Doctor Strange

strange

Fiche : 

Résumé :

Doctor Strange suit l’histoire du Docteur Stephen Strange, talentueux neurochirurgien qui, après un tragique accident de voiture, doit mettre son égo de côté et apprendre les secrets d’un monde caché de mysticisme et de dimensions alternatives. Basé à New York, dans le quartier de Greenwich Village, Doctor Strange doit jouer les intermédiaires entre le monde réel et ce qui se trouve au-delà, en utlisant un vaste éventail d’aptitudes métaphysiques et d’artefacts pour protéger le Marvel Cinematic Universe.

Ma Critique :

« Doctor Strange » est le 14ème film de l’univers cinématographique Marvel. A noter que ce personnage avait déjà eu une première version en 1978 ainsi qu’un film d’animation en 2009. Et après le décevant troisième opus du super-héros Captain America, Marvel Studios recherchait absolument de l’innovation dans leurs long-métrages, afin de séduire un public encore plus large. C’était le cas des « Gardiens de la Galaxie » en 2014 ! Quoiqu’il en soit, ce nouveau film fantastique repose donc sur une origin story consacrée au docteur Strange. A la réalisation, il fut difficile de choisir le leader. Après, Mark Andrews, Dean Israelite ou encore Jonathan Levine, c’est finalement Scott Derrickson qui s’y colle, cinéaste du genre paranormal avec Délivre-nous du mal (2014) ou encore Sinister (2012). Le problème se répercuta également sur le choix de l’acteur principal. Joseph Gordon-Levitt, Johnny Depp, Jared Leto, Ryan Gosling, Colin Farrel… Et c’est Benedict Cumberbatch qui fut le grand gagnant !

Maintenant que nous savons qui est le réalisateur et l’acteur principal, qu’en est-il du long-métrage ? Au même rang que « les Gardiens de la Galaxie » ! Ce dernier était très attendu par les fans de la franchise avec une conquête d’originalité sur le schéma narratif. En effet, Marvel Studios trouve toujours le moyen de nous en mettre pleins les yeux mais les spectateurs sont plus exigeants de nos jours. Au final, le résultat est … extraordinaire ! Avec un aspect visuel étincelant, un scénario solide et captivant ainsi qu’un jeu d’acteurs remarquable, « Docteur Strange » nous plonge au cœur d’un monde scientifique époustouflant ! Avec ces quelques mots d’introduction, rentrons un peu plus dans les détails ! C’est parti avec MediaShow !

Et paf ! Une claque visuelle !

Le tournage de Docteur Strange a commencé en novembre 2015 au Népal, dans la vallée de Katmandou, avec quelques projections à New York et Hong Kong ! Habitué à voir une esthétique visuelle très classique de la part de Marvel Studios avec de grosses explosions et des cascades à gogo, la mise en scène de thèmes originaux, dans « Docteur Strange », tels que la magie et le spirituel, donnait une lueur d’espoir sur l’approche d’un nouveau style visuel. Au final, c’est une belle réussite car évidemment le gros point fort de ce long-métrage est son … esthétique avec enfin du grand Marvel, comme on avait pu avoir dans « les Gardiens de la Galaxie ».  Une vraie claque visuelle ! Les amateurs de science-fiction vont être franchement satisfaits du travail fourni pour un rendu juste envoûtant.

Effectivement, nous retrouvons beaucoup d’éléments visuels proche de la science et de la magie comme les projections astrales, la manipulation du temps, la téléportation, les mondes parallèles ou encore la vie extraterrestre. D’une part, on pourra remarquer que Derrickson s’est fortement inspiré de la dimension du film « Inception » en 2010. De plus, tous ces éléments sont bien évidemment projetés à l’aide des effets spéciaux tout bonnement époustouflants : la déformation des structures, la maîtrise des espaces, le changement de gravité, le monde spirituel (voir surréaliste) rempli de couleurs où Docteur Strange se voit transporté (les amateurs de stupéfiants y seront habitué ! haha) ou encore la magnifique reproduction des « tours de magie » avec des jeux de lumières vraiment bien maîtrisés. Un véritable travail post-production qui est très soigné et vraiment agréable à visionner.

Et à votre grande surprise… bien que je la déteste, la 3D est vraiment utile dans ce long-métrage et apporte véritablement un champ de profondeur sur de nombreuses scènes d’action. Ca ne pique pas les yeux pour une fois ! Enfin, je terminerai cette partie sur la bande sonore qui est aussi un élément indispensable au film. Douce et envoûtante, elle s’associe parfaitement avec les différentes thématiques telles que la téléportation ou encore l’aspect spirituel du long-métrage. En résumé, « Docteur Strange » a le mérite de nous plonger dans un univers fascinant et mystérieux.

Un scénario solide et captivant

Le maître des arts mystiques débarque sur nos écrans. Docteur Stranger est un neurochirurgien friqué et très arrogant. Jusqu’au jour où son accident de voiture lui fait perdre toutes capacités sur ses mains. Vient alors une période de dépression qui l’emmènera au Népal afin d’y découvrir un endroit mystérieux… Je ne vous en dis pas plus pour la suite mais l’histoire a réellement cette capacité d’attirer notre attention durant tout le film. Il est vrai que le schéma narratif est relativement classique avec une origin story où le personnage principal se met en quête de trouver une solution à la catastrophe qui lui est arrivée. Ce schéma est également très périlleux, comme on avait pu voir avec le remake « des Fant4stiques ». Mais Derrickson a su parfaitement maîtrisé la réalisation, qui est propre et très fluide. Niveau scénario c’est donc très correct avec un très bon rythme crescendo et de nombreux rebondissements. Ce n’est donc pas le gros point fort du film mais ce n’est sûrement pas un mauvais élément non plus.

Au-delà d’une trame narrative classique et solide, le contenu du film reste aussi très intéressant car il ouvre les portes sur un nouvel univers du monde Marvel. En effet, de nouveaux thèmes (encore jamais introduits dans les autres Marvel au cinéma) relatifs à la science et la magie seront mis en avant tels que le multivers, les arts mystiques, la téléportation et j’en passe. Tout ceci est parfaitement introduit dans l’univers Marvel et réussit à ne pas contredire sur ce qui avait été déjà fait auparavant. Enfin, le personnage de Stephen Strange est assez incroyable et se révèle très captivant car ses pouvoirs reposent enfin sur une source original : la magie ! Fini les expériences scientifiques loupées ! Fini les technologies futuristes ! Et surtout… Fini les évolutions génétiques ! Place au grandiose et au monde mystique ! Et franchement le personnage a carrément de la gueule au cinéma. On suit son apprentissage avec attention pour enfin arriver au début de son apogée. Son humour est également une surprise. Toujours utilisé à bon escient, il se révèle efficace et apporte de la légèreté au film ainsi que des situations cocasses. Parfois un peu trop c’est vrai mais sans grand impact ! Enfin, le méchant n’est pas encore assez développé… un manque de charisme que l’on retrouve souvent chez Marvel Studios. Néanmoins, l’ensemble est porté par un casting talentueux.

Un casting remarquable

Benedict Cumberbatch et Chiwetel Ejiofor s’allient dans ce nouveau film Marvel, après avoir joué ensemble dans l’oscarisé « 12 Years a Slave ». Tout d’abord, Benedict était sans doute le meilleur acteur pour jouer Docteur Strange parmi la liste du réalisateur. Après avoir, lors d’une année sabbatique, passé un an à faire du bénévolat en tant que professeur d’anglais dans un monastère bouddhiste, le côté spirituel du personnage lui était très familier. Son interprétation est juste et il trouve le parfait équilibre dans son jeu d’acteur avec une part d’arrogance, et l’autre courageuse et téméraire.

A ses côtés, nous retrouvons le charisme indéniable de Tilda Swinton (« Le Monde de Narnia », 2005), qui s’attache parfaitement à la personnalité de son personnage.  Nous retrouverons également Chiwetel Ejiofor avec également un bon jeu d’acteur et un sens de l’humour toujours aussi plaisant. Face à eux, c’est Mads Mikkelsen et ses coéquipiers qui prennent le lead sur les méchants. Et dû au manque de charisme de leurs personnages, ces acteurs n’auront malheureusement pas la capacité de jouer leur rôle pleinement. Dommage car Mads Mikkelsen avait parfaitement joué le rôle du méchant dans « Casino Royale » en 2006. Enfin, les seconds rôles joués par Rachel McAdams ou encore Benedict Wong sont aussi remarquables. Un très bon casting dans l’ensemble !

Pour résumer… Enfin une adaptation Marvel qui a de la gueule ! Après l’excellent « Les Gardiens de la Galaxie », on était vraiment impatient de trouver un peu d’originalité dans cet univers. Pari gagné pour Scott Derrickson avec « Doctor Strange », magnifique long-métrage fantastique. Avec un aspect visuel étincelant, un scénario solide et captivant ainsi qu’un jeu d’acteurs remarquable, le film nous plonge au cœur d’un monde scientifique et mystique époustouflant ! A voir absolument !

Ma note : 17/20

Publicités

2 commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s