The Handmaid’s Tale – Saison 1

handmaid tales

Fiche :  

Résumé : 

Dans une société dystopique et totalitaire au très bas taux de natalité, les femmes sont divisées en trois catégories : les Epouses, qui dominent la maison, les Marthas, qui l’entretiennent, et les Servantes, dont le rôle est la reproduction.

Offred et Luke, un couple si amoureux, vivent paisiblement avec leur fille. Jusqu’au jour où Offred est kidnappée par les hommes de la Tante Lydia, condamnée à devenir une Servante… chez la famille Waterford !

Ma Critique : 

Avant d’être adapté en une série sur la plateforme américaine Hulu, « The Handmaid’s Tale » est avant tout un roman écrit par Margaret Atwood en 1985, puis traduit en français en 1987. Ce dernier a tout d’abord fait l’objet d’un long-métrage au cinéma en 1990 par Volker Schlöndorff. A cette époque, les rôles d’Offred (Elisabeth Moss), Serena Joy (Yvonne Strahovski) et du Commander (Joseph Fiennes) étaient tenu par Natasha Richardson, Faye Dunaway et Robert Duvall.

Puis, au début des années 2000, le roman est également devenu un opéra, adapté par le compositeur danois Poul Ruders. Mais alors… que vaut cette nouvelle série ? Un chef d’œuvre ou alors un simple passe-temps du soir ? Verdict dans cette nouvelle critique sur MediaShow !

Une première saison d’une grande subtilité.

Avec une intrigue qui n’est pas forcément transcendante à mon sens, cette série ne m’inspirait franchement pas confiance au départ. Après avoir lu les nombreuses critiques positives, j’ai finalement tenté l’expérience pour « The Handmaid’s Tale ». Et… quelle agréable surprise pour cette série qui bénéficie d’un excellent scénario, ouvrant les portes sur un univers malsain, misogyne où l’horreur et le malaise se font rapidement ressentir. Tout d’abord, il faut noter que cette première saison s’impose avec un rythme très lent. Considéré comme un véritable défaut pour certains spectateurs, c’est effectivement un choix à double tranchant… Mais finalement ce rythme s’avère redoutable car il permet, tout d’abord, d’instaurer un sentiment d’oppression et d’angoisse assez fort, puis d’embellir le contenu scénaristique : aussi bien l’ambiance, l’univers et ses lois, mais également les personnages.  

D’autre part, on notera une construction scénaristique intelligente et efficace. En effet, le scénario bascule habilement, via d’excellents flashbacks, entre le présent et le passé de la vie de chacun des personnages (plus particulièrement la protagoniste), en laissant à chaque fois une part de mystère (et donc de suspens). Par ailleurs, le personnage d’Offred est tout bonnement incroyable. Sa vie est vraiment intrigante, bouleversante et nous prenons un réel plaisir (avec souffrance tout de même) à suivre sa terrible mésaventure et ce qu’elle endure depuis sa reconversion en tant que servante. Bien plus, chaque personnage bénéficiera également d’une grande profondeur scénaristique. Rarement vu une telle précision dans l’histoire, avec un scénario qui est donc riche en contenu.

La société de demain ?

Brièvement évoqué dans le paragraphe précédent, le véritable point fort de cette série est sans conteste son ambiance. En effet, cette première saison nous fait littéralement vivre un véritable cauchemar avec une société démunie d’humanité, où une théocratie démoniaque s’est installée. La vie privée est régulée avec une répression des sentiments et des envies. La femme est rabaissée au rang le plus bas… Le catholicisme a disparu au profit d’un pays sans émotion et sans sentiments. Bref… l’horreur est omniprésent dans cette nouvelle société. Par ailleurs, pour appuyer cette ambiance, les scènes de violence physique (et psychologique) seront nombreuses et ne feront que s’amplifier au fur et à mesure de l’histoire. C’est donc un gros travail fourni pour l’ambiance, qui permet de nous délivrer une série tout bonnement exceptionnelle sur tous les aspects.

Une mise en scène soignée.

La série est graphiquement très belle et soignée, avec une excellente mise en scène. Tout est maîtrisé comme par exemple le jeu de lumières assez sombre qui accentue l’ambiance, les décors luxueux dans le ton des années 30, ou encore la caméra et les prises de vues avec de très bons plans rapprochés assez efficaces. De plus, la bande originale est plutôt bien recherché avec des musiques qui arrivent à offrir une certaine puissance à chaque scène, mais également à amplifier l’oppression présente au sein de cette série. La voix off d’Offred est d’ailleurs excellente, charismatique et très utile pour le scénario. Enfin, on notera un excellent travail sur les costumes : d’un côté les servantes en rouge habillés comme des « sœurs » proches de Dieu Tout-Puissant, puis les Marthas d’un ton grisâtre pour exposer leur faible rang social, et enfin les Epouses habillées d’une somptueuse robe bleu-vert pour imposer leur supériorité.

Un casting inconnu… mais talentueux !

Dernier point positif : Le casting. Et franchement… quel exploit pour ces acteurs, peu connus sur la scène internationale, qui arrivent à nous offrir de magnifiques interprétations. Tout d’abord, saluons la prestation magistrale d’Elisabeth Moss dans la peau d’Offred, la protagoniste. Puis, à ses côtés, nous retrouverons également d’excellents acteurs : Alexis Bledel, Samira Wiley, O.T. Fagbenle, Madeline Brewer ou encore Max Minghella. Face à la protagoniste, les actrices plus redoutables sont bien évidemment la charismatique Ann Dowd dans le rôle de la Tante Lydia et Yvonne Strahovski dans le rôle de l’Epouse Serena Joy ! Sans oublier… Joseph Fiennes dans le rôle du Commandant ! Un excellent casting !

Pour résumer… Malgré une intrigue peu attrayante, cette première saison de la série « The Handmaid’s Tale » a réussi à me surprendre sur tous les aspects : sa richesse scénaristique, son univers, son ambiance, ses personnages, sa bande originale et sans oublier son excellent casting. Un petit chef d’œuvre à ne pas manquer ! 

TOI AUSSI PARTAGE TON AVIS SUR LE FILM DANS LES COMMENTAIRES DE L’ARTICLE ! 🙂

Note pour le scénario : 4etoiles
Note pour la direction artistique : 4etoiles
Note pour le casting : 4etoile12

Note Globale :

17/20

La bande-annonce du film : 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s