Pinocchio (2022)

1782291

Fiche : 

Résumé : 

Adaptation Live produit par Disney de la la célèbre histoire de ce pantin de bois, Pinocchio, bien décidé à vivre la plus palpitante des aventures pour devenir un vrai petit garçon.

Ma Critique : 

Après l’excellent long-métrage « Cruella » sorti en 2021 avec Emma Stone dans le rôle-titre, les studios Disney poursuivent les adaptations live des classiques animés avec, cette année, « Pinocchio », véritable souvenir d’enfance, sorti directement sur Disney+ le 08 septembre dernier. Le film est réalisé par le célèbre Robert Zemeckis, marquant sa quatrième collaboration avec Tom Hanks après « Forrest Gump », « Seul au monde » et « Le Pôle Express ». Qu’en est-il de cette nouvelle adaptation ? Verdict d’après-séance dans cette nouvelle Media’Critique, sans spoilers !

Le savais-tu ? Pinocchio sort quelques mois avant « Guillermo Del Toro’s Pinocchio », une autre adaptation du conte de Carlo Collodi en stop-motion disponible sur Netflix en décembre 2022.

Pinocchio (Disney)

Finalement, c’est bien de mentir…

Robert Zemeckis a toujours ce talent pour conter merveilleusement les histoires, tout particulièrement « Forrest Gump » et « Le Pôle Express ». Les studios Disney avaient donc misé sur une valeur sûre pour cette réalisation. Malheureusement, seule l’introduction est acceptable. Pourtant, malgré les nombreux retours négatifs, j’avais bon espoir pour ce « Pinocchio » avec la présence du talentueux Tom Hanks. C’est d’ailleurs le seul véritable atout de ce long-métrage. Au-delà de certaines différences ayant fait polémique (comme la fée bleue… passons cette décision désastreuse…), le scénario est fort décevant, n’apporte aucune réelle nouveauté par rapport à la version de 1940 et révèle de nombreuses incohérences. En effet, là où la morale du livre de Carlo Collodi (et du dessin-animé de Disney) enseignait aux enfants la bonne conduite et le fait de prendre de bonnes décisions, la réalisation de Robert Zemeckis est bien trop lisse.

Le personnage de Pinocchio ne fait que simplement subir les décisions prises par les personnages secondaires et résiste à chaque fois à la tentation (tout particulièrement sur l’Île enchantée où Pinocchio refuse d’être une crapule et pourtant il devient un âne… la logique…). Il n’y aucune remise en question, aucune véritable morale (surtout que Pinocchio s’en sort en ayant menti…) et il est difficile de cerner le rôle de Jiminy qui reste très souvent éloigné de son petit protégé… De plus, à l’instar du « Roi Lion » sorti en 2019, ce que le film gagne en réalisme, il le perd en magie et en émotion. Geppetto n’est plus touchant, la complicité entre Jiminy et Pinocchio est quasi-inexistante… Enfin, malgré une touche d’originalité avec le personnage de Sabina et sa marionnette danseuse, les autres idées scénaristiques de Robert Zemeckis sont clairement à oublier : Monstro transformé inexplicablement en un monstre marin à tentacules, l’île enchantée qui accueille désormais des filles, Pinocchio transformé en moteur à bateau pour échapper Monstro…

Pinocchio (Disney)

Attention au Kraken…

Non, il ne s’agit pas d’un article sur la saga Pirates des Caraïbes mais bien sur l’adaptation Live « Pinocchio ». Comment les studios ont-ils pu massacrer visuellement Monstro ? Ce n’est plus une baleine… c’est un savant mélange avec un Kraken… Au-delà de ce détail, la mise en scène est réussie avec une belle représentation de l’Île enchantée mais aussi de Pinocchio ainsi que tous les autres personnages intégrés à l’écran tels que Jiminy, Grand Coquin ou encore Gédéon. Également, le film fourmille de références à l’univers Disney, tout particulièrement les nombreuses horloges de Geppetto. Enfin, la bande originale est composée par Alan Silvestri qui signe une nouvelle collaboration avec Robert Zemeckis. De nouvelles musiques font leur apparition dans cette version 2022 et l’ensemble est harmonieux.

Un Tom Hanks décevant ?

Aussi étonnant que cela puisse paraître, Tom Hanks ne m’a pas convaincu dans le rôle de Geppetto. Son personnage est malheureusement trop effacé de l’histoire et son interprétation n’est pas à la hauteur de son talent. Les rôles secondaires ne sont pas marquants : Cynthia Erivo dans le rôle de la Fée bleue ou bien Guiseppe Battiston dans le rôle de Stromboli.

Pinocchio (Disney)

Pour résumer… Réalisé par Robert Zemeckis, l’adaptation Live de « Pinocchio » peine à convaincre les spectateurs avec un scénario bien trop lisse par rapport au conte original et à la version animée. Bien que visuellement réussi, ce long-métrage ne marquera pas les esprits avec un Tom Hanks peu présent et un manque de magie et d’émotion.

TOI AUSSI PARTAGE TON AVIS SUR LE FILM DANS LES COMMENTAIRES DE L’ARTICLE ! 🙂

Note pour le scénario : 2etoiles
Note pour la mise en scène : 3etoiles
Note pour le casting : 3etoiles

Note Globale :

11/20

La bande-annonce du film : 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.