Prey

 

4593980

Fiche :  

Résumé : 

Il y a trois siècles sur le territoire des Comanches, Naru, une farouche et brillante guerrière, se fait désormais un devoir de protéger sa tribu dès qu’un danger la menace. Elle découvre que la proie qu’elle traque en ce moment n’est autre qu’un prédateur extraterrestre particulièrement évolué doté d’un arsenal de pointe des plus sophistiqués. Une confrontation aussi perverse que terrifiante s’engage bientôt entre les deux adversaires…

Ma Critique : 

Réalisé par Dan Trachtenberg (également le réalisateur de « 10 Cloverfield Lane » et le producteur délégué de la série « The Boys » sur Prime Video), « Prey » est le cinquième long-métrage de la saga Predator si l’on exclut les deux crossovers Alien vs. Predator. Ce film d’action et de science-fiction a été conçu indépendamment du dernier volet « The Predator » et se présente plutôt comme un préquel de la franchise, l’histoire se déroulant trois siècles auparavant sur le territoire des Comanches.

Disponible sur Disney+, « Prey » arrivera-t-il à se démarquer des précédents opus ? Verdict d’après-séance dans cette nouvelle Media’Critique, sans spoilers.

Le savais-tu ? le Predator est joué par un joueur de basket-ball professionnel : Dane DiLiegro.

Prey

Un retour aux sources.

Après un dernier volet ridicule et totalement bâclé de la part de Shane Black en 2018 (voir l’article de MediaShow), la saga « Predator » avait rendu son dernier souffle. Il était donc très difficile de croire en « Prey ». Cependant, le synopsis et la bande-annonce ont annoncé un projet vraiment intéressant. Verdict : le résultat est vraiment bon, une belle réussite et clairement le meilleur film depuis le second opus. En effet, Dan Trachtenberg nous offre un scénario plus élémentaire reposant essentiellement sur un véritable survival, plus brutal, sans trop d’artifice et surtout avec du suspense. Forcément, le film n’est pas exempt de défauts notamment le rythme assez inégal (tout particulièrement durant la première moitié du film) ou encore une violence à l’écran parfois édulcorée (hors-champ durant quelques combats). Pour autant, ce n’est rien comparé à la qualité du scénario.

Dès l’introduction, l’histoire nous emmène au cœur d’une tribu et prend le temps de nous immerger dans leur quotidien : la chasse, les rituels et leur mode de vie. Puis, le film se tourne vers la dextérité et la détermination de Naru pour s’imposer parmi ses proches (notamment son frère). Une première partie captivante et qui installe progressivement la menace du Predator dans cette ambiance naturelle et primitive. Le scénario enchaîne ensuite sur une seconde moitié plus sanguinaire, où le Predator devra affronter cette tribu mais également un groupe d’hommes. Un combat haletant et qui gagne en violence de façon exponentielle, avec une touche d’émotion. Remplie de rebondissements, l’histoire nous tient en haleine jusqu’au dénouement qui pourrait annoncer une suite prometteuse.

Prey: Amber Midthunder

Sur le territoire des Comanches.

La réalisation de Dan Trachtenberg nous rappelle un peu celle du premier opus : une mise en scène dépaysante en pleine forêt, une superbe photographie et une ambiance singulière. La technologie avancée du Predator est visuellement bien intégrée à l’environnement et le contraste avec les moyens de chasse de la tribu est intéressant, offrant des combats impressionnants. La laideur du Predator est toujours aussi imposante à l’écran. Les décors et les costumes sont réussis. Enfin, la bande originale signée Sarah Schachner est remarquable et nous plonge aisément dans cette aventure de science-fiction.

Une belle interprétation.

La distribution de « Prey » est portée par la jeune Amber Midthunder (connu dans la série « Legion ») qui nous offre une excellente prestation dans le rôle de Naru. Elle est très impliquée dans son rôle. A ses côtés, Dakota Beavers signe son premier rôle et offre une interprétation honorable. Le Predator, quant à lui, est joué par Dane DiLiegro.

Prey

Pour résumer… Avec « Prey », Dan Trachtenberg signe un très bon film d’action et de science-fiction et permet à la saga Predator de s’affirmer de nouveau après le décevant « The Predator » en 2018. Un véritable survivor, brutal et primitif, à ne pas manquer !

TOI AUSSI PARTAGE TON AVIS SUR LE FILM DANS LES COMMENTAIRES DE L’ARTICLE ! 🙂

Note pour le scénario : 3etoiles12
Note pour la mise en scène : 4etoiles
Note pour le casting : 3etoiles12

Note Globale :

15/20


La bande-annonce du film :
 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.