Les Schtroumpfs et le Village Perdu

lessch.jpg

Fiche :  

Résumé : 

La Schtroumpfette, le Schtroumpf costaud, le Schtroumpf à lunettes et le Schtroumpf maladroit ont filé en douce pour suivre une carte vers un mystérieux village. Mais le chemin qui y mène regorge d’embûches, de créatures magiques et de souterrains labyrinthiques. Il leur faudra par ailleurs redoubler de prudence puisque Gargamel n’est pas loin et compte bien les arrêter.

Ma Critique : 

Après les deux premiers volets des aventures des Schtroumpfs en « live action », Sony Pictures porte de nouveau à l’écran nos amis les petits êtres bleus, au cœur d’un film d’animation, « Les Schtroumpfs et le village perdu », fortement inspiré de la bande dessinée de Peyo. Metteur en scène de « Shrek 2 » et de « Gnoméo et Juliette », Kelly Asbury se charge de la réalisation du film, accompagné du scénariste Karey Kirkpatrick ayant participé à l’écriture de « Chicken Run » et de « H2G2 : Le Guide du voyageur galactique ». Pour terminer cette petite présentation, nous retrouverons Laëtitia Milot, Gérard Hernandez mais aussi Arié Elmaleh pour les voix françaises.

Mais… au final, quel est le résultat de cette nouvelle aventure au cœur de la Forêt Interdite ? Tentons d’exposer les points positifs et négatifs de ce nouveau film d’animation, au travers de cette nouvelle critique sur MediaShow ! Ça va Schtroumpfer !

Les Schtroumpfs et le village perdu : Photo

Bienvenue au pays des Schtroumpfs.

Allez ne faisons pas trop durer le suspense… c’est schtroumpfement excellent, nettement mieux que ses prédécesseurs ! Enfin un film d’animation qui respecte vraiment l’univers des Schtroumpfs, un monde coloré, drôle et qui respire l’esprit d’aventure. L’histoire s’inspire de la bande-dessiné « les Schtroumpfs et le village des filles », et nous emmène découvrir un mystérieux village au cœur de la Forêt Interdite, aux côtés de la Schtroumpfette, du Schtroumpf costaud, du Schtroumpf à lunettes et du Schtroumpf maladroit. Face à eux, Gargamel fera tout pour les arrêter afin de du secret renfermant de ce village. Préparez-vous à schtroumpfer !

Même si le scénario ne propose aucune prise de risques, Kelly Asbury offre une histoire intrigante, parfaitement rythmée, avec un excellent moment en famille à la clé ! En effet, le scénario a l’avantage d’être riche en nous offrant un univers extraordinaire, avec un véritable sens du détail et une imagination débordante. On y découvre une Forêt interdite qui dégage une belle originalité sur les créatures surprenantes, parfois complètement loufoques, qu’elle renferme mais également sur les décors envoûtants qui la composent. Entre des insectes dragons, des fleurs boxeuses ou encore une coccinelle « connectée », le scénariste a plus d’un tour dans son sac pour nous émerveiller.

D’autre part, les personnages sont variés, et attachants avec toute une panoplie de schtroumpfs ayant chacun leur spécificité, tout en retrouvant les plus familiers comme notre ami le Grand Schtroumpf et toute sa bande ! Ils sont bien travaillés, tout particulièrement la Schtroumpfette dont l’histoire met en valeur son passé et qui aura un véritable impact sur le déroulement de cette aventure. Face à eux, Gargamel sera toujours aussi pathétique et drôle avec ses deux animaux de compagnie ! Enfin, si on devrait relever le seul défaut du film, c’est qu’il reste avant tout très enfantin, avec un humour un peu tiré par les cheveux par moment. Malgré ce point un peu gênant, les moins jeunes auront tout de même leur moment de nostalgie !

Les Schtroumpfs et le village perdu : Photo

C’est schtroumpfement beau !

Le film est également une schtroumpf réussite sur la direction artistique. Cet univers est cette fois-ci entièrement animé, contrairement aux précédents opus, et ceci peut être vu comme un sacré avantage vu les résultats graphiques antérieurs. En bref… le rendu visuel est excellent. En effet, les créations que renferment la Forêt Interdite sont magnifiques avec un jeu de couleurs maîtrisé qui offre de la vivacité au film. On pourrait prendre exemple sur la magnifique rivière « enchanté » qui s’oppose gracieusement aux sinistres marécages, ou encore l’idée originale donnée aux lapins, avec leur capacité d’être fluorescent la nuit. Ainsi, le design est vraiment grandiose et permet, dans certains cas, de rendre les personnages vraiment attachants.

Le mode « guimauve » appliqué aux personnages est appréciable, même si certains fans s’attacheront toujours à la version d’origine. Enfin, la bande originale est excellente et donne du dynamisme au film, aussi bien dans les moments d’action que d’émotion.

Pour résumer… Cette nouvelle aventure très colorée des Schtroumpfs est une véritable réussite, sur le plan scénaristique et visuel. L’univers proposé déborde d’imagination afin de nous transporter au cœur de la grandiose et mystérieuse Forêt Interdite. Le film propose une excellente bande sonore et demeure entièrement animé, se rapprochant encore plus du dessin-animé originel. A ne pas manquer !

Note pour le scénario: 4etoiles
Note pour la direction artistique: 4etoiles
Note pour le doublage: 4etoiles

Note Globale :

16/20

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s