[Critique Film] Black Phone, par MediaShow

 

2479078

Fiche :   

Résumé : 

Finney Shaw, un adolescent de 13 ans, timide mais intelligent, est enlevé par un tueur sadique qui l’enferme dans un sous-sol insonorisé où s’époumoner n’est pas d’une grande utilité. Quand un téléphone accroché au mur, pourtant hors d’usage, se met à sonner, Finney va découvrir qu’il est en contact avec les voix des précédentes victimes de son ravisseur. Ils sont aussi morts que bien résolus à ce que leur triste sort ne devienne pas celui de Finney.

Ma Critique : 

Réalisé par Scott Derrickson (adepte du genre horrifique avec des titres connus tels que « Sinister » et « Délivre-nous du mal » et ayant fait un bref passage au sein du MCU avec « Doctor Strange »), « Black Phone » est un thriller d’horreur et librement adapté de la nouvelle écrite par Joe Hill, fils de Stephen King. A l’instar de « Sinister », c’est la firme spécialiste de l’épouvante, Blumhouse Productions, qui se charge de la production de ce nouveau long-métrage.

Porté par Ethan Hawke et le jeune Mason Thames, qu’en est-il de ce film d’horreur ? Verdict d’après-séance dans cette nouvelle Media’Critique (sans spoilers).

Black Phone: Mason
        Thames

Tension et violence.

Une production Blumhouse n’est jamais gage de qualité. Néanmoins, le projet « Black Phone » a attiré mon attention en se présentant, à travers les bandes-annonces, comme un slasher avec Ethan Hawke dans le rôle titre. Scott Derrickson nous offre une réalisation plus qu’honorable, avec une tension omniprésente et une histoire vraiment captivante. A vrai dire, je suis agréablement surpris par le scénario qui, au-delà de la dimension psychologique, réussit à apporter une touche fantastique originale et crédible à travers les apparitions surnaturelles noir (les anciennes victimes) enclenchées par le téléphone noir. Les jumpscares sont également efficaces, rarement dans le cliché du genre horrifique, et l’ambiance rétro et sinistre est parfaitement amené grâce à un tueur masqué toujours plus envahissant et sadique.

Parallèlement à cela, le scénario propose un très bon développement du jeune protagoniste : Finney, un adolescent de treize ans harcelé au collège et rudoyé chez lui par son père, un homme alcoolique.   L’histoire est d’ailleurs racontée à travers son regard, permettant au spectateur d’être plus facilement imprégné par le cauchemar qu’il subit dans cette cave. Enfin, le scénario est très bien rythmé, avec un vrai suspens, et habilement construit de manière à constamment nous offrir une lueur d’espoir pour échapper à cet enfer mais sans cesse brisée par le machiavélisme du tueur Albert.

Black Phone: Ethan
        Hawke

Enfermé dans une cave.

Le téléphone est l’élément central de ce long-métrage. En effet, installé dans la cave du tueur, il joue un rôle déterminant à savoir une passerelle entre le monde réel et surnaturel. Sa conception visuelle est réussie et il s’intègre parfaitement avec le décor principal de ce huis-clos : la cave, très effrayante et qui accentue l’ambiance lugubre de ce thriller. De plus, l’époque (1978) est très bien retranscrite au niveau des décors et des tenues vestimentaires. Le costume du tueur est terrifiant, notamment son masque. Enfin, la bande originale est également réussie.

Albert, magicien et tueur.

Avec « Black Phone », Scott Derrickson retrouve Ethan Hawke, qu’il avait dirigé dans « Sinister ». L’acteur endosse le rôle du tueur d’enfants. Son interprétation est redoutable, parfois même bluffante, et il instaure grandement le frisson grâce sa gestuelle et son regard. Finney est interprété par Mason Thames, qui trouve ici son premier rôle au cinéma. C’est un jeune acteur prometteur. Les seconds rôles sont également honorables : la jeune Madeleine McGraw, Jeremy Davis.

Black Phone: Mason
        Thames, Madeleine
        McGraw

Pour résumer… Produit par Blumhouse Productions, « Black Phone » est le nouveau thriller horrifique de Scott Derrickson. Une réalisation étonnante mélangeant habilement une dimension psychologique et une note fantastique / surnaturelle, avec une mise en scène soignée et une distribution brillamment portée par Ethan Hawke dans le rôle du tueur.

TOI AUSSI PARTAGE TON AVIS SUR LE FILM DANS LES COMMENTAIRES DE L’ARTICLE ! 🙂

Note pour le scénario : 3etoiles12
Note pour la mise en scène : 4etoiles
Note pour le casting : 3etoiles12

Note Globale :

15/20

La bande-annonce du film : 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.