Spider-Man : No Way Home

 

5569118

Fiche :   

Résumé :

Pour la première fois dans son histoire cinématographique, Spider-Man, le héros sympa du quartier est démasqué et ne peut désormais plus séparer sa vie normale de ses lourdes responsabilités de super-héros. Quand il demande de l’aide à Doctor Strange, les enjeux deviennent encore plus dangereux, le forçant à découvrir ce qu’être Spider-Man signifie véritablement.

Ma Critique : 

Vingt-septième film de l’univers cinématographique Marvel, « Spider-Man : No Way Home » était très certainement le film de super-héros le plus attendu pour cette année 2021. En effet, l’arrivée du Multiverse au sein du MCU (après y avoir introduit les bases dans les séries « Loki » et « What if ») a suscité de nombreuses hypothèses sur les réseaux sociaux autour du personnage de Spider-Man et, pour preuve, la bande-annonce a été vue 355,5 millions de fois dans le monde en seulement 24 heures !

Réalisateur des deux précédents volets, Jon Watts signe la conclusion de cette trilogie portée par Tom Holland, avec un budget de 200 millions de dollars. Verdict d’après-séance dans cette nouvelle Media’Critique. Attention, cet article contient des spoilers !

Spider-Man: No Way Home: 
        Zendaya

Un véritable feu d’artifice !

L’histoire de « Spider-Man : No Way Home » débute directement après les évènements de « Far From Home », avec la révélation de l’identité de Spider-Man. Par cette divulgation, le scénario prend enfin une tournure dramatique et c’est, selon moi, le véritable atout de ce long-métrage. En effet, jusqu’ici, je n’ai jamais réussi à m’attacher à cette nouvelle version de l’Homme Araignée : trop d’humour, peu d’émotion et un côté teen-movie trop prononcé. Une version peut-être plus proche des comics mais qui ne m’avait pas convaincu. Face à ces prédécesseurs, ce troisième volet se révèle donc plus mature et offre un scénario vraiment généreux.

Oui, le scénario de « Spider-Man : No Way Home » n’est pas parfait (et on y reviendra dans un second temps) mais le film a le mérite d’être surprenant, riche en émotion et il réserve de belles surprises. Là où j’avais également des inquiétudes, c’était d’introduire le Multiverse dans l’unique objectif de faire plaisir au public et, au final, de nous offrir que du fan-service. Fort heureusement, Jon Watts propose un scénario bien pensé, bien rythmé et qui prend son temps afin de bien développer le contexte du Multiverse et surtout d’apporter un peu de profondeur au protagoniste : Peter Parker. C’est un véritable plaisir nostalgique qui voit le jour et le réalisateur réussit l’improbable : réunir les trois franchises au sein d’un même scénario. Ainsi, Tom Holland rencontre Tobey et Andrew (et je peux vous dire que, dans la salle, c’était la folie !), et ils vont devoir affronter le Bouffon vert, Docteur Octopus, Le Lézard, Electro et L’homme-Sable. Un affrontement colossal !

Cette nostalgie permet également à Tom Holland d’incarner un Peter Parker qui affirme enfin son identité de super-héros, lui qui a évolué dans l’ombre de Tony Stark. Le personnage est ainsi plus adulte et prend enfin ses propres choix, en assumant pleinement les conséquences. Même Docteur Strange, qui aurait pu être utilisé comme le nouveau mentor de Peter, ne l’influence pas et c’est vraiment une bonne chose ! Enfin, le film repose également sur de nombreux clins d’œil aux précédentes trilogies. Ils sont pour la plupart intelligemment amenés et utiles à l’histoire : le sauvetage de MJ, la phrase culte de Tante May (« un grand pouvoir implique de grandes responsabilités »), l’appartement de Peter à la fin du film et bien d’autres.

Spider-Man: No Way Home: Alfred Molina

Un excellent Marvel qui cache ses défauts…

Mais forcément, le film n’est pas exempt de défauts et il est nécessaire de les citer (car Jon Watts réussit son coup : le fan-service cache la « misère »). Pour ma part, j’ai relevé trois points négatifs pour le scénario. Le premier, c’est qu’il parait évident que nous avons connu Docteur Strange plus intelligent que de cet opus. Pratiquer de la magie pour effacer l’identité de Spider-Man en se pliant aux souhaits de Peter Parker, ce n’est clairement pas une bonne idée et c’est, selon moi, une façon un peu naïve d’introduire le Multiverse. Jon Watts aurait pu se creuser un peu plus les méninges… !

Le second, c’est l’humour qui est parfois un peu lourd. Forcément, lorsque les trois Spider-Man se rencontrent, il fallait évidemment créer des moments drôles et gênants car les trois super-héros ont chacun leur personnalité. Parfois, ça fonctionne à merveille avec des scènes savoureuses, mais certains passages sont vraiment maladroits et casse un peu le rythme (Andrew qui débloque le dos à Tobey… sérieusement ?). Le troisième, c’est que certains personnages sont peu présents avec peu de dialogues. Naturellement, lorsqu’un film en contient un grand nombre, certains d’entre eux passent au second plan, ici : le Lézard et l’Homme-Sable. Fort dommage !

Spider-Man: No Way Home: 
        Zendaya, Tom
        Holland, Jacob
        Batalon

Qu’en est-il des scènes d’affrontement ?

La mise en scène de « Spider-Man : No Way Home » est dans son ensemble soignée. Les effets spéciaux sont réussis, tout particulièrement les supers-pouvoirs d’Electro vraiment impressionnants lors des scènes de combats nocturnes. Il y a une volonté de Jon Watts à respecter les précédentes franchises en reprenant les mêmes costumes de l’époque (pour Spider-Man et les méchants), c’est vraiment cool et cela renforce la nostalgie présente au sein du long-métrage. D’autre part, les décors et paysages sont immersifs. J’ai particulièrement apprécié la scène entre Docteur Strange et Peter Parker dans la dimension alternative. C’est visuellement impressionnant ! Enfin, la bande originale reste dans l’esprit de la franchise rattachée au MCU.

Le point négatif de la mise en scène : le combat final entre les trois Spider-Man et les cinq méchants qui est, par moment, brouillon et qui, finalement, manque peut-être de ralenti pour mettre en évidence certains passages clés du combat (comme cela a été correctement géré pour le sauvetage de MJ).

Spider-Man No Way Home : la bande annonce explique l'absence de Tobey  Maguire et Andrew Garfield

Tom Holland, le meilleur Spider-Man ?

Alors… clairement, on va se calmer tout de suite… Non, je n’ai jamais très apprécié Tom Holland dans le rôle de l’Homme Araignée, trop jeune, un humour un peu lourd et aussi très certainement lié à mon côté nostalgique avec Tobey Maguire. Certains fans m’ont souvent dit « Oui, mais le Peter Parker de Tom Holland colle davantage avec les comics ». Mais qu’importe, cet acteur ne m’a pas convaincu dans les deux premiers volets. Pourtant, grâce à « Spider-Man : No Way Home », j’ai trouvé l’acteur plus épanoui dans son rôle, plus mature, plus sensible. C’est un véritable atout pour ce long-métrage ! Il est une nouvelle fois accompagné de Zendaya et Jacob Batalon, et le trio fonctionne toujours autant. Benedict Cumberbatch rejoint l’aventure et l’acteur est toujours fidèle à lui-même. J’apprécie beaucoup son interprétation de Doctor Strange. Pour la nostalgie, c’est évidemment un énorme plaisir de revoir Tobey Maguire et Andrew Garfield dans la peau de Spider-Man, ainsi que Jamie Foxx, Willem Dafoe, Alfred Molina, Thomas Haden Church, J.K Simmons et Rhys Ifans. Un casting colossal !

Spider-Man: No Way Home

Pour résumer… OUI, « Spider-Man : No Way Home » est un long-métrage généreux et Jon Watts a su pleinement satisfaire les fans de la franchise avec l’arrivée du Multivers, permettant la réunification des trois univers Spider-Man. Mais ce blockbuster n’est pas qu’un simple ‘fan-service’ car, malgré ses défauts scénaristiques, l’histoire est tout de même bien pensée avec des relations intéressantes entre les trois univers. Ajoutons à cela une mise en scène explosive et un casting exceptionnel porté par Tom Holland, qui a su enfin me convaincre dans la peau de l’Homme Araignée.  

TOI AUSSI PARTAGE TON AVIS SUR LE FILM DANS LES COMMENTAIRES DE L’ARTICLE ! 🙂

Note pour le scénario : 3etoiles12
Note pour la mise en scène : 4etoiles
Note pour le casting : 4etoiles

Note Globale :

15,5/20


La bande-annonce du film :
 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.