Ragnarök – Saison 1 (Netflix)

2032493.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Fiche :  

Résumé : 

Dans un village norvégien pollué et troublé par la fonte des glaciers, la fin des temps semble bien réelle. Mais un combat doit opposer une légende à un mal ancestral.

Ma Critique : 

Nouvelle création proposée par Netflix, la série norvégienne « Ragnarök » est disponible sur la plateforme depuis le 31 janvier 2020 et récolte de nombreux retours positifs sur les réseaux (notamment sur Allociné).

Composée de six épisodes, qu’en est-il de la première saison ? Parlons-en dans ce nouvel article sur le blog de Mediashow.

Potentiel inexploité ?

Pour ses dernières créations, Netflix a souvent tendance à plonger dans l’esprit « teenager », avec des personnages caricaturaux. Une façon d’attirer un large public, tout comme exploiter des thématiques originales pour diversifier leur catalogue (« Daybreak », « Elite », « Riverdale » ou encore « I’m not okay with this »). Quant à la série «  Ragnarök », mon avis demeure assez mitigé. D’un côté, cette réalisation norvégienne propose un scénario qui sort des sentiers battus en mêlant la mythologie nordique aux problèmes sociétaux contemporains, majoritairement sur le plan écologique. Et, malgré un démarrage assez lent, l’histoire est agréable à suivre avec une belle touche fantastique, elle regorge de mystères et, enfin, le suspense est conservé jusqu’au dénouement complètement renversant et qui promet une seconde saison encore plus intense.

Mais de l’autre, la série plonge dans des facilités scénaristiques qui, franchement, aurait pu être évitées et qui, malheureusement, la dévalorise. Les personnages sont caricaturaux (le héros a un handicap, les méchants sont friqués, etc.), l’histoire romantique est surjouée et enfin la propagande écologique est assez envahissante. Tant de défauts que j’espère voir s’apaiser lors de la prochaine saison.

Petit budget mais impressionnant !

Côté mise en scène, la série « Ragnarök » crée la surprise. Tout d’abord, la première saison repose sur une belle photographie et propose de nombreux plans somptueux de la Norvège, avec de magnifiques paysages. D’autre part, la touche fantastique est bien exploitée avec quelques effets spéciaux remarquables, notamment lors du dernier épisode (pour une petite production en plus !). Enfin, la bande originale est prenante et en accord avec l’ambiance de la série. Une réalisation soignée.

Un casting surprenant.

Le réalisateur (ou showrunner) Adam Price s’entoure d’une distribution jeune et peu connue (du petit comme du grand écran). Malgré des personnages stéréotypés, les acteurs sont plutôt bons : David Stakston (dans le rôle de Magne), Jonas Strand Gravli (dans le rôle de Laurits), Herman Tommeraas (dans le rôle de Fjor), Theresa Frostad (dans le rôle de Saxa) ou encore Emma Bones (dans le rôle de Gry).

Pour résumer… La première saison de « Ragnarök » est divertissante et propose un contenu original. La mise en scène est soignée et le casting est honorable. Cependant, la série repose sur des facilités scénaristiques qui, malheureusement, le dévalorise. Curieux de découvrir la prochaine saison…

TOI AUSSI PARTAGE TON AVIS SUR LE FILM DANS LES COMMENTAIRES DE L’ARTICLE ! 🙂

Note pour le scénario : 3etoiles
Note pour la mise en scène : 3etoiles12
Note pour le casting : 3etoiles12

Note Globale :

13/20


La bande-annonce du film :
 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.