Spiderman: Homecoming

spidermanhomecoming

Fiche :  

Résumé : 

Après ses spectaculaires débuts dans Captain America : Civil War, le jeune Peter Parker découvre peu à peu sa nouvelle identité, celle de Spider-Man, le super-héros lanceur de toile. Galvanisé par son expérience avec les Avengers, Peter rentre chez lui auprès de sa tante May, sous l’œil attentif de son nouveau mentor, Tony Stark. Il s’efforce de reprendre sa vie d’avant, mais au fond de lui, Peter rêve de se prouver qu’il est plus que le sympathique super héros du quartier. L’apparition d’un nouvel ennemi, le Vautour, va mettre en danger tout ce qui compte pour lui…

Ma Critique : 

Troisième adaptation de l’Homme-Araignée, « Spider-Man : Homecoming » a été réalisé par John Watts à qui l’on doit également « Clowns » qui est sorti récemment en VOD (juin 2017). En effet, après la trilogie de Sam Raimi avec Tobey Maguire puis la dilogie « The Amazing Spider-Man » de Marc Webb avec Andrew Garfield, les Studios Marvel et Sony Pictures retentent l’aventure avec un nouvel acteur à l’affiche… Tom Holland ! Acteur jeune et dynamique, arrivera t’il à tenir correctement le rôle du super-héros ?

Dans ce nouvel opus produit par le célèbre Kevin Feige, Spider-Man affronte le Vautour interprété par Michael Keaton… Un retour aux sources, puisque le super-méchant est le premier affrontement de Spider-Man dans les comics originel (« The Amazing Spider-Man »). Un projet qui avait été d’ailleurs convoité par Sam Raimi pour son quatrième opus, finalement abandonné. Au final, que vaut cette nouvelle adaptation ? Aura-t-on le droit à un scénario fidèle aux comics ? La réponse dans cette nouvelle critique de MediaShow !

Spider-Man: Homecoming : Photo Jacob Batalon, Tom Holland

Un nouvel espoir ?

Malgré un nouveau reboot sur le super-héros, le scénario tient la route, avec une histoire à fort potentiel. En effet, cet « Origin-Story » offre une belle porte d’entrée vers une trilogie prometteuse. Bien évidemment, le film cache quelques défauts que nous verrons dans un second temps. L’intrigue proposée par Jon Watts est assez cohérente et ultra-référencée à l’univers MCU mais également au comics originel : « The Amazing Spider-Man » pour quatre raisons que nous allons lister ci-dessous :

  1. Une belle insertion au sein de l’intrigue du dernier volet de Captain America et de nombreuses interventions d’Iron Man, en tant que mentor de Spider-Man.
  2. Enfin une véritable vie de lycéen pour le héros Peter Parker avec une ambiance « teenagers » plutôt plaisante à regarder.
  3. Qui dit « teenagers », dit forcement humour. L’aspect comique est justement dosé avec un Peter Parker, certes très intelligent, mais qui a toujours le sens de l’humour. On se rapproche donc du caractère originel du comics. Son ami geek offrira également sa bonne dose d’ironie.
  4. Un méchant relativement efficace et charismatique. Là encore le réalisateur tente de se rapprocher du comics, étant donné que le Faucon est le premier ennemi de Spider-Man dans « The Amazing Spider-Man »

Dernier point positif : Le film offre son lot de rebondissements efficace et pour certains franchement étonnants, ce qui permettra de maintenir l’attention du spectateur.

Spider-Man: Homecoming : Photo Tom Holland

Spider-Man est de retour… oups… Iron Man junior !

Maintenant… avec la trilogie de Sam Raimi adaptée du comics « Spider-Man », on était habitué à voir un Spider-Man plus héroïque, plus courageux et surtout plus « naturel ». Dans cette nouvelle adaptation, notre super-héros est trop… « ironmanisé » ! Certes, Jon Watts a pris cette décision dans le but d’innover et de donner un coup de jeune à la franchise mais également de se rapprocher davantage de l’autre comics… mais la transition est selon moi trop brutale. On ne retrouve plus le même plaisir qu’auparavant : aucun rappel sur les origines de Spider-Man et trop de pouvoirs gadgétisés.

On perd donc l’essence même de l’araignée, avec des toiles trop superficielles et l’absence du Spider-Sense. Une habitude sûrement à prendre pour le grand public au cours des prochains opus. D’autre part, à force de multiplier les clins d’œil, Jon Watts en oublie le développement de certains personnages pourtant importants comme Flash Thompson, qui n’est finalement qu’un petit branleur sans intérêt, ou encore Shocker, qui ne fait qu’un passage furtif… Enfin, dernier point négatif : un cruel manque d’action qui, malgré certains rebondissements, fausse complètement le rythme du film. Au final, c’est divertissant… mais sans véritable « effet de surprise » et sans aucune prise de risque sur le scénario… Le film suit son rail !

Spider-Man: Homecoming : Photo Tom Holland

Des effets spéciaux surprenants !  

Malgré le peu de scène d’action, celles présentes dans le film sont franchement monstrueuses avec de terribles effets spéciaux, digne d’un bon film fantastique. De plus, la gestion des mouvements de caméra est maîtrisée, offrant un angle de vue percutant lors des combats. Ce qui permet de plonger le spectateur véritablement au cœur de l’action. Côté costume, c’est une réussite : le Vautour est extraordinaire, mais également celui de Spider-Man. Même si le surplus de technologies peut surprendre, l’ensemble du costume reste impressionnant dans sa constitution (la voix off, comme clin d’œil à Iron-Man, est cool !). Enfin, la bande sonore demeure fidèle à l’ambiance « Spider-Man » et au caractère du super-héros, à savoir branchée, jeune et entraînante. D’ailleurs, la thématique sonore originelle est bien reprise et trouve une part d’originalité, montrant véritablement que Marvel a repris la main sur son super-héros sur le grand écran, lui qui avait oscillé entre les studios Sony et Columbia durant ces dernières années.

Tom Holland… plutôt convaincant…

Après Tobey Maguire et Andrew Garfield, faite place à Tom Holland ! Il y a deux aspects à relever sur l’acteur. D’un côté, il est jeune et dynamique, permettant de coller parfaitement au premier trait de caractère de « Spider-Man » : la cool-attitude. D’un autre, Peter Parker est également censé être un garçon brillant et très intelligent. C’est dans cette deuxième facette que Tom Holland n’arrive pas à incarner pleinement son personnage. Un travail sur son jeu d’acteur, assez bancal, qu’il devra corriger pour les prochains opus. A ses côtés, Robert Downey Jr. est toujours un acteur talentueux, Marisa Tomei (dans le rôle de Tante May) est convaincante (un peu trop cruche parfois ?) ou encore le jeune Jacob Batalon dans un rôle particulièrement hilarant. Enfin, face à lui, Michael Keaton est le véritable atout de ce long-métrage, incarnant le Vautour. Il dégage un tel charisme et une profonde maîtrise de son personnage. Un jeu d’acteur épatant !

Spider-Man: Homecoming : Photo Michael Keaton

Pour résumer… Réalisé par Jon Watts, « Spider-Man : Homecoming » demeure un film fantastique correct, s’insérant parfaitement dans la franchise MCU. Le scénario est fidèle au comics originel avec de nombreuses références pour la majorité pertinente. En revanche, le rythme et le manque d’action seront les deux gros points faibles du film, tout comme un Spider-Man à mon goût trop « ironmanisé » pour un premier opus… Michael Keaton reste le gros point fort de cette nouvelle adaptation ! Un divertissement convenable mais qui ne marquera pas les esprits…  

TOI AUSSI PARTAGE TON AVIS SUR LE FILM DANS LES COMMENTAIRES DE L’ARTICLE ! 🙂

Note pour le scénario : 3etoiles
Note pour la direction artistique : 4etoiles
Note pour le casting : 3etoiles12

Note Globale :

14/20

La bande-annonce du film : 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s