Premier Contact

premiercontact

Fiche : 

Résumé :

Lorsque de mystérieux vaisseaux venus du fond de l’espace surgissent un peu partout sur Terre, une équipe d’experts est rassemblée sous la direction de la linguiste Louise Banks afin de tenter de comprendre leurs intentions.

Face à l’énigme que constituent leur présence et leurs messages mystérieux, les réactions dans le monde sont extrêmes et l’humanité se retrouve bientôt au bord d’une guerre absolue. Louise Banks et son équipe n’ont que très peu de temps pour trouver des réponses. Pour les obtenir, la jeune femme va prendre un risque qui pourrait non seulement lui coûter la vie, mais détruire le genre humain…

Ma Critique :

Adaptation du roman écrit par Ted Chiang en 1994, intitulé « Story of Your Life », Premier Contact (Arrival) est un film de science-fiction bluffant et vraiment brillant. Il a été réalisé par Denis Villeneuve, un réalisateur québécois très productif depuis son premier long-métrage « Incendies » en 2010. Déjà à sa cinquième réalisation, cet homme nous avait également conquis avec « Prisoners » en 2013, mais aussi « Sicario » en 2015. Il décide alors de commencer son aventure dans le monde de la science-fiction, tout en préparant son prochain film « Blade Runner 2049 » prévu en septembre 2017.

Qu’en est-il de Premier Contact ? Avec ses talents artistiques digne d’un Xavier Dolan, Denis Villeneuve va-t-il réussir à se démarquer dans ce monde si vaste ? La réponse est… Oui ! En redéfinissant le genre comme l’avait fait « 2001, l’Odyssée de l’Espace » ou encore « Interstellar », ce long-métrage nous propose une magnifique réflexion sur le langage et la découverte de l’étranger. « Le langage est la première arme utilisée lors d’une guerre » selon Amy Adams. Rentrons dans les détails.

Un vent d’originalité sur la science-fiction

Avec son œuvre s’adressant à notre réflexion et notre sensibilité esthétique, Denis Villeneuve marque symboliquement son arrivée au cœur du genre de la science-fiction. L’histoire ? La Terre voit subitement débarquer douze mystérieux vaisseaux extraterrestres, stationnés à quelques mètres du sol. Louis Banks, professeur de langues, se voit engager dans une équipe d’experts afin de comprendre la raison de leur venue. Sont-ils pacifiques ou une menace pour l’Humanité ? L’intrigue ressort des grands classiques de la science-fiction.

Et pourtant… Denis Villeneuve impressionne et nous propose un long-métrage où les effets spéciaux seront au service de sa magnifique réflexion et de sa beauté visuelle. L’élément central de l’intrigue se concentre sur le langage, celui des extraterrestres, mais aussi la découverte de l’étranger. Le réalisateur en propose ainsi une réflexion envoûtante sur ces éléments. Enfin, le film expose également la fragilité de l’Homme en termes de coopération. Pleins de thématiques très bien amenés et assemblés pour un résultat remarquable.

premiercontact1

Afin de rester cohérent avec son style, Denis Villeneuve réutilise sa recette qui a magnifiquement fonctionnée dans « Enemy ». Si le film proposait une rencontre entre un homme et son semblable, « Premier Contact » se questionne sur celle entre les hommes et leurs opposés. Le réalisateur insiste ainsi énormément sur le langage des extraterrestres, qui est ici le seul moyen de communication entre ces deux civilisations. Le travail fourni sur cette thématique est incroyable et nous montre qu’il est possible de créer un excellent film de science-fiction, sans pour autant bourrer le film de scènes d’action.

Place à notre concentration et notre réflexion face à un sujet assez complexe et très bien construit ! Enfin, le rythme se veut volontairement lent durant la première moitié afin de garder une part de mystère et de suspense sur cette soudaine venue étrangère. Ce dernier bascule avec un final vraiment déroutant et qui renverse totalement le déroulement de l’histoire mais aussi la vie de Louis Banks. Une belle montée en puissance !

Une autre vision des extra-terrestres.

« Premier Contact » est également intéressant sur le travail fourni concernant la conception des extraterrestres. Le film se place à côté des gros blockbusters en nous offrant une autre vision différente de ces êtres. Dirigée par Bradford Young, cette nouveauté artistique a permis de les placer, non plus comme des destructeurs de l’espèce humaine, mais un pilier d’entraide pour l’Humanité. Enfin, cette civilisation se démarquera grâce à leur apparence vraiment originale, à un langage innovant et mystérieux, mais aussi grâce à leurs vaisseaux.

D’autre part, le réalisateur Québécois n’hésite pas à faire référence à l’un des « maîtres » de la science-fiction, Stanley Kubrick et notamment à l’un de ses films mondialement connu : « 2001, l’Odyssée de l’Espace ». On y retrouve ainsi quelques clins d’œil comme la forme du vaisseau en référence au monolithe noir, ou encore la combinaison portée par Amy et Jeremy.

premiercontact3

Enfin, je terminerai sur l’aspect visuel et esthétique du long-métrage. Grâce à une mise en scène remarquable et avec seulement deux décors, à savoir le camp militaire et le vaisseau, Denis Villeneuve arrive à nous transporter dans cet univers si atypique. Le langage des extraterrestres est visuellement élégant. Le jeu de caméra est incroyable, tout comme la bande sonore réalisée par Richter et Johannsson (ce dernier avait également travaillé sur Sicario). Enfin, la photographie, dirigée par Roger Deakins, contribue également à la réussite du long-métrage.

Le choix évident d’Amy Adams

Terminons la critique en faisant le point sur le casting. L’actrice avait décidé de faire un petit break pour sa vie familiale mais en voyant le scénario et le réalisateur, Amy Adams tente l’aventure ! L’actrice commence à prendre de l’ampleur à Hollywood avec de très bonnes performances comme dans « Big Eyes » de Tim Burton ou encore récemment dans le rôle de Loïs Lane. C’est encore une réussite dans « Premier Contact » en nous proposant son jeu d’actrice sensible et innocente. Le rôle correspond parfaitement à sa personnalité.

A ses côtés, Jeremy Renner et Forest Whitaker proposent également de très bonnes interprétations. Le duo est d’ailleurs très complice et fait un magnifique contraste face à la civilisation humaine, complètement déchirée sur ses choix face à l’arrivée des extraterrestres. Enfin, les seconds rôles, tels que l’agent Halpern incarné par Michael Stuhlbarg, sont également honorables. Un casting solide et efficace !

premiercontact4

Pour résumer… « Premier Contact » est la grosse surprise de l’année dans le genre science-fiction. Réalisé par Denis Villeneuve, le long-métrage propose une belle réflexion sur le langage et la découverte de l’étranger. Loin des gros blockbusters, le film se distinguera de par son esthétique exceptionnelle mais aussi un véritable travail sur la conception unique des extraterrestres ! Enfin, le casting est honorable avec un duo Adams/Reiner très complice !

Ma note : 17/20

Publicités

Un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s