The Flash – Saison 3

the flash saison 3 affiche.jpg

Fiche :  

Résumé :

Barry a finalement remonté le temps pour sauver sa mère, ce qui a totalement changé le présent. Cet univers alternatif est nommé le Flashpoint. Barry s’aperçoit alors rapidement des changements qu’il a causé. De plus, il sera confronté au Docteur Alchemy, un étrange homme masqué capable de donner des pouvoirs à n’importe qui, puis à l’effrayant Savitar, qui se considère comme le Dieu de la Vitesse… 

Ma Critique : 

La deuxième saison de « The Flash » avait permis un gain en maturité scénaristique pour la série, avec une histoire plus prenante qu’auparavant mais également avec l’arrivée d’un ennemi charismatique : Zoom. Cette série a donc pu faire ses preuves sur tous les fronts, avec plus de noirceur et plus de rebondissements efficaces. Et même si le schéma narratif souffre encore pour son aspect répétitif, on ne pouvait qu’espérer d’avoir une troisième saison qui puisse combler les manques.

Barry Allen, interprété par Grant Gustin, est donc de retour pour faire face à un nouvel ennemi : Savitar, le dieu de la vitesse. Verdict sur cette nouvelle saison ? La réponse dans cette nouvelle critique sur MediaShow !

« Je suis l’homme le plus rapide du monde »… On en parle ?

Flash, alias Barry Allen, est-il vraiment l’homme le plus rapide du monde ? Peut-être pas, mais il est surtout le plus rusé. Cette troisième saison se révèle au final encore très répétitive par rapport aux précédents évènements de la série, notamment sur l’ennemi de Flash qui est une nouvelle fois un speedster. Certes, il y a une certaine logique sur le fait de suivre le comics originel mais une césure sur Grodd aurait pu être intéressante. Et même si les créateurs tentent de s’intéresser légèrement à cet ennemi au cours de la saison, le rendu scénaristique est assez décevant dans sa globalité.

Décevant ? Pourquoi ? L’histoire se focalise trop sur la relation entre Barry et Iris. Cela en devient même « étouffant » par moment, d’autant plus que le personnage d’Iris est franchement agaçant dans cette saison. La conséquence : les autres personnages sont mis de côté, avec un développement assez maigre de Kid Flash ou encore de The Rival. Seul le petit nouveau, Julian Albert, s’en sort vraiment bien avec un personnage étonnant, ainsi que le nouveau Harrison Wells. Hormis cela, l’ambiance reste assez fidèle à la série et le mélange d’action, d’humour et de suspens reste plutôt efficace.

Bien que la troisième saison apporte peu de développement à l’univers de la série, l’intrigue qu’elle renferme contient tout de même quelques éléments intéressants, notamment les origines de Savitar, bien que le personnage manque un peu en crédibilité. Le dénouement de la série est franchement pas mal avec trois derniers excellents épisodes qui apportent des pistes assez encourageantes pour la prochaine saison qui est prévu très prochainement. En bref… une petite déception sur le plan scénaristique !

Une direction artistique en légère chute…

La déception se fait aussi ressentir sur les effets spéciaux. Si la deuxième saison a proposé des images de synthèse maîtrisées afin de rendre les combats plus dynamiques, ceux de la troisième saison sont en revanche assez moyens. Les doublures de synthèse pour certains personnages, comme Savitar, sont parfois trop visibles et donc peu crédibles. En revanche, la majorité des affrontements entre speedsters sont vraiment pas mal. De l’action bien géré ! Concernant le design des nouveaux protagonistes, c’est vraiment moyen… le Look de Savitar et Dr Alchemy… en mode Power Rangers quoi !

Le véritable point positif de la direction artistique reste une nouvelle fois la bande originale, avec un thème principal toujours aussi entraînant notamment lors des apparitions de Savitar ou de Kid Flash !

Un casting toujours aussi bon.

Comme pour les précédentes saisons, le casting est toujours aussi et ne fait qu’augmenter en expérience. Grant Gustin nous propose un jeu d’acteur totalement maîtrisé et nettement plus mature. Il est particulièrement pour gérer les deux rôles, Barry et The Flash. Parmi les autres acteurs, la Team Flash est toujours au grand complet, exceptionnelle et très attachante : Candice Patton (qui pourra se montrer nettement moins convaincante), Danielle Panabaker (excellente !), Carlos Valdes, Tom Cavanagh (dans un nouvelle facette du Dr Wells), Keiynan Lonsdale (manque encore en maturité) mais également Jesse L. Martin. Le petit nouveau se prénomme Tom Felton (ou encore Drago Malefoy) dans le rôle de Julian Albert ! Un acteur qui a du potentiel. Bref… Le casting demeure honorable !  

Pour résumer… La troisième saison de « The Flash » est assez décevante dans son ensemble. D’une part, bien qu’il reste divertissant, le scénario n’arrive pas corriger son aspect répétitif et nous expose une relation étouffante entre Barry & Iris. D’autre part, l’aspect visuel perd en crédibilité sur les effets spéciaux et les costumes. Seul les scènes d’action, la bande sonore et le casting sauveront la mise !

P.S : Ne ratez pas le cross-over entre Supergirl, Arrow, Flash et DC Legends of Tomorrow !

TOI AUSSI PARTAGE TON AVIS SUR CETTE TROISIÈME SAISON DANS LES COMMENTAIRES DE L’ARTICLE ! 🙂

Note pour le scénario : 3etoiles
Note pour la direction artistique : 3etoiles
Note pour le casting : 4etoiles

Note Globale :

13/20


La bande-annonce du film :
 

Publicités

2 commentaires

  1. Merci de la critique. Cela conforte mon opinion première, à savoir que je ne perds pas grand chose à ne pas regarder cette série.
    Pour l’effort que tu nous épargnes, t’auras bien mérité un franc bravo 🙂

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s