Valérian et la Cité des Mille Planètes

valerian

Fiche :  

Résumé : 

Au 28ème siècle, Valérian et Laureline forment une équipe d’agents spatio-temporels chargés de maintenir l’ordre dans les territoires humains. Mandaté par le Ministre de la Défense, le duo part en mission sur l’extraordinaire cité intergalactique Alpha – une métropole en constante expansion où des espèces venues de l’univers tout entier ont convergé au fil des siècles pour partager leurs connaissances, leur savoir-faire et leur culture. Un mystère se cache au cœur d’Alpha… Une force obscure qui menace l’existence paisible de la Cité des Mille Planètes….

Ma Critique : 

« Valérian et la Cité des Mille Planètes » est la dernière œuvre cinématographique de Luc Besson, après « Lucy » en 2014. C’est aussi l’un des films les plus attendus de l’année ! Avec un budget frôlant les 200 millions d’euros, ce nouveau long-métrage de science-fiction signe le grand retour du réalisateur français sur la scène internationale. Par ailleurs, le film est une adaptation de la série de bandes dessinées de Pierre Christin et Jean-Claude Mézières, publiée pour la première fois en 1967 dans le magazine Pilote : « Valérian et Laureline ». Une franchise qui a fait voyager Luc Besson durant toute sa jeunesse, étant un grand fan.

Accompagné d’un casting intriguant notamment avec le duo Dane DeHaan et Cara Delevingne mais également de guest-stars, quel est le rendu final du nouveau film de Luc Besson ?

Bienvenue dans la cité des Mille Planètes !

Verdict d’après-séance : Malgré ses quelques défauts, ce blockbuster « made in France » fait vraiment plaisir à visionner et apporte un véritable vent de fraîcheur à la science-fiction (de quoi concurrencer ceux d’Hollywood) avec un scénario simpliste mais efficace, avec un univers riche et fascinant et enfin avec un casting honorable. Ces derniers jours, en voyant les critiques acerbes d’Outre-Atlantique (les Américains pour les intimes), on voit véritablement la mauvaise foi des Etats-Unis, une nation tant attachée à leur patriotisme au travers de leurs gros blockbusters. En effet, la marque de fabrique « Cocorico » est certainement la seule explication plausible à ces critiques malhonnêtes, face à un film français rempli de créativité et d’éléments novateurs dans le domaine de la science-fiction.

Ces dernières années, l’écriture des scénarios de Luc Besson n’était pas l’atout majeur de ses réalisations, comme on a pu le voir avec « Lucy » ou « Malavita ». Dans ce nouveau long-métrage, Luc Besson tente d’éloigner cette vision négative avec une histoire plutôt bien ficelée, celle de l’agent Valérian et Laureline qui auront pour mission de voyager au cœur de la cité intergalactique Alpha afin de retrouver un objet tant sollicité : un transmuteur. Au cours de leur mission, le duo va tenter de percer le mystère autour de cette cité… Luc Besson nous fait (re)découvrir la bande dessinée peu connue à sa sauce, avec un univers globalement fidèle : Valérian, Laureline, le Commandeur, le transmuteur, les Shingouz ou encore les Bagoulins seront de la partie ! Le film donne vraiment envie de s’intéresser à la bande dessinée, ce qui est positif !

L’introduction à l’univers est particulièrement intéressante et ouvre le bal sur cette aventure épique, bien rythmée et riche en rebondissements. Et même si l’intrigue est assez prévisible, la construction autour de cet univers est franchement exceptionnelle et Luc Besson prend des risques pour nous impressionner. C’est aussi ça le cinéma… Tenter de nouvelles choses même si le résultat n’est pas parfait ! D’autre part, l’humour est justement dosé autour de ce duo attachant. Le gros point négatif du film demeure dans le développement des personnages et leurs relations. Luc Besson ne creuse pas assez la complexité psychologique des protagonistes et se penche trop sur cette relation amoureuse bancale qui empiète sur le fil conducteur du long-métrage. Même si cette dernière est intéressante, puisqu’elle montre l’amour du réalisateur pour le personnage qui a bercé son enfance (Laureline), elle manque en maturité.

Valérian et la Cité des mille planètes : Photo

Un univers à couper le souffle…

Vous l’aurez compris : le gros point fort du nouveau film de Luc Besson, c’est bien évidemment son aspect visuel avec cet univers débordant d’imagination et d’inspiration. Et ce n’est pas qu’un unique univers mais une multitude où Valérian et Laureline nous font voyager. Il est vrai qu’on ne peut pas s’empêcher de penser au film « Le Cinquième Elément » quand on voit l’esthétique aussi pop culture et colorée de « Valérian et la Cité des Mille Planètes ». Mais Luc Besson pousse encore plus loin l’aspect visuel de son œuvre grâce à un royaume intergalactique hallucinant et créatif. Ceci grâce à la multitude de créatures présentes sur la cité Alpha, avec ses différentes cultures : les Transmuteurs, les Megaptors, les Pearls, les Kortan Dahuk, les Bromosaures, les Shingouz, les K-Tron ou encore les Omelites. Tant d’espèces toutes singulières… on en prend plein la vue croyez-moi !

Les effets spéciaux sont très beaux et la réalisation est fluide. Mon passage préféré reste de loin l’infiltration de Valérian et Laureline dans le marché virtuel avec une belle oscillation entre les deux mondes. D’autre part, le jeu de couleurs est fameux (un feu d’artifice hyper coloré !) et apporte une part de vivacité au scénario. Enfin, je terminerai par féliciter le compositeur français Alexandre Desplat pour la merveilleuse bande originale (à qui l’on doit également celle de « L’Odyssée » ou « The Grand Budapest Hotel ») qui arrive parfaitement à s’inscrire dans l’univers de Valérian.

Dane DeHaan et Cara Delevingne : Un duo qui fonctionne !

Même si le développement des personnages n’est pas au meilleur de sa forme, le casting reste très efficace ! Dane DeHaan, découvert dans « Chronicle », interprète correctement Valérian, apportant à la fois une dose d’humour et de sérieux au personnage. La charmante Cara Delevigne, ancien mannequin, se révèle forte dans son jeu d’actrice au travers de Laureline et s’impose véritablement comme l’héroïne de l’histoire au côté de Valérian. L’alchimie entre les deux acteurs fonctionnent à merveille ! Parmi les seconds rôles, nous pourrons retrouver Clive Owen (dans le rôle du Commandant), Ethan Hawke (dans le rôle de Jolly), la chanteuse Rihanna (dans le rôle de Bubble)… sans oublier Alain Chabat qui incarnera Bob, le Pirate. L’acteur est méconnaissable mais son jeu d’acteur est toujours aussi fameux et humoristique. Un casting magnifiquement porté par le duo Delevigne et DeHaan !

Valérian et la Cité des mille planètes : Photo Cara Delevingne

Pour résumer… Peu importe les nombreuses critiques négatives, « Valérian et la Cité des Mille Planètes », réalisé par Luc Besson, demeure un excellent long-métrage de science-fiction qui, malgré ses quelques défauts scénaristiques, apporte son lot de créativité et d’imagination avec un univers hallucinant et envoûtant. Ajoutons à cela un brillant duo Delevigne et DeHaan, où l’alchimie opère dès le début de l’histoire. Un film qui deviendra culte !

P.S pour les gros rageux : N’oublions pas que Star Wars et Avatar se sont eux-mêmes inspirés de la bande-dessinée de Valérian.

TOI AUSSI PARTAGE TON AVIS SUR LE FILM DANS LES COMMENTAIRES DE L’ARTICLE ! 🙂

Note pour le scénario : 3etoiles12
Note pour la direction artistique : 5etoiles
Note pour le casting : 4etoiles

Note Globale :

17/20


La bande-annonce du film :
 

Publicités

3 commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s