[La Séance de Rattrapage] Birds of Prey, Jojo Rabbit, Dr Dolittle, The Gentlemen

Bonjour et bienvenue sur le blog de MediaShow pour un nouveau format d’article : la séance de rattrapage !

C’est l’occasion de vous parler brièvement, au sein d’un même article, de deux ou trois films que j’ai pu regarder au cinéma avec un peu de retard (« Jojo Rabbit » et les sorties du 5 février 2020)… j’étais en vacances, vous m’excuserez ! 😂

Critique blog (1)

Commençons tout de suite avec l’excellent « Jojo Rabbit » (avis déjà posté sur la page Facebook et Instagram), réalisé par Taika Waititi.

Sortie le 29 janvier 2020
Durée : ~1h45
Genre : Comédie, Guerre, Drame
Avec : Roman Griffin Davis, Thomasin McKenzie, Scarlett Johansson

Mon avis :

Cette comédie dramatique est la seconde surprise de l’année en ce qui me concerne, après 1917. Touchant, drôle et émouvant. Ressentir ces 3 sentiments sur un long-métrage ayant pour thématique principale : le nazisme… Grandiose !

Taika Waititi maîtrise son sujet et nous offre une belle histoire entre Jojo et la fille juive, tout en finesse et profondeur. À cela, il y ajoute une touche d’humour somptueuse, tout particulièrement l’ami imaginaire de Jojo… Hitler, interprété par Taika lui-même ! Excellent jeu d’acteur ! N’oublions pas la mise en scène qui est soignée avec une belle reproduction de l’époque et une distribution étonnante porté par le jeune Roman G. Davis, très impliqué dans son rôle. Beau moment de cinéma !

16/20

Continuons avec « Le voyage du Dr Dolittle », réalisé par Stephen Gaghan.

Durée : ~1h40
Genre : Comédie, Fantastique
Avec : Robert Downey Jr., Antonio Banderas, Michael Sheen

Mon avis :

Oubliez Dr Dolittle avec Eddie Murphy, le titre de cette comédie fantastique n’est pas vraiment adaptée. C’est une belle et touchante aventure au côté de Robert Downey Jr. qui prend son rôle à cœur. La magie et l’humour opèrent à travers son personnage : un homme qui comprend et parle aux animaux.

Cependant, comme certains films du même registre (exemple : la nouvelle saga « Jumanji »), le scénario est parfois expédié et emprunte de nombreux raccourcis. Certes, ce procédé permet de maintenir l’attention du spectateur et donc d’offrir une histoire rythmée, mais malheureusement certains passages manquent cruellement de profondeur.

Côté mise en scène, le réalisateur apporte une touche steampunk fort appréciable et le rendu visuel est réussi : décors, costumes, paysages. L’allure de chaque animal est bien choisi : un gorille peureux, un écureuil pugnace, un perroquet bienveillant et bien d’autres. Enfin, la bande originale est entraînante et apporte de la féerie à l’histoire. Elle est composée par le célèbre Danny Elfman, l’homme fétiche de Tim Burton. Bref… Un moment de cinéma à vivre en famille !

12/20


Passons au film « Birds of Prey et la fantabuleuse histoire de Harley Quinn », réalisé par Cathy Wan.

Durée : ~1h45
Genre : Action, Aventure
Avec : Margot Robbie, Mary Elizabeth Winstead, Jurnee Smollett-Bell

Mon avis :

Tandis que le titre de son dernier film fait polémique aux États-Unis (récemment changé en « Harley Quinn : Birds of Prey »), Cathy Wan débarque en France avec un accueil assez mitigé pour l’adaptation cinématographique des aventures de l’ex-copine du Joker. Oui, Harley Quinn s’est fait subitement rejeté par son prince charmant aux cheveux verts et mène désormais sa propre vie.

En ce qui me concerne, j’ai apprécié ce long-métrage qui offre un scénario bien rythmée et un côté féministe bien dosé et plutôt crédible. Même si l’histoire demeure assez minimaliste (défaut que l’on retrouve dans « Suicide Squad » et d’autres films de super-héros), ce spin-off présente un développement honorable du personnage de Harley Quinn qui doit se forger une place dans Gotham après avoir perdu son « immunité » qu’elle avait acquise avec le Joker. La touche humoristique se calque à celle de l’univers de Deadpool. Bonne ou mauvaise idée ? Disons que cela ne colle pas à la philosophie du DCEU, mais le rendu reste tout de même convaincant.

En revanche, c’est une véritable déception sur les autres figures du scénario, tout particulièrement Black Mask, Victor Zsaasz (qui est d’ailleurs clairement plus badass dans la série « Gotham ») et l’équipe Birds of Prey qui tarde à se former. Côté mise en scène, Cathy Wan nous propose avant tout un film d’action avec de bonnes cascades et des scènes de combat explosives. L’introduction façon dessin animé est originale. Enfin, le casting est honorable et mené par Margot Robbie, toujours aussi investi dans son rôle.

13,5/20

Terminons par le film policier « The Gentlemen », réalisé par Guy Ritchie (à qui l’on doit également « Snatch », la saga « Sherlock Holmes » ou encore l’adaptation Live « Aladdin »).

Durée : ~1h50
Genre : Policier, Action
Avec : Matthew McConaughey, Hugh Grant, Charlie Hunnam

Mon avis :

Guy Ritchie signe un film policier vraiment réussi avec un humour toujours aussi british et décalé : « The Gentlemen ». Le véritable atout de ce long-métrage est sans aucun doute le casting qui est superbe. En effet, chaque acteur offre une interprétation incroyable et doté d’un fort charisme : Matthew McConaughey, Hugh Grant, Charlie Hunnam ou encore Collin Farrel.

Cependant, le film présente tout de même quelques longueurs, en raison d’une quantité importante de scènes de dialogues et de personnages. Pour autant, la qualité de ces dialogues et les enjeux clairs des personnages permettent à Guy Ritchie de contrebalancer ce point négatif. N’oublions pas la bande originale qui est fameuse ainsi qu’une mise en scène soignée. Un policier réussi dans son ensemble !

15/20

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.