déterminée que jamais ! Et contrairement aux autres, ce troisième opus n’est étonnement pas l’adaptation du troisième roman d’Helen Fielding, sorti en 2013. Une décision volontaire de la part de StudioCanal qui a voulu jouer la carte de l’originalité en créant le scénario. Quel est le résultat ? Retrouve t’on l’humour « So-British » de ses prédécesseurs ? Il est temps d’en discuter autour d’une petite critique, sur MediaShow !

Un coup de jeune à la saga !

Douze ans après le second volet des aventures de Bridget Jones, la joyeuse gaffeuse blonde reprend du service… et toujours célibataire ! Maintenant âgée de 43 ans, elle cherche tant bien que mal à trouver le mec parfait. Bien que la tâche soit difficile, l’une de ses amies l’emmène dans un festival de musique où elle rencontre Jack… mais retrouve aussi Mark quelques temps après… et puis elle tombe enceinte… Qui est le père ? Telle est la question que la réalisatrice va emprunter pour créer son scénario, très malin et savoureux. Retrouver notre chère Renée Zellweger dans ce fouillis sentimental engendra bien évidemment de nombreuses situations tordantes, provoquant ainsi de nombreux fous-rires mémorables dans la salle de cinéma. En effet, ce nouvel épisode est assez inattendu et paradoxal car sa trame n’est pas d’une grande originalité (pas trop de renouvellement scénaristique) mais surtout d’une parfaite réussite pour donner un coup de jeune à la saga.

Un bel effort de modernisation en quelque sorte ! On y retrouve tous les bons ingrédients d’une comédie, à savoir un rythme équilibré, un léger suspens avec cette part de mystère sur l’identité du père, une bonne dose d’humour et une bande sonore « pop » qui apportera un véritable vent de fraîcheur à l’œuvre. De plus, l’humour « So-British » est bien évidemment conservée, avec tout de même des dialogues (mais aussi des lieux comme le festival) un peu plus « jeunes » dans le but de séduire un public plus large et jeune. . Puis, les personnages sont bien étudiés, avec certaines folies comme pour le médecin ou la nouvelle patronne de Bridget. Enfin, Sharon Maguire incorporera, dans son film, des thèmes fortement d’actualités tels que les mouvements féministes, toujours dans le but de rajeunir la saga. Bridget Jones est le modèle de la femme moderne et restera comme l’un des phénomènes cinématographiques !

Un casting toujours en forme.

Le casting est aussi une part importante pour la réussite de ce troisième volet. En effet, il était impensable de créer une suite aux aventures de Bridget Jones sans… Renée Zellweger ! Elle est de retour dans la peau de son personnage « favori », toujours aussi resplendissante et à fond dans son rôle de femme irresponsable, maladroite et beaucoup plus attachante que dans les précédents opus. A ses côtés, on retrouve l’acteur américain Patrick Dempsey, connu pour son rôle dans la série « Grey’s Anatomy ». Il prend le rôle du personnage rival de Mark Darcy. Il succède donc à Daniel Cleaver et réalise une belle prestation ! Colin Firth est aussi de retour avec son personnage toujours aussi froid mais terriblement charismatique et nous propose encore une belle interprétation.

Enfin, les seconds rôles des premiers opus sont toujours présents (Shirley Henderson, James Callis, etc.), tandis que de nouveaux apparaîtront, assez bien étudiés pour certains et carrément déjantés pour d’autres. On prendra l’exemple avec Emma Thompson dans le rôle du Dr Rawlings, franche et vraiment drôle, ou encore Gemma Jones dans le rôle de la mère de Bridget, complètement timbrée. En bref… un casting vraiment génial !

Pour résumer…  Ce troisième opus est une comédie forte sympathique et très distrayante. Sans toucher l’originalité, Sharon Maguire réussit parfaitement à donner un beau coup de jeune à la saga, sans pour autant sombrer dans le ridicule. ! On y retrouve tous les bons ingrédients d’une comédie, à savoir un rythme équilibré, un léger suspens avec cette part de mystère sur l’identité du père, une bonne dose d’humour assez jeune et toujours « So-British » et enfin une bande sonore « pop » qui apportera un véritable vent de fraîcheur à l’œuvre. Enfin, le casting est toujours au top de sa forme, avec l’apparition de rôles secondaires assez étonnant !

Ma note : 15/20

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s