Passengers

passengers1

Fiche : 

Résumé :

Alors que 5000 passagers endormis pour longtemps voyagent dans l’espace vers une nouvelle planète, deux d’entre eux sont accidentellement tirés de leur sommeil artificiel 90 ans trop tôt. Jim et Aurora doivent désormais accepter l’idée de passer le reste de leur existence à bord du vaisseau spatial. Alors qu’ils éprouvent peu à peu une indéniable attirance, ils découvrent que le vaisseau court un grave danger. La vie des milliers de passagers endormis est entre leurs mains…

Ma Critique :

Après la belle réussite de « Premier Contact » par Denis Villeneuve en novembre dernier, les films de science-fiction pour cette année ont donc du souci à se faire ! En effet, de par son esthétique exceptionnel mais aussi une belle réflexion sur le langage et la découverte de l’étranger, ce dernier fut une agréable surprise ! Pour un budget de 120 millions de dollars, Morten Tyldum, réalisateur de l’excellent « Imitation Game » en 2015, tente sa chance en cette fin d’année avec « Passengers », un long-métrage alliant romance et science-fiction.

Le scénario est écrit par Jon Spaihts (« Prometheus » et « Doctor Strange ») et nous raconte le périple de Jim et Aurora, accidentellement tirés de leur sommeil artificiel 90 ans trop tôt, alors qu’ils voyageaient à bord d’un vaisseau dans l’espace vers une nouvelle planète. Le casting est porté par le duo Chris Pratt et Jennifer Lawrence. Mais… au final… que vaut réellement ce long-métrage ? Innovation ou en manque d’inspiration ? Tentons l’analyse au travers de cette nouvelle critique MediaShow !

The spaceship Avalon from Columbia Pictures' PASSENGERS.

Une belle réussite sur le plan esthétique…

Commençons tout doucement… par l’un des seuls points positifs du film : son visuel. On ne va pas se mentir… La direction artistique est irréprochable, voire trop… à en oublier le scénario ! Tout d’abord, le metteur en scène a fait preuve d’une grande originalité sur la conception du vaisseau, l’Avalon, un engin rotatif et capable de générer une gravité artificielle. Sûrement la chose la plus réussie du long-métrage d’ailleurs. Sa forme est vraiment intéressante, découpée en 3 hélices et peut rappeler un peu l’univers de Star Wars. L’intérieur est étonnant avec un style inspiré des paquebots de croisière de luxe : le Grand Halle, les salles de divertissement, la salle d’Hibernation ou encore l’immense hangar où sont stockées les provisions nécessaires pour la nouvelle planète. Vraiment épatant ! Enfin bref… de quoi nous faire un peu rêver !

D’autre part, côté effets spéciaux, c’est vraiment impeccable et également une belle réussite : les scènes d’action et de perte de gravité sont vraiment impressionnantes, et les décors extérieurs sont soignés et très réalistes. On retrouve, en quelque sorte, une version améliorée du long-métrage « Gravity ». La 3D est bien exploitée afin de donner une profondeur aux scènes tournées dans l’espace et bien d’autres, comme celle où les deux acteurs contemplent une planète depuis le vaisseau. Enfin, le tout est accompagné d’une bande sonore entraînante et qui colle parfaitement à l’ambiance du film ! Malheureusement, bien qu’il soit rempli de bonnes idées, le scénario ne volera pas très haut…

passengers4

Mais… Un vide scénaristique !

Bon… Le film est visuellement agréable. On peut rajouter à cela les nombreuses notes d’humour qui tapissent la première partie du film. Le duo formé par Jennifer Lawrence et Chris Pratt est glamour et attachant. On appréciera leur jeu d’acteur et leur complicité. Mais à part ça… Il n’y a pas grand-chose à retenir sur le scénario… Le contexte de l’histoire est cohérent, logique mais pas du tout révolutionnaire. C’est bien dommage car l’intrigue et la bande-annonce offraient une vision positive et mystérieuse du long-métrage avec plusieurs éléments d’accroche science-fiction intéressants, comme le module d’hibernation, le voyage dans l’espace ou encore la création de nouvelles planètes comme Homestead II. Au final, le film est sans grande surprise et surtout absorbé par cette histoire romantique qui recouvrera l’intégralité des idées cités précédemment.

Tout d’abord, le long-métrage manque cruellement d’enjeux ! On pourra reprocher un réel vide dans le développement du scénario. En effet, on nous présente brièvement le contexte de l’histoire sans trop rentrer dans les détails ou encore une rapide évolution psychologique de Jim (une barbe ne suffit pas hein…), ce qui nous laisse un premier aperçu décevant. D’où vient cette envie de partir sur une autre planète ? Qui est cette mystérieuse entreprise ? Tant de questions laissées à l’abandon et qui auraient pu constituer une meilleure introduction. C’est également le cas pour les scènes d’action qui semblent former la moitié du film, mais qui à chaque fois sont expédiées en une poignée de minutes sans aucune crédibilité. Ainsi, l’ensemble plonge dans un gouffre de facilités scénaristiques.

D’autre part, le long-métrage est LONG… trop long ! Le rythme est plat, on s’ennuie beaucoup trop et le peu de rebondissements présents est inintéressant ou du déjà-vu. La mise en valeur d’un couple isolé est intéressante mais cette relation met beaucoup trop de temps à se mettre en place, elle manque d’originalité (une mauvaise imitation de « Titanic » dans l’espace quoi) et au final elle piétine complètement l’intrigue principale, à savoir le voyage spatial. Enfin, dernier élément négatif : le mélange des genres n’est pas du tout équilibré. La science-fiction n’est qu’un prétexte pour introduire cette aventure romantique. Ainsi, le réalisateur se prend les pieds dans le tapis et délaisse vraiment toutes ses bonnes idées au service d’un film romantique banal et bancal mais… tout de même sympathique !

passengers3

Un casting qui rattrape le flop scénaristique !

Petit mot de la fin sur le casting de « Passengers ». Il est porté par un duo attachant, formé par Jennifer Lawrence et Chris Pratt. Les deux acteurs nous proposent de bonnes interprétations et leur complicité est appréciable. On apprécie toujours l’humour et l’aisance de Chris Pratt dans son rôle, comme on a pu le voir dans « Les Gardiens de la Galaxie ». Mais on pourra également admirer la douceur et la sensibilité de Jennifer ! Enfin, vous retrouverez, dans les seconds rôles, Michael Sheen, vraiment bon dans le rôle d’Arthur l’Androïd, et Laurence Fishburne, qui fera un passage « éclair » dans le rôle de Gus Mancuso. Un casting de qualité et qui rattrapera le flop scénaristique !

Pour résumer… « Passengers » est au final une grosse déception pour cette fin d’année 2016. Au vu de la bande-annonce et de l’intrigue, le film semblait prometteur ! Mais malheureusement, ce blockbuster demeure vraiment bancal sur son scénario, où la science-fiction se fait absorber par une histoire romantique sans grand intérêt. En revanche, l’esthétique est grandiose, avec une bande sonore entraînante. Enfin, le casting est honorable et porté par un duo attachant ! Avis assez partagé. 

Ma note : 12/20

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s