[Critique film] Everything Everywhere All at Once, par MediaShow

 

2606624

Fiche :  

Résumé : 

Evelyn Wang est à bout : elle ne comprend plus sa famille, son travail et croule sous les impôts… Soudain, elle se retrouve plongée dans le multivers, des mondes parallèles où elle explore toutes les vies qu’elle aurait pu mener. Face à des forces obscures, elle seule peut sauver le monde mais aussi préserver la chose la plus précieuse : sa famille.

Ma Critique : 

Sorti aux Etats-Unis en mars 2022, « Everything Everywhere All at Once » a connu un franc succès et avait atteint pas loin de 2 millions d’entrées en 15 jours d’exploitation. Depuis, le film a quasiment amassé 100 millions de dollars dans le monde pour seulement 25 millions de dollars de budget, soit le plus gros succès de la société de production A24. Cette comédie de science-fiction est réalisée par les Daniels (Daniel Scheinert et Daniel Kwan, à qui l’on doit également le film « Swiss Army Man ») et produit par les frères Russo. Un grand merci à la société de distribution « Originals Factory » pour la diffusion de ce long-métrage en France !

Considéré comme le film le plus attendu de l’été avec Michelle Yeoh, qu’en est-il de cette réalisation ? Verdict d’après-séance dans cette nouvelle Media’Critique (sans spoilers).

Everything Everywhere All at Once: Michelle Yeoh

Une histoire vraiment barrée…

La bande-annonce de « Everything Everywhere All at Once » annonçait un film débordant d’énergie avec un concept (basé autour du multivers) certes déjà exploité de nombreuses fois au cinéma mais qui, dans sa tournure, pouvait se démarquer des blockbusters américains. De plus, cette réalisation a été très bien accueilli par le public et par la presse. C’est donc un projet très alléchant que je ne pouvais absolument pas manquer dans les salles obscures. Si Daniel Scheinert et Daniel Kwan nous offre du grand spectacle visuel, c’est malheureusement très décevant sur le plan scénaristique. En effet, malgré un mélange audacieux entre comédie, action, arts-martiaux et science-fiction, le dynamisme qui, au début de l’histoire, séduisait le spectateur finit par devenir un défaut majeur. En effet, cette expérience survitaminée devient rapidement répétitive, fatigante et totalement hystérique.

Ainsi, tout ce concept autour du multivers introduit dès l’introduction devient rapidement bancal, son fonctionnement parait assez très confus et incohérent (aucune véritable règle ne se présente), les mondes parallèles visités ne se limitent qu’à de courts passages (donc très peu approfondis) et enfin le dénouement peine à se dévoiler, nous laissant ainsi sur une dernière partie interminable et sans grand intérêt. Bien évidemment, le scénario propose tout de même quelques scènes de combats captivantes, des références cinématographiques et de bonnes idées autour de cet univers avec un comique de répétition bien utilisé et des protagonistes bien développés. Malheureusement, ce n’est pas suffisant pour combler tous ces défauts scénaristiques.

Everything Everywhere All at Once: Michelle Yeoh, Jamie Lee Curtis

Le multivers, vu par les Daniels.

Daniel Scheinert et Daniel Kwan nous offrent leur vision du multivers, bien différente de ceux précédemment proposées au cinéma. C’est d’ailleurs grâce à sa mise en scène que le film « Everything Everywhere All at Once » se démarquera dans le registre. En effet, le spectateur se retrouve devant cette explosion visuelle, propulsé aux côtés de Michelle Yeoh dans cette infinité de mondes parallèles. C’est inventif, originale et fourmillant de bonnes idées visuelles. Malheureusement, les images ne suffisent pas pour rattraper le gros défaut visuel : le format de projection. En effet, le film a été exclusivement pensé pour être vu en IMAX… donc pour ceux qui n’ont pas la chance d’avoir un cinéma supportant cette technologie le rendu est tout simplement immonde, changeant de format de façon intempestive. C’est vraiment indigeste !

Michelle Yeoh mène la danse !

La distribution est portée par Michelle Yeoh, excellente dans le rôle Evelyn autant dans l’action que dans l’émotion. L’actrice est très investie dans son rôle et son interprétation est remarquable. Le véritable atout de ce long-métrage ! A ses côtés, nous retrouverons également de belles prestations : Ke Huy Quan, Jamie Lee Curtis, Stephanie Hsu ou encore Jenny Slate.

Everything Everywhere All at Once

Pour résumer… Malgré les nombreux retours positifs, c’est pour ma part une véritable déception pour le film « Everything Everywhere All at Once » qui, malgré un concept original et débordant d’énergie, finit par devenir répétitif, incohérent et fatigante. La mise en scène pêchera sur le format de l’image. Seule Michelle Yeoh sauve la mise mais ce n’est pas suffisant…

TOI AUSSI PARTAGE TON AVIS SUR LE FILM DANS LES COMMENTAIRES DE L’ARTICLE ! 🙂

Note pour le scénario : 2etoiles
Note pour la mise en scène : 3etoiles
Note pour le casting : 3etoiles12

Note Globale :

10,5/20


La bande-annonce du film :
 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.