Thor : Love and Thunder

 

4852446

Fiche :   

Résumé : 

Alors que Thor est en pleine introspection et en quête de sérénité, sa retraite est interrompue par un tueur galactique connu sous le nom de Gorr, qui s’est donné pour mission d’exterminer tous les dieux. Pour affronter cette menace, Thor demande l’aide de Valkyrie, de Korg et de son ex-petite amie Jane Foster, qui, à sa grande surprise, manie inexplicablement son puissant marteau, le Mjolnir. Ensemble, ils se lancent dans une dangereuse aventure cosmique pour comprendre les motivations qui poussent Gorr à la vengeance et l’arrêter avant qu’il ne soit trop tard.

Ma Critique : 

Vingt-neuvième film de l’univers cinématographique Marvel (MCU) et le sixième de la phase IV, « Thor : Love and Thunder » est le quatrième film mettant en scène le dieu du Tonnerre : Thor. Après avoir réalisé « Thor : Ragnarok », Taika Waititi rempile à la réalisation avec ce nouveau chapitre pour un budget de 185 millions de dollars (les deux précédents longs-métrages étant réalisés par Kenneth Branagh puis par Alan Taylor).

Qu’en est-il de ce nouveau film de la franchise MCU ? Sera-t-il meilleur que son prédécesseur ? Verdict d’après-séance dans cette nouvelle Media’Critique (sans spoilers).

Thor: Love And Thunder: Chris Hemsworth

Une énorme parodie.

Loin d’être exempt de défauts, « Thor Ragnarok » m’avait tout de même particulièrement séduit en 2017 grâce à un scénario, certes axé sur l’humour, mais très bien ficelé avec une histoire captivante et surtout qui a permis à l’époque (avant l’arrivée de la phase IV) d’offrir un vent de fraîcheur dans le MCU. J’avais donc plutôt confiance en Taika Waititi… Un espoir de courte durée tant le résultat de ce quatrième opus est décevant. A la suite de la destruction de Asgard et à sa séparation avec Jane, Thor cherche un nouveau sens à son existence aux côtés des Gardiens de la Galaxie. Le scénario aurait pu nous offrir un joli cocktail d’affrontements et de scènes épiques. Malheureusement, le dieu du Tonnerre perd toute crédibilité face à une surenchère de scènes comiques qui offre au long-métrage un ton bien trop léger (et parfois sacrément lourdingue) face à la menace du terrible super-méchant Gorr, boucher de Dieux. Les enjeux sont rapidement émoussés. Un Scary Movie de super-héros !

Forcément, certains passages sont vraiment drôles (notamment la conception des chèvres, juste excellentes) mais le scénario devient rapidement une parodie (le sketch avec Matt Damon, Melissa McCarthy, Luke Hemsworth… sérieusement là ?) avec une histoire bordélique et où les super-héros n’ont plus rien d’héroïque (Zeus… ridicule…). De plus, malgré un méchant charismatique avec des motivations recevables, le scénario est également prisonnier des retrouvailles romantiques entre le Thor et sa belle astrophysicienne. Cette sous-intrigue, considéré comme le vecteur émotionnel du film, n’apporte aucune valeur ajoutée et ne fait que ralentir le rythme de l’histoire avec des scènes de dialogues d’une platitude interminable. Certes, c’était annoncé dans le titre du film, mais proposer un contenu aussi niais… c’est regrettable de la part de Taika Waititi.

Thor: Love And Thunder: Chris Hemsworth, Natalie Portman

Une mise en scène généreuse.

Fort heureusement, la mise en scène permet d’équilibrer la balance. En effet, « Thor : Love and Thunder » est visuellement généreux, vraiment magnifique et nous en met plein les yeux avec de nombreux décors très colorés (Omnipotence City, le monde de Gorr et bien d’autres) jusqu’à l’affrontement final. De plus, à défaut d’être exceptionnelles, les scènes de combats sont tout de même fort sympathiques… bien qu’on ait connu nettement mieux au sein du MCU ! Egalement, la conception du méchant Gorr est vraiment réussie, il est imposant et menaçant. Les effets spéciaux sont soignés et la bande originale, composée par le talentueux Michael Giacchino, est honorable.

Le retour de Natalie Portman !

Signant sa neuvième incarnation dans le rôle de Thor, Chris Hemsworth est de retour sur le grand écran. Fidèle à lui-même, il reste tout de même décevant dans ce nouvel opus avec un Thor ridiculisé. Absente depuis la fin du second volet de la saga, Natalie Portman fait son grand retour dans le rôle de Jane Foster et hérite des pouvoirs de Thor. Tout comme Thor, son personnage n’est pas mis en valeur et forcément cela influe sur la prestation assez moyenne de l’acteur. Finalement, Christian Bale est le seul rôle principal qui arrive à sortir du lot. En effet, comme Ben Affleck et Michael Keaton avant lui, il rejoint la liste des interprètes de Batman qui se sont aussi illustrés chez Marvel et nous offre une très bonne interprétation de Gorr, très intense dans son jeu. Les seconds rôles sont dispensables : Tessa Thompson, Russell Crowe ou encore les Gardiens de la Galaxie. Un casting assez moyen !

Thor: Love And Thunder: Christian Bale

Pour résumer… C’est une énorme déception pour « Thor : Love and Thunder », réalisé par Taika Waititi. Le personnage de Thor est ridicule, le scénario est une énorme parodie avec des passages lourdingues, l’histoire ne tient pas la route, le casting est peu convaincant (sauf Christian Bale qui sort du lot). La mise en scène généreuse ne suffit pas pour sauver la mise.

TOI AUSSI PARTAGE TON AVIS SUR LE FILM DANS LES COMMENTAIRES DE L’ARTICLE ! 🙂

Note pour le scénario : 2etoiles
Note pour la mise en scène : 3etoiles12
Note pour le casting : 2etoiles12

Note Globale :

11/20


La bande-annonce du film :
 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.