Zombillénium

zombillénium.jpg

Fiche :  

Résumé : 

Dans le parc d’attractions d’épouvante Zombillénium, les monstres ont le blues. Non seulement, zombies, vampires, loups garous et autres démons sont de vrais monstres dont l’âme appartient au Diable à jamais, mais en plus ils sont fatigués de leur job, fatigués de devoir divertir des humains consuméristes, voyeuristes et égoïstes…

Jusqu’à l’arrivée d’Hector, un humain, contrôleur des normes de sécurité, déterminé à fermer l’établissement. Francis, le Vampire qui dirige le Parc, n’a pas le choix : il doit le mordre pour préserver leur secret. Muté en drôle de monstre, séparé de sa fille Lucie, et coincé dans le parc, Hector broie du noir… Et si il devenait finalement la nouvelle attraction phare de Zombillénium ? 

Ma Critique : 

« Zombillénium », actuellement au cinéma, est à l’origine une série de bandes dessinées franco-belge du dessinateur Arthur De Pins. Pour l’anecdote : c’est en 2008, alors qu’il faisait des illustrations, que ce dernier a été contacté par Frédéric Niffle, le rédacteur en chef de Spirou Magazine, pour faire les couvertures du numéro spécial Halloween. Puis, l’auteur sortit officiellement trois livres, lesquels ont été utilisés pour former ce film d’animation en y apportant quelques nouveautés et changements.

Présenté comme film d’ouverture au Festival du Film d’Animation d’Annecy 2017, « Zombillénium » est une belle trouvaille dans le genre et offre un vent de fraîcheur au cinéma français. Voici le verdict d’après-séance de MediaShow !

Bienvenue à Zombillénium !

Ces dernières années, les cinémas en France ont cette fâcheuse tendance de privilégier / mettre en valeur les gros navets de la comédie française, comme récemment « Les nouvelles aventures de Cendrillon » ou encore « Gangsterdam », au dépit de belles découvertes, comme « Grave » le film d’horreur français. Et cette semaine, c’est « Zombillénium » qui en est la victime ! Et pourtant… l’animation est bien le genre qui, actuellement, redonne un peu de notoriété au cinéma français : « Ballerina », « Ma vie de Courgette », « Le Petit Prince » et cette année la brillante réalisation d’Arthur de Pins et d’Alexis Ducord.

Quel magnifique film d’animation franchement, enfin digne de ce nom et loin des gros clichés américains ! « Zombillénium » est vraiment le genre de films que l’on aimerait plus visionner au cinéma. C’est une véritable pépite qui n’a rien à envier aux grosses productions comme Disney, car tout y est : humour, intelligence, rythme, réflexion et enfin sensibilité / émotion. Le scénario est très riche dans son contenu, bien ficelé et surtout très captivant. En effet, les deux réalisateurs nous proposent une histoire originale qui réussit, selon les grands fans, à rester fidèle à la bande-dessinée tout en lui apportant des nouveautés utiles. Le spectateur est embarqué dans cette monstrueuse aventure au cœur d’un parc d’attractions… pas comme les autres !

Les autres points positifs : Tout d’abord, le film est intelligent car il propose deux niveaux de lecture, une pour les enfants avec cette histoire de parc d’attraction, de monstres et de relation père-fille, une autre pour les adultes avec cette dimension sociale et politique très intéressante (qui s’axe sur la fermeture des mines au Nord de la France). Puis, le film renferme des personnages captivants  et attachants par leur simplicité. On prend un vrai plaisir à suivre leur évolution, tout particulièrement Gretchen, Sirius Jefferson et le personnage principal… Hector ! Enfin, le côté humoristique est excellent, avec des passages détonants, très bien pensés et composés de blagues drôles / efficaces. L’interaction entre le syndicat et le patronat est d’ailleurs génialissime ! Cela permet ainsi de maintenir le rythme du film.

Une animation grandiose

Après avoir jeté un œil sur le design de la bande dessinée, on peut réellement comprendre et voir le talent des deux réalisateurs. Pourquoi donc ? Car le graphisme de cette adaptation est excellent tout en restant une nouvelle fois fidèle aux œuvres d’origine (conservation des matériaux). Le côté bande dessinée est donc très bien retranscrit à l’écran avec une animation réussie et fluide. Les personnages sont haut en couleurs, tout comme le brillant générique en début de film. C’est franchement bien foutu et permet d’expliquer avec clarté et simplicité la situation initiale de l’histoire.

Enfin, côté bande originale, c’est tout simplement mortel… sans mauvais jeu de mots, avec ce côté un peu pop-rock ! La chanson de Mat Bastard « Stand as One » est d’ailleurs vraiment cool et donne lieu à une belle scène du film en concert animé… une jolie manière d’accentuer le rythme du film. Et entendre du Pierre Bachelet fut une belle surprise… « Les Corons » ! Un bel hommage ! Pour finir, bien que les acteurs ne soient pas connus, les doublages sont particulièrement bons, notamment sur la voix de Sirius Jefferson qui est complètement délirante !

Pour résumer… « Zombillénium » offre un vent de fraîcheur au cinéma français, avec un excellent film d’animation qui n’a rien à envier aux grosses productions américaines. Un scénario complet à double lecture, doté d’une histoire originale : humour, intelligence, rythme, réflexion et enfin émotion. Un vrai régal, surtout pour sa bande sonore !

TOI AUSSI PARTAGE TON AVIS SUR LE FILM DANS LES COMMENTAIRES DE L’ARTICLE ! 🙂

Note pour le scénario : 4etoile12
Note pour la direction artistique : 4etoile12
Note pour le doublage : 4etoiles

Note Globale :

18/20


La bande-annonce du film :
 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s