The Last Girl – Celle qui a tous les dons

the last girl

Fiche :  

Résumé : 

Au fin fond de la campagne anglaise, une base militaire héberge et retient prisonniers un groupe d’enfants peu ordinaires qui, malgré le fait d’avoir été infectés par un agent pathogène « zombie » qui a décimé la planète, demeurent capables de penser et de ressentir des émotions. Lorsque la base est attaquée, Melanie, qui semble être la plus surdouée d’entre eux, réussit à s’échapper en compagnie de son professeur, de deux soldats et d’une biologiste qui ne voit en elle qu’un cobaye indispensable à la découverte d’un vaccin. Dans une Angleterre dévastée, Melanie doit découvrir qui elle est vraiment et décider ainsi de son propre sort comme celui de l’humanité tout entière.

Ma Critique : 

Réalisé par Colm McCarthy, le thriller horrifique « The Last Girl – Celle qui a tous les dons » tire son histoire originale du roman de Mike Carey. Dans ce roman, on s’intéresse à une Terre post-apocalyptique où les humains sont devenus des zombies, suite à la propagation d’un agent pathogène. Un groupe de survivants vont tenter de trouver un antidote à cette infection, en utilisant les gènes d’une mystérieuse enfant, Mélanie, qui a la capacité de cohabiter avec la maladie tout en restant une humaine.

Au casting, nous retrouverons Gemma Arterton, Paddy Considine ou encore Glenn Close. Ce long-métrage arrivera t’il à se démarquer dans cette thématique tant exploitée ? Le verdict d’après-séance dans cette nouvelle critique sur MediaShow !

The Last Girl – Celle qui a tous les dons : Photo Sennia Nanua

Un film de zombies… pas comme les autres !

Sur un thème pourtant très sollicité par le cinéma mais également par les séries, ce thriller horrifique est une excellente surprise. Le meilleur film de l’année dans sa catégorie ? Sûrement ! Colm McCarthy nous propose une réalisation efficace, avec de nombreuses qualités, que les fans de zombies ou encore du jeu vidéo « The Last of Us » (un certain rapprochement scénaristique) vont particulièrement apprécier. Tout d’abord, au lieu de se focaliser sur la survie des derniers rescapés, l’histoire se tourne plutôt vers une quête originale, celle de s’intéresser à l’antidote. Cela rejoint un peu les bases de « Je suis une légende », mais quelques éléments scénaristiques permettent à ce long-métrage de se distinguer des autres. Notamment, on y retrouve de nouveaux concepts : la notion de générations d’infectés avec l’apparition de symbiotes (des hybrides, le cas de l’héroïne) ou encore l’interaction entre les humains et les zombies. Ces idées très intéressantes offre ainsi une nouvelle vision du cadre post-apocalyptique, et évite tout clichés du genre.

D’autre part, le film fait preuve d’une grande maturité dans le développement des personnages. Chacun d’entre eux dégagent une singularité significative, permettant ainsi de les rendre très attachants. Pilier central de l’intrigue, le personnage de Mélanie est incroyablement bien pensé puisqu’elle capable de sauvagerie mais sait rester instinctive et intelligente envers les humains. Elle assure la communication entre ces deux « mondes ». D’ailleurs, il n’y a ni ennemi, ni gentil au sein de l’histoire. Cette vision est ainsi très intéressante puisqu’elle permet d’offrir aux zombies une place prépondérante dans l’histoire (et pas de vulgaires pantins pour effrayer la salle !). Enfin, le réalisateur nous propose un rythme assez lent mais qui, grâce à une excellente atmosphère visuel et sonore, maintient un suspens incroyable afin de libérer une tension psychologique forte. Au final, le scénario trouve un juste équilibre avec une histoire terrifiante, inquiétante et terriblement passionnante, et avec des idées plutôt innovantes !

The Last Girl – Celle qui a tous les dons : Photo Glenn Close, Sennia Nanua

Au coeur d’un monde post-apocalyptique…

Le film de Colm McCarthy propose également de très bonnes choses sur l’aspect artistique et sonore. Afin d’offrir un cadre post-apocalyptique crédible et effrayant, le réalisateur a tourné quelques scènes (l’hôpital abandonné par exemple) au cœur de Tchernobyl. C’est plutôt réussi ! Grâce à ces décors réalistes, ceci permet d’instaurer une atmosphère angoissante et très singulière, dépassant les cadres d’un simple film d’horreur. Les images d’un Londres dévasté sont d’ailleurs très réussies avec des nuances de couleur efficaces. D’autre part, le « design » des zombies est franchement atypique, bien plus impressionnants que ceux présents dans de nombreux films (et séries) existants. Enfin, la bande sonore est clairement appropriée pour le film avec un ton hypnotique, notamment le titre « Gifted ».

Un casting brillant et très émouvant.

Majoritairement féminin, le casting est franchement étonnant avec un jeu d’acteur bluffant, rendant le long-métrage encore plus troublant. La jeune Sennia Nanua, incarnant Mélanie, propose une excellente prestation pour son premier film. Une grande révélation ! Gemma Arteton joue le rôle du professeur Helen Justineau et nous offre une très belle interprétation émouvante. Enfin, Glenn Close, dans le rôle du Docteur Caldwell, est redoutable. La présence masculine est marquée par l’excellent Paddy Considine, afin d’offrir un juste équilibre au casting !

The Last Girl – Celle qui a tous les dons : Photo Gemma Arterton, Sennia Nanua

Pour résumer… Malgré une thématique très exploitée au cinéma, « The Last Girl – Celle qui a tous les dons » demeure un thriller horrifique efficace en apportant de nouveaux concepts au genre. Le scénario fait preuve d’une grande maturité sur le développement de ses personnages et maintient un suspens incroyable grâce à son atmosphère visuelle et sonore. Enfin, le casting est remarquable et très émouvant. Une belle surprise, à ne pas manquer !

TOI AUSSI… PARTAGE TON AVIS SUR LE FILM DANS LES COMMENTAIRES DE L’ARTICLE ! 🙂

Note pour le scénario : 4etoiles
Note pour la direction artistique : 4etoiles
Note pour le casting : 4etoiles

Note Globale :

16/20

La bande-annonce du film : 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s