Pirates des Caraïbes 5 : La Vengeance de Salazar

106609.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

Fiche :  

Résumé : 

Les temps sont durs pour le Capitaine Jack, et le destin semble même vouloir s’acharner lorsqu’un redoutable équipage fantôme mené par son vieil ennemi, le terrifiant Capitaine Salazar, s’échappe du Triangle du Diable pour anéantir tous les flibustiers écumant les flots… Sparrow compris ! Le seul espoir de survie du Capitaine Jack est de retrouver le légendaire Trident de Poséidon, qui donne à celui qui le détient tout pouvoir sur les mers et les océans….

Ma Critique : 

La saga « Pirates des Caraïbes » est une franchise culte et mondialement connue dans l’univers Disney. En effet, les quatre premiers volets avaient eu un véritable succès, en rapportant environ 3.7 milliards de dollars lors des sorties en salles. Cependant, suite aux nombreuses critiques négatives du quatrième épisode « La Fontaine de Jouvence », Disney se devait de reconquérir le cœur des fans.

Cette année, les réalisateurs Joachim Rønning et Espen Sandberg prennent la relève avec un ultime (ah bon ?) épisode « La Vengeance de Salazar ». L’occasion de renouer les liens avec la saga ! Verdict d’après-séance de MediaShow dans cette nouvelle critique !

Pirates des Caraïbes : la Vengeance de Salazar : Photo Javier Bardem

Les pirates sont de retour !

Verdict : ce nouvel épisode rattrape la déception du précédent volet, mais demeure tout de même inférieur à la trilogie originelle. L’histoire nous emmène au cœur d’une nouvelle aventure aux côtés de notre ami Jack Sparrow, poursuivi par une horde de pirates fantômes dirigée par le capitaine Salazar. Pour se défaire de cette menace, il va devoir monter une alliance précaire avec le jeune Henry, un marin de la Royal Navy, et Carina Smyth, une brillante astronome, afin de retrouver le légendaire Trident de Poséidon. Si le scénario ne va pas forcement faire dans l’originalité, il reste tout de même prenant, très divertissant et il cherche à plonger le spectateur dans une aventure nostalgique pour faire surgir ses souvenirs, en réussissant à créer des liens avec les deux premiers opus. Les mystères de la saga, jusqu’à présent enfouis sous la mer, sont levés ! A quoi sert le fameux compas de Jack Sparrow ? D’où vient cette malédiction régnant sur les mers ?

Si les premières scènes du film sont remarquables sur l’aspect esthétique et sur l’écriture, la suite demeure relativement simple, avec une quête (vers le trident de Poséidon) qui reprend les codes de la franchise, sans apporter de grande nouveauté. En effet, bien que le scénario attire l’attention du spectateur, ce dernier manque tout de même d’enthousiasme, qui aurait pu apporter un véritable coup de « boost » à la saga, et s’appuie de trop sur des facilités scénaristiques. Quelques défauts visibles qui pourront décevoir les spectateurs les plus pointilleux ! D’autre part, le film reste tout de même bien ficelé et se déroule à un rythme effréné, qui ne laisse aucun temps mort aux spectateurs. Ceci grâce à de magnifiques scènes d’action, dont des scènes de combats toujours aussi impressionnantes. Enfin, bien qu’elle puisse paraître lourde durant certains passages, nous aurons encore le droit à cette bonne dose d’humour, omniprésente durant chaque épisode et portée majoritairement par le Capitaine Jack Sparrow. Agréable, elle permettra à la saga de retrouver sa fraîcheur d’antan !

Pirates des Caraïbes : la Vengeance de Salazar : Photo Geoffrey Rush, Javier Bardem

Un vent de fraîcheur sur le casting.

Sur les personnages, mon avis est assez partagé. D’un côté, le retour des principaux protagonistes donnent véritablement le sourire : Capitaine Barbosa, Will Turner, Elizabeth Swann ou encore quelques pirates. Les acteurs sont toujours aussi bons et impliqués dans leurs rôles (l’appel de l’argent ?), hormis peut-être Johnny Depp qui commence un peu à perdre du poil de la bête. De plus, les réalisateurs nous offrent une belle évolution de la vie, si mystérieuse, du personnage de Capitaine Barbosa.

Mais d’un autre côté, le nouveau duo n’est pas si convaincant. Bien que l’alchimie entre Brenton Thwaites et Kaya Scodelario opère efficacement, le portrait respectif de leur personnage demeure peu développé et parfois trop caricatural. Ils ne rivalisent pas face à leurs ainés. La grande surprise de ce long-métrage reste bien évidemment le nouveau méchant, interprété par l’excellent Javier Bardem. Connu pour avoir joué également le méchant dans « No Country for Old Men » et « Skyfall », l’acteur nous offre une prestation mémorable du capitaine Salazar. Oscillant entre humour noire et cruauté absolue, son personnage est charismatique et repris par de splendides effets spéciaux.

Pirates des Caraïbes : la Vengeance de Salazar : Photo Johnny Depp

Une direction artistique remarquable !

Le gros point de ce cinquième volet reste l’excellente direction artistique. Tout d’abord, le plan visuel et la mise en scène sont riches en contenu. Les effets spéciaux sont réussis et bluffants, tout particulièrement pour la horde de pirates fantômes menée par le capitaine Salazar ou encore lorsque l’océan s’ouvre en deux. Les scènes d’action et les cascades sont surprenantes et certaines scènes sont particulièrement bien imaginées, comme celle de la banque ou encore de la guillotine. D’autre part, les décors demeurent fidèles à l’univers de la franchise. Enfin, composée par Geoff Zanelli, la bande originale reste dans la lignée des précédentes bandes sonores, toujours plus épique et entraînante. Elle donne le rythme au film et prouve que la saga peut se passer d’Hans Zimmer, bien que cet homme soit véritablement talentueux.

Pour résumer… Ce cinquième volet de la franchise « Pirates des Caraïbes » rattrape la grosse déception de son prédécesseur. Certains mystères de la saga sont enfin dévoilés par le biais d’une belle aventure nostalgique où les souvenirs des spectateurs seront à l’épreuve. Si le scénario ne va pas forcement faire dans l’originalité, il reste tout de même prenant et très divertissant, avec une belle direction artistique et un nouveau méchant charismatique ! Un vent de fraîcheur ! Et surtout… restez à la fin du générique !

Note pour le scénario : 3etoiles12
Note pour la direction artistique : 4etoiles
Note pour le casting : 4etoiles

Note Globale :

15/20

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s