Vesper Chronicles

2727266

Fiche :  

Résumé : 

Dans le futur, les écosystèmes se sont effondrés. Parmi les survivants, quelques privilégiés se sont retranchés dans des citadelles coupées du monde, tandis que les autres tentent de subsister dans une nature devenue hostile à l’homme. Vivant dans les bois avec son père, la jeune Vesper rêve de s’offrir un autre avenir, grâce à ses talents de bio-hackeuse, hautement précieux dans ce monde où plus rien ne pousse. Le jour où un vaisseau en provenance des citadelles s’écrase avec à son bord une mystérieuse passagère, elle se dit que le destin frappe enfin à sa porte…

Ma Critique : 

« Vesper Chronicles » (titre original : « Vesper ») est un film de science-fiction co-écrit et réalisé par Kristina Buožytė et Bruno Samper, leur deuxième long-métrage après « Vanishing Waves ». Il s’agit d’une production belgo-franco-lituanien ambitieuse sur le plan visuel et scénaristique, bien loin des gros budgets des blockbusters américains, et prouve une fois encore que le cinéma européen, notamment français, ne manque pas d’histoires originales ni de volonté.

Qu’en est-il de ce long-métrage ? Parviendra-t-il à se démarquer dans le genre ? Verdict d’après-séance dans cette nouvelle Media’Critique, sans spoilers.

Vesper Chronicles: Raffiella Chapman

Un récit de science-fiction inventif.

Derrière chaque réalisation de science-fiction (ou fantastique) se cache très souvent une adaptation d’un roman. Quelle fut ma surprise lorsque j’ai découvert que le film « Vesper Chronicles » était une création originale ! En sortant de la salle, on ne peut que saluer la créativité et l’imaginaire sans limites des deux réalisateurs. Cette dystopie nous plonge au cœur d’un monde post-apocalyptique où des manipulations génétiques ont dévasté l’humanité. Seuls les individus riches ont réussi à se réfugier dans des citadelles. Ce contexte est expliqué de manière efficace en quelques phrases dès l’introduction. Par la suite, le scénario suivra les péripéties de Vesper à travers ce monde dévasté, une jeune fille qui rêve de s’offrir un autre avenir. Au-delà de l’aspect science-fiction visuellement extraordinaire, le scénario se démarque également par son côté humain. En effet, le personnage principal est bien développé et bien exploré : son passé douloureux, la relation avec son père très émouvante, son caractère et ses talents. Une jeune fille attachante, talentueuse et experte du bio-hacking qui amène à de superbes scènes et aussi d’offrir au film une dimension écologique et technologique.

D’autre part, le scénario repose sur une histoire relativement simple basée sur une quête initiatique (assez étonnant d’ailleurs au vu de l’univers complexe, faute de budget sûrement) mais bien ficelée avec des enjeux bien exposés. L’ensemble est très poétique. Cependant, face à ces aspects positifs, trois problèmes se posent. Le premier, c’est le rythme du film. En effet, l’histoire peut paraître longue par moment en raison d’un grand nombre de scènes de paysages / décors ou bien du manque de dialogues. Le second, c’est le manque de contexte sur les raisons de cette catastrophe qui a tout de même provoqué la quasi-extinction de l’espère humaine et sur les rouages de ce monde futuriste, notamment sur la biogénétique (visuellement beau, mais difficile d’y comprendre quelque chose) et sur la citadelle. Le dernier, c’est le dénouement. Plutôt que de proposer une ouverture sur un second volet (avec tant de pistes à développer sur la citadelle et sur la biogénétique), l’histoire se conclut brusquement et tous les efforts qu’avaient accompli l’héroïne ces dernières années disparait en une scène. C’est vraiment décevant !

Vesper Chronicles: Eddie
        Marsan, Raffiella
        Chapman

Une richesse visuelle.

L’univers du long-métrage « Vesper Chronicles » est sa véritable force. A chaque scène, nos yeux sont constamment sollicités par la richesse visuelle des décors et des paysages. Le plus étonnant, c’est que cette réalisation ne contient que très peu d’effets numériques. Finalement, la quasi-totalité du film a été tournée en décor naturel (notamment en Lituanie) et les créatures complexes ainsi que les plantes ont été ajoutés grâce au numérique. Les réalisateurs ont donc fait preuve d’inventivité pour imaginer et mettre en scène ce monde futuriste ‘horriblement’ merveilleux à explorer. Comme quoi le cinéma européen peut très bien égaler un « Avatar » en terme de créativité visuelle ! Enfin, la bande originale composée par Dan Levy est magnifique et s’accorde parfaitement avec l’univers du film.

Vesper Chronicles

Aux côtés de Vesper !

La distribution de « Vesper Chronicles » est portée par la jeune Raffiella Chapman (découverte dans « Une merveilleuse histoire du temps » et « Miss Peregrine et les enfants particuliers »). L’actrice nous offre une belle et touchante interprétation de Vesper. Face à elle, Eddie Marsan est très convaincant dans le rôle du méchant. Parmi les rôles secondaires, Rosy McEwen fait preuve de justesse dans son interprétation de Camélia.

TOI AUSSI PARTAGE TON AVIS SUR LE FILM DANS LES COMMENTAIRES DE L’ARTICLE ! 🙂

Note pour le scénario : 3etoiles
Note pour la mise en scène : 4etoiles
Note pour le casting : 4etoiles

Note Globale :

14/20


La bande-annonce du film :
 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.